3 minutes de lecture 1 avr. 2020
Gros plan sur une main gantée tenant une bille de verre

Comment optimiser la mise en place de votre automatisation intelligente

3 minutes de lecture 1 avr. 2020
Sujets connexes Automatisation

La réalisation d’une phase d’évaluation et de conception est cruciale pour réussir la mise en place d’un programme d’automatisation.

L’automatisation intelligente (AI) améliore déjà la performance au sein des sociétés de services financiers. La première étape dans tout programme d’automatisation intelligente réussi consiste à réaliser une évaluation approfondie des possibilités. C’est seulement à cette condition que vous pourrez avancer avec confiance pour commencer à mettre en place un programme d’automatisation.

La mise en place de l’automatisation intelligente exige la même approche que tout programme de mise en œuvre technologique moderne, à commencer par la phase de remue-méninges et de conception par l’équipe de développeurs. Une fois la phase de conception achevée, le développement peut commencer. En général, une approche agile ponctuée de courts sprints est la façon la plus efficace d’établir le programme.

Faites appel aux robots

Des programmes de mise en œuvre d’AI successifs peuvent s’appuyer les uns sur les autres. Il est possible de regarder vers l’avenir en créant une « boutique de robots » ou une « bibliothèque de robots » qui comporte des composantes qui peuvent être utilisées dans divers scénarios. Par exemple, si un développeur crée un robot qui peut interagir avec une application spécifique, une grande partie de ce robot sera réutilisable dans d’autres infrastructures pour résoudre d’autres problématiques d’affaires.

Si une phase d’évaluation et de conception a été réalisée correctement, des étapes de développement supplémentaires non déterminées qui entraînent des retards et des coûts additionnels peuvent être évitées. Il est également important d’utiliser un processus d’architecture par abstraction et une conception technique pour permettre au programme de générer des produits viables dans une approche par phases.

L’efficacité de son établissement peut être améliorée lorsqu’il est réalisé par des développeurs expérimentés. Des spécialistes maîtrisant l’utilisation des jeux d’outils nécessaires peuvent construire des robots rapidement. Cependant, nous recommandons de doter les programmes à la phase de développement desquels participent des tiers d’une étape de transition pour permettre un transfert facile des connaissances. Une collaboration étroite avec les équipes d’exploitation et des TI permet à l’équipe de développement de tenir compte d’importants facteurs comme la continuité des activités, la gestion des exceptions et la sécurité des données.

De plus, le succès de l’installation est également favorisé lorsque les développeurs ont facilement accès aux spécialistes en matière de processus, aux équipes des TI, des RH et des risques du client. L’application de cette approche de mise en œuvre suppose que l’expérience liée aux activités, au processus et au marché soit bien comprise et reflétée à l’étape de la conception et de l’établissement.  

Choisir votre modèle de mise en œuvre

Les sociétés de services financiers ont diverses options quant au modèle de mise en œuvre. Il est important de souligner qu’avec l’automatisation intelligente, on ne parle pas d’approche universelle. Les sociétés cherchent des modèles de mise en œuvre flexibles qui fonctionnent pour elles.

Dans le modèle traditionnel de mise en œuvre conjoint de l’automatisation, l’organisation est chargée de fournir l’infrastructure informatique exigée pour le déploiement de l’automatisation, mais elle travaille avec un tiers pour établir, maintenir et moduler le programme. Cette approche exige une gouvernance et une gestion particulièrement solides pour réussir.

Dans un autre modèle, le tiers est responsable de la préparation, de l’évaluation, de la réalisation des avantages, du déploiement et de la maintenance – la gestion de la mise en œuvre dans son ensemble – mais l’organisation fournit l’infrastructure et le soutien informatiques.

Dans la troisième approche, connue sous le nom d’« automatisation en tant que service », un tiers fournit une infrastructure infonuagique pour établir, déployer et maintenir l’automatisation. Le tiers gère la mise en œuvre dans son ensemble et est responsable de la préparation, de l’évaluation, de la réalisation des avantages, du déploiement et de la maintenance. Un service de dépannage peut être proposé pour aider les utilisateurs internes des processus automatisés de l’organisation. Ce modèle permet un rendement sur investissement accéléré en raison de son potentiel de mise en place, de déploiement et de maintenance rapides. Les entreprises sont également libérées pour se concentrer sur le développement de leurs propres centres d’excellence, acquérant des ressources, et, en définitive, le potentiel de prendre le contrôle du fonctionnement et de la maintenance de la solution d’AI dans l’avenir.

Nous avons constaté que le modèle d’« automatisation en tant que service » est adopté par les organisations qui veulent que la responsabilité et la gouvernance permettent de tirer le plein potentiel de l’AI.

Gestion de l’AI

L’établissement réussi de l’AI dans les services financiers concerne déjà une gamme de processus complets et d’activités commerciales. Par exemple, EY travaille sur des programmes visant à aider les entreprises à instaurer leurs propres capacités d’évaluation ainsi qu’à établir des centres d’excellence et des centres de contrôle pour assurer une gestion et une gouvernance adéquates.

En résumé, l’établissement d’une AI réussie peut être favorisé par ce qui suit :

  • Le choix du modèle de mise en œuvre qui fonctionne le mieux pour l’entreprise
  • L’adoption de la bonne approche de conception de l’automatisation avant d’entamer son établissement
  • Le recours à des développeurs expérimentés, mais en permettant le transfert des connaissances au personnel interne
  • La mise sur pied d’une équipe mixte de spécialistes qui comprennent le secteur, les exigences fonctionnelles et processuelles ainsi que les TI
  • La constitution d’une boutique de robots pour permettre la mise en œuvre rapide de l’automatisation

Résumé

Le succès de l’établissement de l’automatisation dépend de divers facteurs. De la phase d’évaluation jusqu’aux équipes concernées, rien ne doit être laissé au hasard pour optimiser la mise en place.

À propos de cet article

Sujets connexes Automatisation