5 minutes de lecture 1 mai 2019
Femme qui fait du saut à l’élastique

Inspirer la confiance à l’ère de la transformation

5 minutes de lecture 1 mai 2019
Sujets connexes Confiance Numérique

Une nouvelle approche de la gestion des risques qui habilite les organisations à prospérer à l’ère de la transformation.

À l’ère de la transformation, la quatrième révolution industrielle change sans cesse presque chaque aspect de la vie telle que nous la connaissons, et la confiance se positionne de plus en plus comme l’élément différenciateur clé pour les entreprises du monde entier. 

À tous les échelons de la société, les entreprises comme les consommateurs se fient systématiquement à leur sentiment de confiance pour prendre leurs décisions. Ce qu’ils recherchent avant tout : la crédibilité et la fiabilité, qui découlent de l’intégrité et de la cohérence, la transparence des intentions et l’atteinte des résultats promis, à tous les coups.  

La confiance représente la fondation grâce à laquelle les entreprises tissent des liens vitaux avec les partenaires, les clients et les consommateurs, à l’appui de la croissance à long terme et d’une vision positive de l’avenir. Or, même la confiance acquise difficilement au fil des ans peut disparaître en un instant. À l’ère de l’information instantanément accessible, l’opinion publique peut vite faire couler les entreprises et faire tomber les gouvernements. Les erreurs peuvent être coûteuses, et il est rare d’obtenir une seconde chance. 

Compte tenu de la montée apparemment inexorable du populisme, des scandales institutionnels généralisés et des contrats sociaux en évolution, il semble que la confiance soit une denrée rare. En fait, le rapport sur le Baromètre mondial de confiance Edelman 2019 démontre qu’en moyenne, à l’échelle mondiale, seulement 56 % de la population fait confiance aux entreprises, et 50 %, au réseau plus élargi des institutions. Une méfiance de cette ampleur peut devenir omniprésente et s’autoalimenter. 

Sur une note positive, d’incroyables possibilités sont à la portée des entreprises qui accueilleront la disruption et saisiront les nouvelles occasions en prenant soin de créer et de maintenir de solides liens de confiance. Ce sont elles, les leaders de demain.

L’approche compartimentée et réactive qui prévaut de nos jours dans la gestion des risques ne suffit plus pour garantir l’intégrité et l’uniformité nécessaires à une relation de confiance. Les entreprises doivent adopter une approche proactive, prospective et entièrement intégrée de la gestion des risques qui leur permet en toute confiance de miser sur l’innovation pour générer une croissance à long terme. La confiance intrinsèque, une nouvelle approche révolutionnaire mise en œuvre au moyen de deux facettes fondamentales : les capacités stratégiques accrues et l’uniformité opérationnelle.

1. Révolutionner la gestion des risques au moyen de capacités stratégiques accrues

Plus que jamais, les entreprises doivent tenir compte de facteurs simultanés aux fins de la mise en place de stratégies de croissance à long terme efficaces. Elles doivent combiner impérativement les connaissances spécialisées et leur compréhension globale en vue d’obtenir une vision claire et complète d’un contexte plus vaste qui comporte des risques et offre des possibilités, des outils nécessaires pour en tirer parti. Renforcer cette compréhension s’avère la première étape de la création de solutions fondées sur la confiance. 

Les connaissances spécialisées sont essentielles pour saisir le potentiel des technologies émergentes. De l’intelligence artificielle (IA) jusqu’à la robotique et à la reconnaissance visuelle, en passant par la chaîne de blocs et la technologie des registres diversifiés, bon nombre d’innovations numériques perturbent les marchés mondiaux, créant ainsi de nouvelles possibilités (et des menaces) pour les entreprises où qu’elles se situent.

De plus, la compréhension de la place des technologies spécialisées dans un contexte mondial où les sociétés sont connectées, mais fragmentées, requiert une vision planétaire et globale forgée à même les points de vue locaux. Dans un monde submergé par les données, peu d’entreprises arrivent réellement à en exploiter le potentiel et à en avoir une compréhension suffisante. Un des avantages de la disruption technologique réside dans l’émergence d’outils qui aident les dirigeants d’entreprise à comprendre promptement les risques auxquels ils font face et les possibilités qui se présentent à eux, non seulement aujourd’hui, mais aussi demain et au-delà. Plutôt que de se concentrer sur ce qui n’a pas fonctionné dans le passé, il leur est maintenant possible de rectifier le tir à l’avenir pour profiter du côté positif des risques.

2. Révolutionner la gestion des risques au moyen de l’uniformité opérationnelle

Pour assurer leur intégrité et l’uniformité opérationnelle si cruciales pour bâtir la confiance, les entreprises doivent se doter de processus robustes et de systèmes adaptés.

Bon nombre d’entreprises ont perdu la confiance de leurs clients, partenaires et parties prenantes, souvent lors de déboires coûteux très médiatisés faute d’avoir instauré des méthodes uniformes et éprouvées pour relever les nouveaux défis, dont la technologie, la confidentialité des données, les plus récentes formes de cyberattaques et la manipulation de l’information. C’est seulement après coup que ces entreprises ont été forcées de mettre en œuvre des processus suffisamment robustes pour prévenir de tels problèmes, que ce soit parce que la leçon avait été apprise ou par l’intermédiaire de contraintes juridiques. 

Pour assurer leur crédibilité et leur fiabilité, les entreprises doivent faire la transition d’une fonction de gestion des risques axée sur la protection et la réactivité à une fonction proactive conçue pour repérer et éviter les nombreux pièges que cachent les possibilités numériques.

La création de systèmes adaptés est d’autant plus importante, car l’impossibilité de transformer les conseils et les intentions en actions se traduira inévitablement par des incohérences.

Les outils numériques d’optimisation de la gestion des risques donnent aux entreprises les moyens d’établir des cadres souples qui s’adaptent à l’évolution du marché et des tendances de la consommation et les prévoient. 

L’approche fondée sur la confiance intrinsèque : conçue pour l’ère de la transformation

Pour aider les entreprises à bâtir la confiance nécessaire à leur essor à l’ère de la transformation, les équipes d’EY ont mis sur pied une nouvelle approche de gestion des risques avant-gardiste. 

La confiance intrinsèque est une approche qui aide les entreprises à implanter une culture d’optimisation de la gestion des risques à tous les échelons, au-delà de son cadre habituel. Pour ce faire, elles doivent faire la transition d’une fonction réactive à un outil de prise de décisions stratégiques tourné vers l’avenir, puissant et dynamique, conçu pour les dirigeants et au-delà. Ultimement, l’approche donne aux entreprises des moyens de créer des produits et des services en gardant à l’esprit à chacune des étapes la nécessité d’inspirer confiance pour assurer leur croissance à long terme en période d’incertitude. 

La confiance intrinsèque exploite la puissance de la veille numérique des risques en temps réel, vous offrant ainsi des solutions réelles et des résultats concrets nécessaires à une prise de décisions assurée et agile.

Aux toutes premières lignes d’une économie mondiale axée sur la transformation depuis 150 ans, les équipes d’EY ont su combiner une solide compréhension des marchés locaux avec une vision d’ensemble mondiale afin d’aider les entreprises à prospérer durant les périodes de changement. 

Aujourd’hui, les équipes d’EY sont une fois de plus des chefs de file en matière de transformation d’entreprise, renforcées par leurs quelque 270 000 conseillers et professionnels mieux connectés sur toute la planète et forts d’une vaste expérience en transformation d’entreprises clientes. 

Résumé

Tandis que les effets de la quatrième révolution industrielle se font de plus en plus ressentir, le présent article plonge au cœur du cadre unique de la solution novatrice, la confiance intrinsèque (TxD), qui donne aux entreprises les moyens de prospérer à l’ère de la transformation.

L’article met en lumière les deux aspects centraux de l’approche TxD : les capacités stratégiques (une fonction qui combine compréhension globale et connaissances spécialisées), de même que l’uniformité opérationnelle (qui résulte de processus robustes et de systèmes adaptés). 

À propos de cet article

Sujets connexes Confiance Numérique