Est-ce le rôle de précurseur qui vous convient le mieux?

Par EY Canada

Organisation de services professionnels multidisciplinaires

5 minutes de lecture 9 mai 2022
Sujets connexes EY Privé

Des entrepreneurs visionnaires qui connaissent une forte croissance partagent les leçons les plus importantes tirées de cette période de bouleversements et de changements, y compris le rôle clé de l’empathie et de l’appartenance dans la réussite.

En bref

  • Les leaders qui font preuve d’empathie sont plus à même d’attirer et de retenir les employés.
  • L’empathie signifie de comprendre ce que chaque personne apporte à une entreprise et de permettre à tout un chacun d’être soi-même au travail.
  • Créer un sentiment d’appartenance et une raison d’être est un élément important pour souder la cohésion des équipes et renforcer la culture du travail.

Au cours des deux dernières années, les événements mondiaux ont obligé les chefs d’entreprise à réévaluer de nombreux aspects de leurs façons de mener les activités. Parmi ceux les plus importants ayant la plus grande portée se trouve celui des relations avec les employés. Aujourd’hui, compte tenu du nombre record d’employés qui quittent leur emploi ou qui en expriment l’intention, l’empathie est reconnue comme une composante essentielle d’un leadership réussi et de l’expérience des employés. En dirigeant avec empathie, la direction est capable de favoriser un sentiment d’appartenance et une vision commune qui sont essentiels pour recruter et retenir les employés, surtout en période de « Grande démission ».

Nombre d’entrepreneurs de sociétés en forte croissance présents au Forum sur la croissance stratégique 2021 d’EY aux États‑Unis étaient d’accord pour dire que la création d’un environnement de travail axé sur la compassion était depuis longtemps la clé de leur succès. Chaque année, le Forum réunit des centaines de chefs de la direction, des entrepreneurs connaissant une forte croissance et d’autres chefs d’entreprise afin d’échanger des idées sur la raison d’être et la stratégie, la croissance de l’entreprise, la valeur à long terme et les façons de diriger dans l’avenir. 

« La leçon de leadership la plus importante qui revient constamment dans l’histoire du leadership concerne, selon moi, l’empathie », nous dit Sherry Deutschmann, entrepreneure en série et fondatrice de BrainTrust, une organisation qui aide les femmes entrepreneures à propulser leur entreprise vers un chiffre d’affaires annuel qui dépasse le million de dollars. « Il revient au leader de voir le monde du point de vue de l’employé et d’en faire l’expérience selon ce qui peut survenir dans sa vie de famille », ajoute-t-elle, « puis d’être capable d’ajuster les politiques de l’entreprise en s’appuyant sur cette empathie. » En effet, 90 % des employés américains ont déclaré dans un sondage récent d’EY qu’un leadership empathique crée une plus grande satisfaction au travail.

Les défis personnels et professionnels que la pandémie de COVID‑19 a soulevés renforcent ce type de leadership, et les dirigeants ‑ surtout les chefs d’entreprise qui veulent bâtir une culture de productivité entièrement nouvelle et attirer des employés clés pour un succès à long terme ‑ doivent en tenir compte pour faire croître leur entreprise en période de désintégration importante de la main‑d’œuvre.

Notre recherche montre que l’empathie est non seulement un atout, mais également le garant et l’accélérateur de la transformation des entreprises pour la prochaine ère des affaires.
Steve Payne
Principal directeur adjoint, EY Amériques

La grande majorité (88 %) des répondants du sondage d’EY ont déclaré qu’un leadership empathique encourage la loyauté des employés envers leurs dirigeants. Le même pourcentage a convenu que l’empathie améliore le leadership, inspire des changements positifs en milieu de travail, favorise la confiance parmi les employés et les dirigeants, et accroît la productivité. Ces réponses qui se recoupent considérablement prouvent que la main‑d’œuvre moderne a soif d’empathie au bureau, et qu’elle ira la chercher ailleurs si elle ne l’y trouve pas.

Comment favoriser des relations fondées sur l’empathie dans l’environnement de travail de demain

Cherchez à comprendre vos employés

Nombre d’employés ont l’impression que leur entreprise parle de ce qu’il faut faire, mais que les actes ne suivent pas les paroles. Le sondage d’EY a révélé que les répondants voyaient l’empathie se manifester sous différentes formes chez leurs dirigeants, soit par l’ouverture et la transparence (41 %), l’équité (37 %), les paroles suivies d’actes (37 %), les encouragements à donner son opinion (36 %) et la mise en confiance pour tenir des conversations difficiles (34 %).

L’empathie signifie de comprendre ‑ sur un plan individuel‑ ‑non seulement la valeur que chaque employé apporte à l’organisation, mais également ce à quoi les employés eux-mêmes accordent de l’importance, explique Phyllis Newhouse, chef de la direction et cofondatrice d’Athena Technology Acquisition Corp., une société d’acquisition à vocation spécifique (SAVS).

Au Forum sur la croissance stratégique, Mme Newhouse s’est remémoré une question que son père lui posait ainsi qu’à ses 10 frères et sœurs chaque soir avant le souper : « Quel est votre atout principal? » Cette leçon quotidienne a profondément influencé son approche de leadership plus tard dans sa vie.

« Apprendre à former des équipes dans une organisation commence par comprendre la valeur que chaque personne apporte, déclare Mme Newhouse. Personne ne possède les mêmes atouts, et si vous savez en tenir compte et apprendre à les renforcer, vous pouvez bâtir de grandes équipes. »

Adoptez une approche holistique qui tient compte du bien-être et de l’engagement des employés 

Créer des relations fondées sur l’empathie qui favorisent un sentiment d’appartenance dépend d’une communication ouverte et réciproque. Selon le sondage d’EY, il existe plusieurs façons d’aider les employés à se sentir plus à l’aise d’avoir des discussions ouvertes avec leur patron. Parmi ces méthodes, les discussions individuelles planifiées régulièrement (45 %), les occasions de rétroaction anonyme (42 %), la participation à des exercices de renforcement d’équipe (37 %) et peut-être tout simplement le rappel fréquent aux employés qu’ils sont dans un espace sécuritaire pour avoir des discussions ouvertes (36 %). Participer à des formations ou des ateliers de communication sur les discussions ouvertes (36 %) est une autre approche.

En résumé, les employés doivent sentir qu’ils évoluent dans un espace sécuritaire au travail, mais qu’ils peuvent aussi se sentir libres d’être pleinement eux-mêmes, affirme Janice Bryant Howroyd, fondatrice et chef de la direction d’ActOne, un chef de file en solutions de ressources humaines, au Forum sur la croissance stratégique. Après tout, c’est ce à quoi elle s’attend pour elle‑même.

« Mon mantra dans la vie est « Ne renie jamais tes valeurs personnelles pour t’accomplir professionnellement », déclare Janice Bryant Howroyd. Je dois suivre ce principe pour moi-même et je dois encourager, dans ma propre organisation, une plateforme et une culture qui permettent aux autres de partager cette valeur. Voilà comment nous avons bâti l’organisation, et je suis convaincue que c’est de cette façon dont nous soutiendrons mais également assurerons une croissance dynamique en envisageant le travail sous une autre optique à l’avenir. »

Ralliez les membres de l’équipe autour d’une raison d’être

Tournés vers l’avenir, les entrepreneurs et les dirigeants de premier plan d’aujourd’hui comprennent qu’un leadership fondé sur l’empathie crée un sentiment d’appartenance qui, lorsqu’il s’aligne sur une raison d’être, est essentiel pour créer une culture pérenne et former une équipe en mesure de rester en place.

« Un bon leadership consiste à réunir les gens derrière une cause commune et à les amener à tous travailler dans le même sens », explique Sheila Mikhail, cofondatrice et chef de la direction d’AskBio, une entreprise pionnière en thérapie génique acquise par Bayer AG l’année dernière pour quatre milliards de dollars. L’Entrepreneure de l’année 2021 des États‑Unis ajoute : « Lorsque vous connaissez le succès, vous avez l’obligation d’inviter d’autres personnes dans l’aventure et de vous assurer de contribuer à la réussite collective. »

Des entrepreneurs visionnaires s’expriment sur la façon de transformer le monde des affaires

Des chefs d’entreprise partagent les façons inspirantes grâce auxquelles ils ont trouvé une raison d’être et du succès dans une période incertaine.

Explorez

Résumé

Pour promouvoir l’empathie, les leaders devraient s’efforcer de comprendre leurs employés, encourager la communication ouverte et réciproque, et bâtir des équipes unies par une même raison d’être. 

À propos de cet article

Par EY Canada

Organisation de services professionnels multidisciplinaires