Communiqué de presse

21 sept. 2020 Diegem, BE

De plus en plus de membres du personnel d’EY Belgique mettent de côté leur voiture de société

EY Belgium veut rendre plus verte la mobilité de ses 2500 employés.

Contact presse
Christophe Ballegeer

EY WEM Brand, Marketing and Communications Director

PR & Communications EY Belgique

  • EY Belgium réduit ses émissions de CO2 de 600 tonnes par an grâce à une formule combinant les transports publics, des voitures de société plus petites ( voire inexistantes ), l'utilisation de vélos et de sous-voitures électriques et les voitures hybrides pour commencer.
     
  • Un plan de mobilité ambitieux est plus pragmatique et plus favorable aux employés que le paiement en espèces de la voiture.

 

Comme chaque année, EY Belgique participe activement à la semaine de la mobilité. Mais les efforts de l’entreprise vont bien au-delà de ces quelques jours. Depuis le lancement du nouveau plan de mobilité d’EY Belgique en octobre 2019, quelque 400 employés ont déjà échangé leur voiture contre une autre plus petite et plus écologique, tandis que 42 employés ont choisi de rendre leur voiture de société. Ce chiffre a quasiment doublé en l’espace d’un an.

EY Belgique veut rendre la mobilité de ses 2.500 employés de plus en plus verte. Depuis un an maintenant, la société a mis en place un nouveau plan de mobilité très ambitieux pour encourager ses employés à se déplacer de manière plus écologique. Par conséquent, un nombre croissant d’employés d’EY Belgique mettent leur voiture de société de côté et optent pour des moyens de transport alternatifs. Les voitures de société proposées par EY deviennent, quant à elles, nettement plus durables grâce à la mise à disposition de voitures exclusivement hybrides à tous les nouveaux employés et à un investissement important dans l’électrification de la flotte.

Ce plan donne déjà des résultats très positifs : sur une base annuelle, EY Belgique a réduit ses émissions de CO2 de 600 tonnes, grâce à une combinaison de transports en commun, de voitures de société plus petites (ou mises de côté), de l’utilisation de vélos et de voitures électriques partagées et des voitures hybrides pour les nouveaux employés. Depuis le lancement du nouveau plan de mobilité d’EY Belgique en octobre 2019, quelque 400 employés ont déjà échangé leur voiture contre une autre plus petite et plus écologique, tandis que 42 employés ont choisi de rendre leur voiture de société. Ce chiffre a quasiment doublé en un an. Grâce au système Flex Reward, des incitants importants sont accordés aux employés qui optent pour des voitures plus petites, ainsi qu’à ceux qui sont prêts à renoncer à leur voiture.

« Plus pragmatique et plus favorable aux employés que cash for car »

Bien entendu, EY Belgique propose également des alternatives à la voiture. Quelque 500 employés utilisent les transports publics depuis le lancement du nouveau plan de mobilité, qui prévoit la mise à disposition d’abonnements et de tickets de transport. En outre, EY Belgique offre à ses employés une indemnité pour tous les déplacements liés au travail qui sont effectués à vélo. Depuis plusieurs années, l’entreprise propose également à son personnel une flotte de voitures électriques partagées qui peuvent être utilisées par chaque employé, ce qui évite de devoir nécessairement se rendre au bureau en voiture. La société de conseil veut ainsi offrir à ses employés un maximum de flexibilité pour leurs déplacements. L’employé peut choisir l’option qui lui convient le mieux pour éviter les embouteillages, les problèmes de stationnement et le stress qui en découle.

« Les employés reçoivent des unités sur une base mensuelle s’ils décident de ne plus prendre de voiture ou de conduire une voiture plus petite. Ces unités peuvent être utilisées pour acheter des vélos, par exemple, mais peuvent aussi être converties en espèces », explique Patrick Rottiers, CEO d’EY Belgique. « Nous proposons ainsi une solution créative et innovante, plus pragmatique et plus conviviale pour les employés que l’initiative cash for car ou que le budget mobilité. »

La durabilité est le nouveau premium

EY a choisi d’offrir à ses nouveaux employés une voiture hybride entièrement équipée durant leur première année de travail. Mais l’entreprise veut aller plus loin que ça. À terme, elle veut intégrer davantage de véhicules hybrides et électriques dans son offre de voitures de société. D’après une enquête récente auprès des employés d’EY Belgique, il apparaît en effet que la demande pour une écologisation de la flotte est particulièrement importante. La durabilité semble être le nouveau premium. On peut donc s’attendre à ce que la réduction de l’empreinte carbone d’EY se poursuive à un rythme encore plus soutenu dans un avenir proche.