Communiqué

31 août 2022 Montréal, CA

Quatre-vingts pour cent des Canadiens s’inquiètent de leurs finances face à la hausse du coût de la vie, selon un sondage d’EY

L’inflation force les consommateurs à resserrer la gestion de leurs finances et à penser d’abord à l’abordabilité

Personne-ressource auprès des médias
Dina Elshurafa

Spécialiste, Relations publiques, EY Canada

Toujours à poser des questions, trouver de nouvelles idées et créer des solutions innovatrices visant l’atteinte de résultats mesurables. Accro au café et à l’affût des bons petits restos de Toronto.

  • 69 % des consommateurs s’attendent à ce que leurs dépenses liées au coût de la vie augmentent encore au cours des six prochains mois.
  • 68 % des Canadiens sont dissuadés d’acheter des biens durables en raison de leurs prix élevés.
  • 1 répondant sur 10 a l’intention d’explorer des solutions de rechange numériques.

Les consommateurs à l’échelle du Canada se préparent à une longue période de pressions sur leurs finances, dans un contexte de préoccupations financières grandissantes (80 % des répondants) et de faible confiance économique (63 % des répondants), révèle le plus récent indice d’EY de l’évolution des habitudes des consommateursPlus de la moitié des ménages prévoient que leurs dépenses liées au coût de la vie continueront d’augmenter, alors que les préoccupations à l’égard des finances personnelles touchent tous les niveaux de revenus, qu’ils soient faibles (87 %), moyens (77 %) ou élevés (64 %).

« Freinés par l’inflation, les consommateurs retrouvent les comportements qu’ils avaient adoptés durant la pandémie et pensent d’abord à économiser plutôt qu’à dépenser, explique Daniel Baer, leader, Commerce de détail chez EY Canada. Cette tendance à restreindre les dépenses non essentielles et à chercher des solutions de remplacement plus durables représente un véritable défi pour les détaillants de mode éphémère. »

Réduire les coûts en consommant de façon consciente

La hausse du coût de la vie incite les consommateurs à trouver de nouvelles façons de consommer consciemment, soit en réparant leurs biens au lieu de les remplacer (69 %), en achetant des produits d’occasion (25 %) et en réduisant leur quantité d’aliments gaspillés ou mis au rebut (85 %). 

En outre, 72 % des répondants affirment ne plus sentir le besoin de suivre les tendances de la mode saisonnière et plus de la moitié des répondants disent se sentir mieux dans leur peau et moins compter sur les produits de beauté et les cosmétiques pour renforcer leur confiance, une hausse par rapport à 48 % des répondants en octobre 2021.

Nouveaux produits et nouvelles expériences éveillent un nouvel intérêt

Un nombre encore faible mais croissant de Canadiens souhaitent explorer les expériences numériques et technologiques émergentes. Près de un consommateur sur dix a utilisé des monnaies numériques, fait l’expérience du métavers ou acheté un produit virtuel, tendance principalement associée aux consommateurs plus jeunes et plus nantis. 

« De nouvelles formes de produits et de services numériques offrent aux entreprises des possibilités d’investir dans des canaux émergents afin de différencier l’expérience associée à leur marque, d’innover et de recueillir plus de données sur les consommateurs,» explique Daniel Baer. Il faut toutefois garder à l’esprit que plus le monde numérique s’étend, plus les consommateurs deviennent prudents quand vient le temps de communiquer leurs renseignements personnels.

« Les entreprises devraient incorporer l’innovation durable et la protection des données aux fondements de leurs stratégies pour montrer aux consommateurs qu’elles utilisent leurs renseignements personnels de manière responsable pour tirer des avantages concrets », ajoute Daniel Baer.

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur l’indice d’EY de l’évolution des habitudes des consommateurs.

– 30 –


À propos d’EY

La raison d’être d’EY est de bâtir un monde meilleur, de créer de la valeur à long terme pour les clients, les gens et la société et de renforcer la confiance à l’égard des marchés financiers. S’appuyant sur les données et la technologie, les équipes d’EY présentes dans plus de 150 pays instaurent la confiance au moyen de la certification et aident les clients à prospérer, à se transformer et à exercer leurs activités. Que ce soit dans les services de certification, de consultation, juridiques, de stratégie, de fiscalité ou de transactions, les équipes d’EY posent de meilleures questions pour trouver de nouvelles réponses aux enjeux complexes du monde d’aujourd’hui.

EY désigne l’organisation mondiale des sociétés membres d’Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume‑Uni, ne fournit aucun service aux clients. Des renseignements sur la façon dont EY collecte et utilise les données à caractère personnel ainsi qu’une description des droits individuels conférés par la réglementation en matière de protection des données sont disponibles sur le site ey.com/fr_ca/privacy-statement. Les sociétés membres d’EY ne pratiquent pas le droit là où la loi l’interdit. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.  Suivez-nous sur Twitter @EYCanada.

Ce communiqué a été publié par Ernst & Young s.r.l./S.E.N.C.R.L.