4 minutes de lecture 16 déc. 2019
EY - Woman working from home

Comment gérer vos impôts personnels 2019-2020

Par Albert Anelli

Associé directeur, Fiscalité, EY Canada

Albert dirige une équipe de plus de 1 300 professionnels de la fiscalité qui aident les clients en innovant et en leur offrant de la qualité. Passionné du vélo et des voyages. Père de famille.

4 minutes de lecture 16 déc. 2019
Consultez Comment gérer vos impôts personnels – Une perspective canadienne pour y puiser des idées utiles pour économiser de l’impôt

Votre pire obligation fiscale serait-elle celle que vous ne voyez pas?

D’une façon ou d’une autre, les impôts personnels nous concernent tous. Quelle que soit l’étape à laquelle vous êtes rendu dans votre vie (que vous commenciez votre carrière ou que vous soyez à la retraite ou planifiez votre succession), vous faites face à un certain nombre de questions complexes et parfois déconcertantes. Qu’il s’agisse pour vous d’investir pour l’avenir, d’acquérir votre première maison, de vendre une entreprise, d’engager des frais médicaux ou de quitter le Canada, votre profil fiscal en subira les effets.

Fort heureusement, les Canadiens peuvent compter sur de nombreuses possibilités d’économies d’impôt. Dans notre guide Comment gérer vos impôts personnels – Une perspective canadienne, nous partageons un large éventail d’idées pour vous aider à planifier, à gérer la situation sur-le-champ ou à composer avec les imprévus.

Dans ce guide utile, nous aborderons les sujets suivants :

  • Vendre votre entreprise : La vente de votre entreprise peut constituer un processus complexe et émotif. Apprenez-en davantage sur les questions fiscales et commerciales à prendre en compte pour que cette vente soit une réussite.
  • Investisseurs : Lorsque vous prenez des décisions en matière de placements, vous devez mesurer le taux de rendement réel après impôts du placement par rapport au risque qu’il comporte. Du revenu d’intérêts et de dividendes aux gains et pertes en capital, en passant par les dons de bienfaisance, les régimes enregistrés d’épargne-retraite et les comptes d’épargne libre d’impôt, pour ne nommer que ceux-là, apprenez comment tirer parti d’une planification judicieuse.
  • Professionnels et propriétaires d’entreprise : De nombreuses possibilités de planification fiscale très intéressantes s’offrent à vous. Que vous envisagiez d’utiliser votre propre véhicule ou de déduire vos frais de déplacement, de constituer votre entreprise en société, d’avoir recours à une société de personnes ou d’autres éléments qui touchent les professionnels et les propriétaires d’entreprise, apprenez comment vous pouvez garder une plus grande partie de votre agent si durement gagné.
  • Employés : Les employés d’entreprises canadiennes peuvent tirer profit de possibilités d’économies d’impôt intéressantes à l’égard de divers avantages, allant de leur automobile d’entreprise et régime d’options d’achat d’actions aux remboursements de taxe de vente.
  • Résidence principale : L’exemption pour résidence principale est une composante très intéressante du régime fiscal du Canada. Découvrez comment vous pouvez réaliser un gain en capital à la vente d’une résidence principale en franchise d’impôt.
  • Familles : Au Canada, presque tous les domaines de la vie familiale sont touchés d’une façon ou d’une autre par l’impôt. Il existe cependant bon nombre de crédits d’impôt et de stratégies de planification que vous devriez connaître, car ils pourraient vous permettre, ainsi qu’à votre famille, d’épargner des sommes importantes.
  • Aide fiscale pour les soins de longue durée aux aînés : Dans l’ensemble des pays industrialisés, la population vieillit plus rapidement que jamais. Au cours des dernières années, la proportion de personnes âgées de 65 ans ou plus a crû dans chaque pays du G7. Apprenez-en davantage sur les crédits d’impôt offerts aux particuliers ainsi que sur les allégements fiscaux pour l’assistance aux soins et pour les frais médicaux.
  • Planification de la retraite : Que vous commenciez votre carrière ou que vous ayez des années de service à votre actif, vous avez besoin d’un plan de retraite. Et la planification fiscale devrait se trouver au cœur de votre stratégie de retraite.
  • Planification successorale : Personne n’aime penser à l’inévitable, mais un plan successoral efficace réduira au minimum l’impôt au décès et après le décès, et procurera des avantages à long terme pour les membres de votre famille qui vous survivront.
  • Citoyenneté américaine : Compte tenu de la complexité du droit en matière de citoyenneté et de nationalité américaines, il n’est pas surprenant que bon nombre de personnes ignorent leur statut de citoyen américain. On dit souvent que de telles personnes sont des « Américains par accident » puisqu’un particulier peut obtenir la citoyenneté américaine « accidentellement » s’il naît aux États-Unis, s’il naît hors des États-Unis et que l’un des parents est citoyen américain, ou par suite de la naturalisation de l’un des parents. Si vous risquez de vous trouver dans cette situation, il est essentiel de connaître les éventuelles conséquences fiscales.
  • Impôt américain s’appliquant aux Canadiens : Si vous êtes un Canadien (mais non un citoyen américain) et que vous passez beaucoup de temps aux États-Unis à des fins de travail ou d’agrément, vous pourriez être tenu de produire des déclarations de revenus fédérales des États-Unis. Apprenez comment vous pouvez intégrer une planification fiscale efficace à votre vie au sud de la frontière.
  • Émigration et immigration : Si vous immigrez au Canada, vous serez sans doute considéré comme un résident canadien pendant la période où vous vivez au pays et, à l’inverse, vous serez probablement considéré comme un non-résident du Canada pendant la période pendant laquelle vous êtes à l’étranger si vous quittez le pays, mais le concept de résidence n’est pas toujours aussi simple à cerner. Les deux situations entraînent des conséquences fiscales, vous devez donc connaître les règles. Si vous songez à déménager au Canada ou à quitter le pays, consultez ce chapitre.
  • Impôts canadiens pour les non-résidents : Si vous êtes non-résident, mais que vous touchez un revenu de source canadienne, ce revenu sera probablement assujetti à l’impôt sur le revenu canadien. Découvrez comment les stratégies de planification peuvent vous permettre de réduire cet impôt.
  • Paiements et remboursements d’impôt : Nous offrons des conseils pratiques sur la façon de procéder pour que la dernière partie du processus soit aussi efficace que possible, une fois que votre plan fiscal a été établi et que vous avez préparé vos déclarations.

Résumé

Vous trouverez toutes ces informations et plus encore (notamment des liens vers d’autres guides d’EY, nos utiles calculatrices et taux d’impôt, ainsi que des précisions sur les modifications apportées aux règles de fractionnement du revenu) dans Comment gérer vos impôts personnels – Une perspective canadienne.

À propos de cet article

Par Albert Anelli

Associé directeur, Fiscalité, EY Canada

Albert dirige une équipe de plus de 1 300 professionnels de la fiscalité qui aident les clients en innovant et en leur offrant de la qualité. Passionné du vélo et des voyages. Père de famille.