The better the question. The better the answer. The better the world works. У вас есть вопрос? У нас есть ответ. Решая сложные задачи бизнеса, мы улучшаем мир. У вас є запитання? У нас є відповідь. Вирішуючи складні завдання бізнесу, ми змінюємо світ на краще. Meilleure la question, meilleure la réponse. Pour un monde meilleur. 問題越好。答案越好。商業世界越美好。 问题越好。答案越好。商业世界越美好。

Votre portefeuille d’activités est-il ancré dans le passé ou tourné vers l’avenir ?

En transformant leur portefeuille, les entreprises se métamorphosent pour construire un avenir plus fort

Le millésime 2017 fut une année record pour le M&A français. Toujours plus divers, le nombre de deals a bondi de 50%, pour un montant de 205 milliards d'euros, un record depuis dix ans, positionnant la France en chef de file des opérations en Europe. Selon la dernière édition du Baromètre, le marché des M&A restera dynamique en 2018 et en 2019, stimulé par la nécessaire transformation des organisations. De fait, les revues de portefeuille deviennent une étape stratégique pour identifier les activités et les actifs bouleversés par les ruptures en cours et qu’il devient alors nécessaire de céder. Dans ce contexte, les entreprises françaises se tournent davantage vers l’international pour leurs investissements.

Chiffres clés

87%

anticipent une croissance du marché des M&A dans les douze prochains mois.

67%

affirment que la transformation du portefeuille est le sujet central des conseils d’administration.

28%

prévoient une augmentation des deals transfrontaliers.

La nécessaire transformation des portefeuilles passe par les cessions

Les entreprises françaises ont amorcé la mutation de leur modèle de croissance. C’est donc tout naturellement que le sujet de la transformation du portefeuille d’activités se place au cœur des discussions menées par les conseils d’administration (67%). Le principal objectif des revues d’activités reste le même : faire face à la menace de concurrents ayant déployé ou étant susceptibles d’acquérir de nouvelles technologies pouvant disrupter le marché (46%).

Notre étude révèle que suite à leur dernière revue de portefeuille, les entreprises tricolores interrogées ont principalement identifié des activités à céder à moyen terme, car fortement exposées à des risques de disruption ou de sous-performance. Les opportunités offertes par les nouvelles technologies et les conditions favorables au M&A rendent l’époque propice à ce type d’opérations.

Suite à votre dernière revue de portefeuille, quelles actions avez-vous menées ?

EY - Votre portefeuille d’activités est-il ancré dans le passé ou tourné vers l’avenir ?
EY - Votre portefeuille d’activités est-il ancré dans le passé ou tourné vers l’avenir ?

Le marché français du M&A reste dynamique

Dans un contexte économique stable, porté par un retour de la confiance, 62% des décideurs estiment que leur organisation procèdera à des opérations de M&A dans les douze prochains mois, soit 18 points de plus qu’en avril dernier. Ce résultat est bien supérieur à la moyenne française depuis 2010 (41%). L’optimisme est au rendez-vous puisqu’une large majorité (76%) des personnes interrogées pense que le marché français du M&A restera en croissance. Ils étaient moins de la moitié à partager ce point de vue en octobre 2017.

Seule ombre au tableau : l’intensité de la compétition sur les actifs de qualité. Ainsi, 81% des répondants ont renoncé à une acquisition lors des douze derniers mois en raison d’une concurrence trop agressive.

Enfin, pour plus de 40% des participants, les principales menaces qui pèsent sur la croissance de leurs activités sont la hausse de l’inflation, les tensions et instabilités géopolitiques et les variations de taux de changes.

EY - Votre portefeuille d’activités est-il ancré dans le passé ou tourné vers l’avenir ?

De nouvelles destinations d’investissements prioritaires.

Sur leur lancée de 2017, les entreprises tricolores continuent de regarder au-delà de leurs frontières pour assurer leur stratégie d’acquisitions. Le rachat de Westfield par son concurrent Unibail-Rodamco est l’un des exemples emblématiques de cette volonté de conquête française. L’Allemagne est pour la première fois en tête des zones d’investissements privilégiées par les acteurs français pour conduire des opérations transfrontalières. Pour la première fois également, les États-Unis ne font plus partie des cinq premiers pays cibles.

EY - Votre portefeuille d’activités est-il ancré dans le passé ou tourné vers l’avenir ?
Télécharger le PDF

Contacts France

Pour discuter de votre stratégie en matière de capital, n’hésitez pas à nous contacter :

EY - Rudy Cohen Scali

Rudy Cohen Scali

Associé
Transaction Advisory Services
Ernst & Young Advisory

+33 1 55 61 07 03

EY - Yannick de Kerhor

Yannick de Kerhor

Associé | Market Leader
Transaction Advisory Services
Ernst & Young et Associés

+33 1 55 61 05 30