The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Les évolutions du reporting corporate

EY a interrogé 1000 DAF et contrôleurs financier de grands groupes pour mieux appréhender les défis auxquels ils sont confrontés sur les sujets de reporting.

Cette seconde édition met en exergue le degré d’utilisation croissant de technologies innovantes et le déploiement de nouveaux modèles opérationnels en matière de production de reporting

Technologies innovantes et analyse de données

Des modèles opérationnels de reportings plus agiles et plus centralisés

#1 L'upgrade des systèmes IT et la gestion des outils d'analyse de données figurent en tête des préoccupations des CFO et contrôleurs au niveau mondial.


51% des grandes entreprises (CA> $10M) ont actuellement recours à des centres d'excellence.


50% des CFO et contrôleurs interrogés estiment que la complexité et les coûts associés à l'évolution des systèmes IT en place constituent les principaux freins à l'évolution des modèles opérationnels de reportings.


67% des CFO Groupe anticipent une augmentation de l'externalisation de la production des reportings dans les 2 prochaines années.


55% des contrôleurs financiers déclarent que la transformation des modèles opérationnels afin d'améliorer la qualité des reportings constitue un élément clé de leur fonction.


66% des CFO et contrôleurs financiers interrogés indiquent que l'accroissement du volume et de la fréquence des données reçues a un impact significatif sur la qualité des reportings.


68% des répondants déclarent que la complexité et l'accroissement de l'environnement réglementaire impactent significativement la qualité des reportings.


Principales analyses de l'étude

Ne plus se contenter de la simple collecte de données

De nombreuses directions financières n'ont pas les systèmes informatiques adaptés à la gestion de métadonnées ni à l'analyse prédictive. Les entreprises les plus en pointe cherchent à investir dans de nouvelles technologies, plus agiles, afin de faire monter en compétence leurs équipes mais aussi de mieux préparer l'avenir. Il s'agit d'améliorer leurs capacités d'analyse de données tout en imaginant le reporting de demain, en considérant la blockchain, l'intelligence artificielle mais aussi la robotisation de certaines tâches.

Faire évoluer le modèle de production des reporting

Face aux besoins croissants des acteurs du monde professionnel d'obtenir des informations fiables en temps réel, les fonctions financières se doivent d'évoluer : le temps n'est plus à la fragmentation des processus et aux retraitements manuels. Les organisations les plus avancées se sont structurées en centres d'excellence et centres de services partagés afin de mieux centraliser la donnée, contrôler sa qualité et automatiser son traitement.

Dépasser les problématiques usuelles de la transformation

Plusieurs défis doivent être relevés afin de mettre en place des systèmes de reporting plus efficaces. Il faut surmonter la complexité des systèmes informatiques en place, notamment par le recours à de nouvelles technologies innovantes (telles que la robotisation), trouver des solutions de recombinaison des données mais aussi bénéficier des opportunités offertes par le cloud ainsi que le SaaS (Software-as-a-Service). Il leur faudra définir le bon équilibre entre centralisation, besoins locaux et réglementations locales. Cet équilibre sera clé dans l'implication des responsables locaux dans le processus de transformation mais aussi dans la construction d'un réseau de relais financiers compétents.

Quelles seront les clés du reporting de demain ?

Trois éléments seront clés pour la définition et le développement d'un reporting agile et de qualité :

1. la définition d'une stratégie à long terme ;
2. l'utilisation des technologies innovantes au service de l'analyse de données ;
3. la qualité des ressources.

Un nouveau modèle de production du reporting doit être défini afin de servir les évolutions opérationnelles mais aussi permettre l'analyse de métadonnées en temps réel.
La production des reportings devra s'appuyer sur des technologies innovantes ainsi que des données fiables afin de voir évoluer l'analyse de données. Des programmes pilotes pourront évaluer l'apport de technologies émergentes afin de rester à la pointe et de fournir les données les plus pertinentes possibles au management.
Les recrutements doivent s'ouvrir à de nouvelles compétences afin de permettre l’évolution du reporting vers l'analyse prédictive, notamment en ayant recours à l'intelligence artificielle.

Contacts

Stéphane Kherroubi
Associé
Tél. : +33 1 46 93 78 79

Julie Ducruix-Chevallier
Responsable Marketing
Tél. : +33 1 46 93 89 01