12 minutes de lecture 22 juin 2020
Pelleteuse

Au-delà de la COVID-19 : Définirez-vous la nouvelle normalité ou en serez-vous l’observateur?

Travailler ensemble pour un monde meilleur au-delà de la COVID-19 oblige les dirigeants à imaginer l’impensable. Voici ce qu’il faut savoir.

La pandémie de COVID-19 a provoqué des changements qui semblaient impensables il y a quelques mois à peine. En février 2020, il semblait impensable que l’ensemble des cols blancs de nombreux pays travailleraient bientôt uniquement à domicile. Il semblait impensable que les voyages aériens chuteraient de 96 %. Il semblait impensable que des millions de travailleurs migrants en Inde seraient contraints d’entamer un exode massif, parcourant des milliers de kilomètres jusqu’à leurs villages d’origine.

Bien sûr, la COVID-19 et la réaction extraordinaire n’étaient pas vraiment impensables – elles semblent simplement l’avoir été pour la plupart d’entre nous. La pandémie a pris par surprise la majorité des gens d’affaires, mais les épidémiologistes et d’autres spécialistes avaient annoncé depuis longtemps que ce n’était qu’une question de temps avant qu’un tel désastre ne se produise. Même s’il semble que nous vivons cette crise depuis longtemps déjà, le fait est que la pandémie vient tout juste de commencer. Elle est susceptible d’engendrer plus de changements au cours des prochains mois qui semblent impensables aujourd’hui.

Pour bien comprendre les répercussions de la pandémie, il faut être à l’affût des risques et tirer des leçons d’un large éventail de domaines. Nous avons consulté plus de 100 professionnels d’expérience du monde entier – des futurologues, des représentants d’organisations non gouvernementales, des investisseurs, des chefs de la direction et d’autres chefs d’entreprise – dans le cadre de quatre séances virtuelles afin d’élaborer une vision à long terme, d’imaginer l’impensable et, surtout, de déterminer les mesures que doivent envisager les chefs d’entreprise lorsqu’ils pensent à l’avenir. Nous sommes reconnaissants aux professionnels qui ont généreusement donné de leur temps et fait part de leur point de vue au cours de ces séances d’échange d’idées.

Pour guider ces discussions, nous avons utilisé le cadre de définition des mégatendances d’EY du monde du travail de l’avenir qui est conçu pour exposer les chefs d’entreprise aux tendances et aux forces bien au-delà de leur champ d’analyse habituel. Nous avons examiné quatre domaines pour comprendre non seulement la façon dont la communauté des affaires peut façonner le monde au-delà de la COVID-19, mais également le façonner pour le mieux :

  1. L’ordre mondial
  2. Les sociétés et les économies
  3. Les entreprises et les marchés
  4. Les ménages et les particuliers

Le résultat? Les dirigeants s’attendent à des changements profonds, mais ils croient essentiellement qu’il existe une occasion de travailler ensemble pour un monde meilleur sur cinq aspects : une meilleure santé, une meilleure connectivité, de meilleures relations, une meilleure ingéniosité et une meilleure responsabilisation. Le présent article offre un aperçu de ce monde potentiel au-delà de la pandémie. Il définit ce qui est impensable – les scénarios à forte incidence et à faible probabilité pour le monde au-delà de la COVID-19 que vous devriez envisager – et soulève des questions qui établissent un lien avec les cinq aspects d’un monde meilleur. Enfin, nous proposons des principes directeurs pour aider les dirigeants à guider leurs organisations durant une période d’incertitude sans précédent.

Une femme qui regarde une ville
(Chapter breaker)
1

Chapitre 1

Comment la COVID-19 modifiera-t-elle la structure du système international?

La pandémie apportera inévitablement des changements radicaux à l’ordre mondial.

L’équilibre des forces et des influences sera rétabli

De l’avis des participants, les relations sino-américaines déjà complexes deviendront probablement encore plus tendues. La pandémie semble également affaiblir les institutions multinationales et créer un vide de leadership mondial. Cela pourrait amorcer le retour d’une multipolarité, ce qui supposerait un rôle élargi pour l’Europe ou des pays plus petits dont le prestige a été rehaussé par suite de leur réponse efficace à la pandémie.

De la mondialisation à l’achat local

Il existe un large consensus selon lequel la COVID-19 renforcera l’hostilité à l’égard de la mondialisation en raison de la réduction la plus marquée des flux internationaux (p. ex., le commerce, les investissements, les gens) de l’histoire moderne. L’exposition des vulnérabilités des chaînes d’approvisionnement transfrontalières devrait entraîner une restructuration des chaînes d’approvisionnement pour y inclure des mécanismes de redondance et de résilience, et ce, aux dépens d’une certaine efficacité. La fabrication se rapprochera des marchés intérieurs, ce qui accentuera la tendance à la régionalisation et à la relocalisation. De même, les problèmes des chaînes d’approvisionnement agricoles qui ont causé des pénuries et des surplus accélèrent la venue d’exploitations agricoles locales et verticales, qui sont plus résilientes.

-
Un nouveau concept de mobilité humaine émergera

La mobilité de la main-d’œuvre a chuté abruptement depuis le début de la pandémie parce que les gouvernements ont mis un frein aux voyages et à l’immigration, des restrictions qui se poursuivront fort probablement. Mais même si la pandémie réduit la capacité des gens de se déplacer, elle permettra l’élaboration d’un concept de mobilité de la main-d’œuvre différent. S’il devient impossible de se déplacer pour aller travailler, c’est le travail qu’il faudra relocaliser pour le rendre accessible. Quant aux emplois pour lesquels le télétravail est la solution, il ne tiendra qu’aux entreprises d’avoir recours au télétravail à l’échelle mondiale. 

  • Imaginez l’impensable

    • Le dollar américain pourrait-il être remplacé à titre de seule monnaie de réserve mondiale?
    • Doit-on s’attendre à de l’instabilité politique, peut-être même à la chute de gouvernements nationaux?
  • Des questions pour un monde meilleur

    • Meilleure connectivité : Comment restructurez-vous votre chaîne d’approvisionnement mondiale afin qu’elle soit résiliente et souple?
    • Meilleure ingéniosité : Comment repensez-vous votre modèle d’affaires pour permettre le recours au télétravail à l’échelle mondiale?
Phare
(Chapter breaker)
2

Chapitre 2

Comment la COVID-19 touchera-t-elle la structure des sociétés et des économies?

La COVID-19 a exposé les faiblesses existantes des filets de sécurité sociale et l’échec systémique des politiques.

Les séances ont mis en relief certains risques clés, au premier rang desquels se trouvent l’accroissement des inégalités et les impacts sociaux des milliards de personnes qui ont été exposées au virus et des économies en déroute.

Les sociétés corrigeront les inégalités et répareront les filets de sécurité sociale

La pandémie frappe le plus durement les groupes à faible revenu, soit les minorités, les jeunes, les femmes et les travailleurs sans papiers. Le manque de richesse et la surreprésentation dans des emplois qui exigent une présence physique les exposent à des difficultés et à des risques accrus.

La crise a également accentué les disparités sociales entre la gauche et la droite, les jeunes et les vieux, et les riches et les pauvres. Le mécontentement des travailleurs grandit à mesure qu’ils exigent de meilleures protections – de l’équipement de protection individuelle, des mesures de distanciation, de meilleurs salaires, plus de congés de maladie et un meilleur accès aux soins de santé. Les participants s’attendent à des réformes gouvernementales en guise de réponse, comme la reconnaissance des travailleurs sans papiers, des investissements dans la capacité des services de santé ou même l’instauration d’un revenu de base universel dans certains pays développés.

Les actions pour la justice sociale augmenteront

Des manifestations soutenues contre le racisme systémique se déroulent partout aux États-Unis, et des marches de solidarité se tiennent dans d’autres pays. Nous n’avons pas abordé cette question au cours des séances, qui ont eu lieu avant les manifestations, mais nous croyons que ce n’est pas un hasard qu’elles se produisent durant la pandémie de COVID-19. Les gens pensent déjà à la réinitialisation des systèmes, alors ils pourraient également être tentés d’envisager d’éradiquer le racisme systémique. Le mouvement Black Lives Matter peut être un signe avant-coureur d’une sensibilisation et d’actions accrues à l’égard de la justice sociale – pendant la pandémie et après.

Les environnements urbains seront refaçonnés

La COVID-19 refaçonnera fondamentalement les villes, ce qui accélérera les tendances déjà en cours. Les inquiétudes sanitaires inciteront des résidents de grandes villes à vouloir vivre en banlieue et dans de petites villes où la densité de la population est plus faible. Le télétravail facilitera de plus en plus l’exode des centres-villes, puisque le temps de déplacement ne sera plus un facteur. Ces changements auront des répercussions importantes sur les sociétés et les économies, touchant une foule d’aspects, dont les recettes fiscales, la planification urbaine et les politiques en matière d’éducation.

  • Imaginez l’impensable

    • Le revenu de base universel pourrait-il devenir une réalité dans certaines sociétés – et quelles en seraient les répercussions sur votre organisation?
    • La nécessité d’un gouvernement plus réceptif pourrait-elle favoriser le passage à un gouvernement par algorithme, et comment cela toucherait-il la réglementation de votre secteur?
  • Des questions pour un monde meilleur

    • Meilleure santé : Comment votre entreprise fera-t-elle pour prendre les devants sur la question des problèmes sociaux interreliés de la santé, de l’inégalité des revenus et du racisme?
    • Meilleure responsabilisation : Comment les mesures que vous prenez (p. ex., réduction de l’effectif, investissements, chaîne d’approvisionnement) contribuent-elles aux inégalités sociales? Comment pouvez-vous atténuer ces inégalités?
    • Meilleure ingéniosité : Comment votre stratégie d’innovation pourrait-elle changer si des grappes d’innovation étaient réparties à l’échelle des banlieues et des petites villes?
Mère et fils
(Chapter breaker)
3

Chapitre 3

Comment la COVID-19 modifiera-t-elle le fonctionnement des entreprises et des marchés?

Des entreprises pourraient devoir nommer un chef de la culture d’entreprise afin de mettre en œuvre ces changements.

Les séances nous ont permis de relever plusieurs tendances accélérées par la pandémie mondiale, ce qui transformera la gestion du talent et les modèles d’affaires.

Le télétravail transformera la gestion du talent

La grande majorité des participants croit que le télétravail est là pour rester. De nombreuses personnes actuellement en télétravail ont constaté préférer cette façon de travailler, alors que des employeurs ont découvert qu’ils peuvent gérer efficacement des équipes en télétravail tout en pouvant réduire les dépenses immobilières. Cela a accéléré l’arrivée d’une tendance attendue depuis longtemps : la rupture du lien entre le travailleur et le lieu de travail. 

Or, des participants ont affirmé que de nouveaux modèles de gestion du talent seront nécessaires, lesquels devant comprendre les aspects suivants :

  • Le recrutement du talent à l’échelle mondiale et la création des meilleures équipes au lieu du maintien d’un effectif permanent
  • De nouvelles mesures et récompenses pour l’intégration, la promotion, la planification de la relève et le leadership, l’empathie et les compétences générales se démarquant comme facteurs de réussite
  • La convergence des ressources humaines et des opérations

 

La transformation numérique et la valeur à long terme créeront de nouveaux modèles d’affaires

La COVID-19 a également fait émerger deux tendances qui accélèrent le changement des modèles d’affaires : la transformation numérique et le virage des entreprises vers la valeur à long terme. Comme le virtuel et le numérique remplacent le physique lorsque c’est possible, les participants ont prédit l’adoption accélérée de l’automatisation, de l’intelligence artificielle et de la réalité augmentée/virtuelle. La possibilité de déployer des capacités informatiques, la bande passante, le nuage et la cybersécurité définira les gagnants. La réussite dépendra de l’innovation continue du modèle d’affaires soutenue par une collaboration ouverte et agile.

Parallèlement, plusieurs participants remarquent que la pandémie a placé au premier plan le bien-être des gens et le développement durable. Les consommateurs estiment que les entreprises ont un nouveau rôle à jouer et ils attacheront de la valeur à celles qui possèdent un programme de valeur à long terme en matière de culture, de mission et d’éthique.

Vous pourriez avoir besoin d’un chef de la culture d’entreprise

La culture d’entreprise sera essentielle à la réussite dans un monde post-pandémie. Pourtant, les participants ont noté que, avec une main-d’œuvre en télétravail et une gouvernance décentralisée, l’établissement et le maintien d’une culture d’entreprise seront de plus en plus difficiles. Certains d’entre eux ont affirmé que les entreprises nommeront un chef de la culture d’entreprise pour diriger l’investissement en renforcement de la culture, du haut vers le bas et du bas vers le haut.

  • Imaginez l’impensable

    • Les campus d’entreprise en banlieue et les quartiers des affaires centraux pourraient-ils se vider? Comment pourrait-on les reconvertir?
    • À quelle vitesse les plateformes d’appel vidéo actuelles seront-elles remplacées par des avatars et la réalité virtuelle?
  • Des questions pour un monde meilleur

    • Meilleure responsabilisation : Lesquelles parmi vos hypothèses sur le talent ne sont plus valides?
    • Meilleure ingéniosité : La culture de votre entreprise favorisera-t-elle la réussite dans un monde post-pandémie?
    • Meilleure santé : Comment la santé et la sécurité peuvent-elles devenir un atout pour la gestion du talent?
Immense nuée d’étourneaux
(Chapter breaker)
4

Chapitre 4

Comment la COVID-19 touchera-t-elle le comportement individuel et les structures de ménage?

Des sujets soulevés pourraient recadrer le long terme : la confiance, la consommation changeante et un nouvel accent sur la santé mentale.

La confiance se tournera vers le plus petit et le local

En pleine distanciation sociale, les gens se tournent vers les médias sociaux plus que jamais, ce qui pourrait renforcer la polarisation et réduire la confiance sociale s’ils restent dans les cercles sociaux et les bulles connus. En outre, nombre de participants s’attendent à ce que la confiance s’établisse à l’échelle locale, car elle s’effrite à l’égard de gouvernements nationaux en raison de la mauvaise gestion de la pandémie. Si les quartiers deviennent des enclaves où vivent des gens qui partagent les mêmes valeurs, cela pourrait faire croître la polarisation et augmenter la peur de l’étranger.

L’absence d’interactions dans le monde réel pourrait également faire en sorte qu’il sera plus difficile d’établir de nouvelles relations de confiance – ce qui touche aussi bien les fréquentations et le mariage que l’intégration de nouveaux membres d’une équipe au lieu de travail. Les entreprises devront s’assurer de combler de telles lacunes.

Les modes de vie minimalistes et autonomes pourraient se poursuivre au-delà de la pandémie

La consommation a chuté brusquement pendant la pandémie à cause d’une récession profonde et d’un taux de chômage historique. Les ménages consomment de manière plus réfléchie et mettent davantage l’accent sur les achats durables et essentiels. Les gens font de plus en plus les choses par eux-mêmes, que ce soit cuisiner avec des aliments frais ou entreprendre des projets de rénovation afin de faciliter le télétravail et l’enseignement à domicile. Il est probable que ces changements continueront sous une forme quelconque après la pandémie. 

L’accent sera mis sur la santé mentale

La COVID-19 a de graves conséquences sur la santé mentale en raison de nombreux facteurs, y compris l’isolement social, les soucis financiers et les inquiétudes relatives aux soins de santé, et la tension causée par l’adaptation au télétravail et à l’enseignement à domicile. Les participants s’attendent à ce que cela ait des répercussions à long terme similaires au trouble de stress post-traumatique; pourtant, certains espèrent que ce nouvel accent mis sur les problèmes de santé mentale réduira les traumatismes et accroîtra la disponibilité des services de soutien. Le monde au-delà de la crise pourrait être un monde dans lequel la santé mentale est reconnue et soutenue plus honnêtement.

  • Imaginez l’impensable

    • Les entreprises ajouteront-elles un chef de la santé mentale après la pandémie?
    • Les certificats de santé deviendront-ils une condition préalable pour résider dans certaines collectivités ou certains quartiers?
  • Des questions pour un monde meilleur

    • Meilleure santé : Comment transformez-vous l’approche en matière de santé mentale de votre organisation?
    • Meilleure ingéniosité : Comment votre modèle d’affaires prévoira-t-il le comportement des consommateurs après la pandémie?
Principes directeurs pour les dirigeants

La pandémie a créé un monde d’incertitude. Il peut être difficile d’imaginer ce qui se passera le mois prochain, encore moins l’année prochaine. Comment allez-vous vous y prendre? Nous pensons que les dirigeants devraient respecter certains principes directeurs lorsqu’ils tracent leur voie pour traverser la pandémie et au-delà.

  • Planifiez en vue de l’impensable. Vous ne pouvez plus faire abstraction des scénarios « impensables »; ils devraient être au cœur de votre planification stratégique. Le défi est de le faire d’une manière structurée et réfléchie qui réduit au minimum les risques tout en affectant les ressources efficacement. L’atteinte de cet équilibre n’est pas facile, et il s’agit d’un sujet que nous explorerons dans le cadre de futurs articles.
  • Prenez acte de la situation – et attendez. Ce que l’avenir réserve est incertain. Nous observerons probablement d’énormes variations dans les résultats en matière de santé publique, la reprise économique, l’opinion des investisseurs, la stabilité politique, l’orientation des politiques publiques et plus encore. La situation évoluera à des rythmes différents – et parfois dans directions différentes – dans tous les marchés. Au lieu d’agir trop rapidement, surveillez continuellement la situation, ce qui suppose l’analyser dans son ensemble et définir des mesures et des étapes critiques propres à votre organisation, votre secteur et votre région.
  • Faites preuve de souplesse – et agissez rapidement. Le défi est de renforcer la souplesse afin d’agir rapidement le moment venu. Les changements engendrés par la crise devraient le faciliter. Les réponses à la COVID-19 accélèrent le passage du physique au virtuel, ce qui remplace les sièges sociaux d’entreprises par le travail virtuel, les voyages d’affaires par les réunions tenues sur Zoom et les chaînes d’approvisionnement mondiales par des approches plus souples. L’adaptation à ces changements ne vous aidera pas seulement à traverser la crise, mais également à être plus souple pour réagir rapidement dans un monde post-pandémie.

Résumé

La pandémie de COVID-19 a provoqué des changements qui semblaient impensables il y a quelques mois. Pour bien comprendre les répercussions de la pandémie, il faut être à l’affût des risques et tirer des leçons d’un large éventail de domaines. EY a consulté plus de 100 professionnels d’expérience du monde entier pour élaborer une vision à long terme, imaginer l’impensable et, surtout, déterminer les mesures que doivent envisager les chefs d’entreprise lorsqu’ils pensent à l’avenir. Les changements seront profonds, mais des principes directeurs aideront les dirigeants à tracer leur voie pour traverser la pandémie et au-delà.

À propos de cet article