Communiqué

29 août 2017 Montréal, CA

L’indice Canadian Mining Eye d’EY en difficulté au deuxième trimestre

L’indice Canadian Mining Eye d’EY a reculé de 7 % au cours du deuxième trimestre de 2017, après avoir enregistré une hausse de 11 % au premier trimestre.

Personne-ressource auprès des médias

Camille Larivière

Spécialiste, Relations publiques, EY Canada

Professionnelle des relations publiques et des communications. Fière ambassadrice de la langue française au Canada. Curieuse. Accro à la caféine. Adore les hivers canadiens.

Sujets connexes Mines et métaux

Sources disponibles pour parler du départ laborieux au deuxième trimestre de 2017

L’indice Canadian Mining Eye d’EY a reculé de 7 % au cours du deuxième trimestre de 2017, après avoir enregistré une hausse de 11 % au premier trimestre. Le recul est en partie attribuable à la faiblesse du prix du nickel, le prix du zinc étant stagnant et celui du cuivre étant en légère hausse.

«Actuellement, les entreprises continuent de mettre l’accent sur la réduction de leur dette, explique Zahid Fazal, leader québécois du secteur des mines et métaux d’EY. Or, nous observons un virage dans la manière dont elles y parviennent. Plutôt que de vendre des actifs secondaires, elles génèrent désormais du capital grâce à de meilleurs flux de trésorerie, réduisant globalement leur dette à un bon rythme.»

Compte tenu de l’utilisation du nickel dans les véhicules électriques et de la demande mondiale pour l’acier inoxydable (qui contient de 8 % à 10 % de nickel), contrebalancées par un approvisionnement minier excédentaire, les prix du nickel devraient demeurer constants. Parallèlement, le ralentissement de la croissance de l’économie chinoise devrait stabiliser les prix du cuivre à court terme, les perspectives à moyen terme et à long terme étant favorables.

Certains changements importants pour les produits de base au deuxième trimestre :

  • Les prix du zinc se sont maintenus au cours du deuxième trimestre
  • Les prix du cuivre ont augmenté de 2 % au cours du deuxième trimestre
  • Les prix de l’or sont demeurés stables en raison de la hausse du taux fédéral de 0,25 % en juin
  • Les prix du nickel ont diminué de 6 % au cours du deuxième trimestre

«Nous nous attendons à une croissance équilibrée dans le secteur des mines et métaux du Canada d’ici la fin de l’année, explique Zahid Fazal, leader québécois du secteur des mines et métaux d’EY. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans la tarification et créent un équilibre. L’instabilité géopolitique et les hausses du taux d’intérêt fédéral viennent contrebalancer le prix de l’or, alors que la demande mondiale constante et l’offre excédentaire contrebalancent le prix des métaux de base.»

Section spéciale – Foire aux questions avec Anthony Makuch, président et chef de la direction de Kirkland Lake Gold

Le rapport d’EY présente aussi une entrevue avec Anthony Makuch, président et chef de la direction de Kirkland Lake Gold. M. Makuch traite des perspectives pour le secteur minier ainsi que de l’avenir de l’or.

Anthony Makuch a également indiqué à EY «qu’il faut continuer d’investir dans l’exploration et les nouvelles découvertes. Sans structure de coûts d’exploitation, des difficultés sont à prévoir. Certaines entreprises n’investissent pas de capital pour sembler bien maîtriser leurs coûts de maintien pendant un an ou deux, mais cette stratégie peut se retourner contre eux.»

Apprenez-en davantage dans l’entrevue complète avec M. Makuch, notamment sur ce qui est essentiel, selon lui, pour exploiter une mine à faible coût.

L’indice Canadian Mining Eye suit la performance du secteur minier canadien des 100 sociétés intermédiaires et juniors inscrites à la TSX et à la TSXV avec des capitalisations boursières entre 1,6 milliard de dollars canadiens et 47 millions de dollars canadiens.

– 30 –

À propos d’EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Depuis plus de 150 ans au Canada, nous offrons les points de vue et les services de qualité qui contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers ici et dans diverses économies du monde entier. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr ou suivez-nous sur Twitter : @EYCanada.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst &Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com/ca/fr.