The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Baromètre EY du capital risque en France

Bilan 1er semestre 2019

EY - French flag

EY - English flag

Forte de sa capacité à drainer des investissements, la French Tech a atteint des sommets en termes d’investissements durant ce premier semestre 2019. Reste à mener des opérations de sortie assez significatives pour rattraper nos homologues européens et internationaux.

La #FrenchTech est sur orbite, prochaine manœuvre… les sorties !

Le 1er semestre 2019 aura encore une fois été un semestre de tous les records. Tout d’abord, au niveau des montants investis dans les start-ups de la French Tech qui atteignent désormais 2,79 Md€ pour 387 tours, respectivement en progression de 43 % par rapport au premier semestre 2018. Autre illustration de cette formidable ascension, les fonds mobilisés sur le seul 1er semestre 2019 sont plus de 200 M€ supérieurs à ceux levés sur l’ensemble de l’année 2017 : 2,8 Md€ au 1er semestre 2019 contre 2,6 Md€ en 2017 !

Lire la suite

Cette accélération doit être analysée au regard de la très forte progression des tours de table supérieurs à 50 millions d’euros, ces derniers atteignant 37 % des levées du semestre en valeur (contre 18 % au dernier semestre). Notons à cette occasion la naissance d’un nouveau champion : Meero, plateforme de retouche photo, qui a réussi l’exploit de lever 205 millions d’euros, soit la plus importante levée privée en France dans le secteur !

L’émergence de ces tours de table très significatifs a aussi eu pour conséquence de propulser plusieurs scale-up dont Doctolib, Ivalua, à la porte du club très privé des licornes, portant ainsi à sept nos prétendants potentiels. Cependant la French Tech n’est pas la seule à prospérer. Nous avions sans doute sous-estimé la capacité du Royaume-Uni à continuer à mener le jeu en Europe. À la fin de l’année dernière, ce pays avait marqué le pas avec une faible progression (+6 % en valeur).

À la fin de ce premier semestre, c’est une toute autre tendance qui se profile avec des investissements atteignant déjà 5,3 milliards d’euros, en progression de 76 % par rapport au dernier semestre, et 19 licornes potentielles. C’est un véritable coup d’accélérateur. Au contraire, l’Allemagne semble marquer le pas avec une croissance faible des investissements (+4 %), mais surtout une baisse conséquente du nombre de tours (-20 %).

Aujourd’hui le principal enjeu de la French Tech n’est plus uniquement lié à sa capacité à drainer des investissements auprès de belles pépites - il est fort probable que nous atteignions 5 milliards d’investissements en fin d’année - mais de pouvoir retourner ces investissements avec une plus-value auprès des fonds d’investissement. Jusqu’à présent, en comparaison de nos homologues européens et internationaux, la French Tech est restée assez timide sur le sujet et les opérations de sorties (M&A, IPO) se sont faites rares (>300 millions d’euros).

Cette faiblesse s’explique par différentes raisons : un marché boursier peu actif, de grands corporate français quasi absents du marché, mais aussi et surtout un nombre de sociétés encore trop faible pour pouvoir lutter à armes égales avec nos rivaux. Dans les prochains semestres, tous les yeux seront braqués sur les start-up françaises : leur capacité à réaliser des opérations de sorties significatives sera un des gages de leur réussite et de celle de la FrenchTech.

Les montants levés par les start-up en France atteignent un nouveau record au 1er semestre 2019

Les montants investis dans les start-up de la French Tech au 1er semestre 2019 atteignent désormais 2,8 milliards d’euros pour 387 tours en progression de 43 % par rapport au 1er semestre 2018.

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Investissements par secteur

Encore une fois, le secteur du digital reste le premier poste d’investissements. De leur côté, les CleanTechs rejoignent le Top 5 des investissements par secteur grâce à la levée réalisée par la start-up Ynsect.

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Top 5 des investissements en France et leurs principaux investisseurs

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Investissements par stade de maturité

Entre le 1er semestre 2018 et 2019 le ticket moyen a augmenté, passant de 5,9 M€ à 7,2 M€. Le nombre d’opérations en Seed a lui été multiplié par deux, tandis que la France répertorie 4 opérations de Growth Equity en 2019, soit une augmentation de 30% en valeur d’investissements.

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Investissements par tranches de levées de fonds

Au 1er semestre 2019, les tickets supérieurs à 50 M€ ont plus que triplé par rapport au premier semestre 2018 (+220% des montants levés en valeur).

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Répartissement des investissements par région au premier semestre 2019

La région Ile-de-France représente 80% des investissements en valeur au 1er semestre 2019.

La région Auvergne-Rhône-Alpes conserve sa 2ème place pour le 3ème semestre consécutif avec 5% des investissements en valeur, suivie de près par la région Hauts-de-France qui arrive à la 3ème place avec 4% des investissements en valeur.

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Comparatif des investissements en France, Royaume-Uni et Allemagne

Au 1er semestre 2019, les 3 pays les plus significatifs totalisent des investissements de 10,55 Md€, soit 66% du total des investissements en termes de valeur en Europe.

Levées de fonds supérieures à 50 M€ en France, Royaume-Uni et Allemagne

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Top 10 des investissements en Europe

Baromètre EY du capital risque en France – 1er semestre 2019

Contact

EY - Franck Sebag

Franck Sebag
Associé EY, en charge du secteur Fast Growing Companies
Western Europe Maghreb

Aller plus loin

EY - Profil 2019 des entreprises familiales

Profil 2019 des entreprises familiales

De quels pays sont issus les grandes entreprises familiales ? Quels sont leurs secteurs d’activité et leurs méthodes de gouvernance ? Découvrez les résultats du EY Family Business Index.

EY - Baromètre de la maturité digitale des ETI

Baromètre de la maturité digitale des ETI

Si la digitalisation des ETI est une réalité, elle reste encore brouillonne, voire balbutiante. Découvrez les principaux enseignements de notre étude.

Baromètre EY du capital risque en France – Bilan annuel 2018

Baromètre EY du capital risque en France – Bilan annuel 2018

Favorisée par le développement de la French Tech, structurées au sein d'excellentes écoles, stimulées par l'élan entrepreneurial, les start-up françaises deviennent des entreprises solides ayant les moyens de leurs ambitions.

EY - Panorama France HealthTech

Panorama France HealthTech

Pour cette nouvelle édition de l’étude, devenue une référence sur ce secteur, 365 entreprises françaises comptabilisant un total de 9 438 collaborateurs ont participé à l’enquête.

Découvrez le panorama 2018