The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

11ème Observatoire des offres publiques

30 offres publiques pour 925 millions d’euros de capital acquis

EY Corporate Finance présente le onzième Observatoire des offres publiques : cette étude annuelle recense et analyse l’ensemble des offres publiques sur les actions de sociétés cotées en France, déclarées conformes au cours de l’année 2019 par l’Autorité des marchés financiers (AMF). À cette analyse s’ajoutent celle de l’évolution des marchés d’Euronext Paris (introductions en bourse, retraits de cote et radiations, réformes, etc.), ainsi que le recensement des principales augmentations de capital sur le marché boursier français.

Le nombre d’offres publiques retrouve ses niveaux moyens en 2019

30 offres publiques portant sur des actions cotées ont été soumises à l’AMF en 2019 et ont été déclarées conformes, soit 36% de plus qu’en 2018. Parmi elles, quatre sont toujours en cours. Par ailleurs, six opérations ont été lancées sur les derniers mois de l’année 2019 et sont en cours d’approbation par l’Autorité des marchés financiers.

Evolution du nombre d’offres publiques

EY - 11ème Observatoire des offres publiques

Les sociétés visées par des offres publiques en 2019 affichent par ailleurs une valorisation globale de 16 milliards d’euros soit 28% de plus qu’en 2018 (i.e 12,5 milliards d’euros). Il convient de noter que ce niveau est largement soutenu par deux opérations de très forte envergure qui ont été déclarées conformes en 2019 mais n’ont pas été finalisées :

  • l’offre publique de rachat d’actions lancée par Iliad sur ses propres titres. La société est valorisée à 7,1 milliards d’euros
  • l’offre publique d’achat amicale lancée par Capgemini visant la totalité des actions d’Altran Technologies, valorisée à 3,6 milliards d’euros.

Ces deux opérations représentent 67% de la valorisation totale des sociétés cibles d’opérations.

Cet indicateur constitue le véritable baromètre du dynamisme des offres publiques. Sur les opérations déclarées conformes en 2019, 26 ont été finalisées et se sont traduites par des achats d’actions pour un montant de 925 millions d’euros. Ce montant inclut également les opérations déclarées conformes en 2018 mais finalisées en 2019 (Baccarat, Sema Group et Malteries Franco-Belges).

C’est environ 65% de moins que les 2,6 milliards d’euros enregistrés en 2018, et environ deux fois plus que les 491 millions d’euros enregistrés en 2009, année historiquement basse depuis la création de cet Observatoire en 2009.

Des primes offertes toujours à la hausse cette année

Légère augmentation de la prime offerte aux détenteurs par rapport au dernier cours de bourse (médiane)

EY - 11ème Observatoire des offres publiques

La prime médiane offerte aux détenteurs d’actions est de 23,5% par rapport au dernier cours de bourse avant annonce de l’opération. Elle est supérieure à la médiane de 21,1% observée sur les offres publiques de l’année 2018. En 2019, la prime médiane hors extrêmes, par rapport à la valeur intrinsèque des entreprises cibles calculée par les experts indépendants, s’élève à 16,9%, en nette hausse par rapport à celle observée l’an passé (9,1%).

Un nombre d’introductions en bourse en baisse en 2019

En 2019, la Bourse de Paris a enregistré huit IPO : trois opérations sur Euronext et cinq sur Euronext Growth, un nombre en diminution par rapport aux 17 IPO de 2018. L’opération la plus importante sur Euronext Paris a été celle de la Française des Jeux qui a levé 1,8 milliard d’euros lors de sa privatisation. Cette opération figure au palmarès des dix plus grosses introductions en bourse effectuées en France ces vingt dernières années. Au total, les levées de fonds sur l’année 2019 ont totalisé 2 928 millions d’euros, à comparer avec les 1 093 millions d’euros de 2018, soit une hausse de 168%. Ce niveau est le troisième meilleur niveau atteint au cours des dix dernières années. En 2019, cependant, on note une détérioration du flux net entre les entrées et les sorties de cote, à -12 avec 20 sociétés françaises retirées de la cote d’Euronext Paris en 2019 (treize faisant suite à une offre publique et sept faisant suite à des faillites).

Téléchargement

EY - Julie Madjour
EY - Damien Anzel

Julie Madjour et Damien Anzel, associés EY, se tiennent à votre disposition pour détailler les résultats du baromètre.