The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

La performance économique et sociale des start-up numériques en France

Pour la 5ème édition du baromètre, 224 start-up ont répondu au questionnaire (+31% comparé à l’année dernière).

Découvrez les points clés de l’étude

Hyper croissance viable

Peu importe la taille des start-up qui répondent à ce baromètre, leur chiffre d’affaires ne cesse de croître de manière considérable.

Autre point remarquable : leur croissance est viable. La croissance provient aussi bien du chiffre d’affaires réalisé en France qu’à l’international.

La France dispose aujourd’hui de champions internationaux mais aussi de jeunes acteurs qualifiés de «Born global» développant extrêmement rapidement leurs activités à l’international.

EY - Performance économique sociale startups numériques - Hyper croissance viable

Les start-up ont plus que jamais besoin de talents

Leurs effectifs ont augmenté de 27% entre 2014 et 2015. En moyenne, 13 emplois ont été créés dans chaque start-up en 2015, un chiffre considérable à mettre en perspective avec les milliers de start-up françaises existantes. La tendance devrait être la même en 2016 : 94% des participants confirment qu’ils recruteront en 2016.

EY - Performance économique sociale startups numériques - Les start-up ont plus que jamais besoin de talents

Même si les effectifs sont en premier lieu localisés en France…
Bien que les start-up françaises poursuivent leur développement hors de France, les fondateurs et managers s’appuient en tout premier lieu sur leur équipe localisée en France. Pour un job créé à l’international, plus de 2 jobs sont créés en France.

65% considèrent que les développeurs IT sont les personnes les plus difficiles à recruter

… les talents et le coût du travail sont aussi les plus grandes menaces pour leur développement
Le frein n°1 au développement est la difficulté pour ces sociétés de trouver les bons talents, en particulier quand il s’agit de recruter des développeurs, les profils les plus difficiles à trouver. Le coût du travail est également pointé par 37% des start-up françaises comme étant le second frein majeur au développement.

Le financement reste l’une des priorités clés des start-up

«Le financement» est considéré comme le troisième principal frein au développement. En 2015, les montants levés atteignent plus d’un milliard d’euros*, ce qui est remarquable. Quel que soit leur taille, les start-up parviennent à lever des fonds. Une autre leçon clé est le rôle croissant des investisseurs étrangers.

EY - Performance économique sociale startups numériques - Le financement reste l’une des priorités clés des start-up

L’écosystème français est favorable. Les participants utilisent massivement les dispositifs étatiques et les aides provenant de BPI France (entrée au capital, subventions…). Cependant, le pourcentage de start-up utilisant ces dispositifs a diminué significativement sur les trois dernières années (68% en 2015 contre 77% en 2013 pour le Crédit Impôt Recherche), ce qui illustre un besoin d’adaptation des critères retenus pour ces dispositifs pour les start-up qui dépensent massivement en frais marketing notamment pour gagner des parts de marché et accroître leurs revenus.

Les start-up numériques inventent un nouveau modèle organisationnel

Les fondateurs et managers travaillent sur un nouveau modèle où les employés sont intéressés par la performance opérationnelle des start-up à travers le recours aux instruments de capitaux propres pour motiver leurs équipes.

EY - Performance économique sociale startups numériques - Les start-up numériques inventent un nouveau modèle organisationnel

En moyenne, 51% des salariés détiennent des instruments de capitaux propres. Pour la catégorie de sociétés réalisant plus de 50 M€ de chiffre d’affaires, ce pourcentage atteint 75%, démontrant que l’ambition est pleinement partagée par le management et les salariés.

Contacts

Franck Sebag
Associé, EY
VC & IPO Leader France
+33 1 46 93 73 04

EY – Performance économique sociale startups numériques – TwitterEY – Performance économique sociale startups numériques – Linkedin

Nadege Abdou-Brahim
Marketing
+ 33 1 46 93 89 08