Quand comptez-vous appliquer la création de valeur à long terme ? Quand comptez-vous appliquer la création de valeur à long terme ?

Par Mike Sills

Consumer Products & Retail Assurance Leader | Global

Dynamic leader. Motivated to measure and communicate long term value creation. Focused on protecting companies’ financial reputations. Passion for sports. Proud dad of three.

9 minutes de lecture 9 mai 2020
Related topics Long-Term Value Trust Growth

À l’ère de la transformation, la seule certitude du marché reste le changement. Les entreprises s’accommodant de ces perturbations en les affrontant avec un objectif bien précis sauront innover, évoluer et croître. Elles sont de celles qui ajouteront de la valeur à long terme, dans leur intérêt et celui de leurs parties prenantes.

Les leaders économiques responsables ne sont pas uniquement ambitieux mais définissent des actions dont les résultats seront aussi visibles parmi les groupes partenaires. Voici quatre facteurs principaux:

  1.        Établir une relation de confiance
  2.        Définir, mesurer et communiquer la valeur réelle
  3.        Ajouter de la valeur réelle grâce aux données et à la technologie
  4.        Trouver un équilibre entre les intérêts des parties prenantes

Il faut agir dès à présent.

Une culture de la confiance

79%

des responsables en finance affirment que les investisseurs attendent plus de renseignements au sujet de la culture d’entreprise.

(Chapter breaker)
1

Ambition #1

Établir une relation de confiance

Action: Les entreprises s’engageant à créer de la valeur à long terme devraient commencer par étudier les valeurs, les objectifs et la gouvernance d’entreprise qui leur sont propres afin de consolider la base de cette confiance.

Sans confiance, il est impossible de créer de la valeur réelle. Il est alors essentiel d’aborder les points faibles de la culture de confiance actuellement en place. De nos jours, il n’est pas suffisant de publier des rapports d’audit financier et de se préserver des scandales fiscaux. Les entreprises doivent communiquer leur valeur réelle au-delà du bilan comptable. Raconter une histoire cohérente et authentique est nécessaire, qui plus est engageant tous les canaux et parties prenantes par le même objectif.

Se concentrer premièrement sur la relation de confiance au sein de l’entreprise contribue à une base solide, instaurant ainsi un sentiment de fiabilité parmi les parties prenantes. Les investisseurs recherchent actuellement des entreprises qui défendent ouverture, authenticité et responsabilité, conscients qu’elles bénéficient au monde des affaires. Par exemple, une gouvernance qui récompense la création de valeur à long terme peut s’appuyer sur le désir intrinsèque des générations du millénaire et de la génération Z de travailler avec motivation. Ces employés endossent activement la responsabilité de contribuer à un monde meilleur. De la même manière, les politiques de travail contemporaines reconnaissant les besoins et les priorités changeants renforcent ce sentiment de loyauté et de confiance. Établir une relation de confiance, c’est permettre une prise de risques stratégiques plus audacieux avec assurance.

Il importe de rappeler que bâtir cette relation de confiance ne se fait pas du jour au lendemain. Les entreprises amorçant cette transition vers une stratégie à long terme doivent cependant rester viables et rentables sur le court terme. Elles risquent sinon de perdre des investisseurs et de mettre des emplois en péril.

Inspiration

17

Les entreprises souhaitant créer de la valeur à long terme s’inspirent des Objectifs de développement durable.

(Chapter breaker)
2

Ambition #2

Définir, mesurer et communiquer la valeur réelle

Action: Si les entreprises souhaitent parvenir à une croissance durable, tout en demeurant responsables devant toutes les parties prenantes, elles doivent prendre des mesures et rédiger des rapports traitant de la manière qu’elles ont de créer de la valeur à long terme et non pas uniquement au sujet de leurs résultats financiers.

La transition d’actionnaire à partenaire est déjà en cours, le large saut de capital vers des entreprises appliquant une stratégie à long terme et avec motivation le prouve. Par le passé, 80% de la valeur marchande d’une entreprise pouvait se lire hors bilan. À l’heure actuelle, moins de la moitié la partage dans la plupart des rapports financiers. En réalité, quelques secteurs tels que les entreprises en développement rapportent seulement 10% de leur valeur réelle lors du bilan.

En l’absence de mesures stipulant clairement la valeur des investissements de l’entreprise à long terme, il devient difficile d’en vouloir aux investisseurs de se baser encore sur des mesures et des rapports établis à court terme afin de prendre des décisions. Alors que les entreprises luttent contre l’impact financier du COVID-19, il est plus important que jamais de présenter une base solide aux parties prenantes, particulièrement dans les domaines non financiers. En fin de compte, des atouts tels que la culture d’entreprise et de confiance motivent les entreprises à faire preuve de résilience face au test du temps.

Afin de mener à bien leur ambition, les entreprises devront revoir la manière dont elles définissent, mesurent et analysent les indicateurs économiques critiques au-delà de la performance financière. Des cadres de rapport existent afin de mesurer la valeur réelle à long terme mais trop peu d’entreprises les utilisent. Des problèmes surviennent aussi lorsqu’il s’agit de définir quelles mesures sont adéquates et comparables, particulièrement car cela peut varier selon l’industrie.

Certaines entreprises s’inspirent désormais des Objectifs de développement durable des Nations Unies, recherchant les buts et indicateurs les plus pertinents pour leur modèle d’affaires. Les parties prenantes opteront en fin de compte pour des rapports comparables accessibles, opportuns et transparents. Il est de la responsabilité des leaders économiques de trouver des solutions afin de traquer et rapporter tout comportement ajoutant de la valeur réelle à long terme.

Big data

463

exaoctets de données seront produites mondialement chaque jour.

(Chapter breaker)
3

Ambition #3

Ajouter de la valeur réelle grâce aux données et à la technologie

Action: Préserver la création de valeur à long terme au sein de la stratégie d’informations aidera les leaders économiques à naviguer parmi les champs minés que représentent les données de confidentialité et l’automatisation d’emplois.

Le vaste volume d’informations auquel les entreprises ont accès offre un nouveau monde de renseignements potentiels. Grâce aux progrès technologiques en plein essor, il est important de trouver un équilibre entre les besoins actuels de l’entreprise et les intérêts futurs de ses parties prenantes. Un paysage technologique flexible laissant de la marge à de futures exigences en matière de capacité est un bon point de départ et évite des investissements coûteux qui n’ajouteraient pas de valeur réelle dans les années à venir.

Participer à une stratégie d’information responsable est aussi essentiel. Afin de créer de la valeur réelle, la technologie devrait aller au-delà de l’apport en nouveaux produits et efficacité. Utilisée de manière effective, elle peut renforcer le capital humain et créer de la valeur à long terme pour tous. Former ses employés à l’utilisation de nouveaux outils technologiques est, par exemple, une façon d’encourager la contribution de talent et de se préparer pour le futur du monde des affaires. Les nouvelles technologies poussent aussi les employés au développement des connaissances et au progrès.

L’essor des données peut accroître le risque de défiance. Les leaders économiques devraient garder ceci à l’esprit et activement prendre le contrôle de l’image que leurs données projettent à leurs parties prenantes. S’ils ne le font pas, d’autres le feront, et selon leur propre interprétation des données à disposition. Les Dirigeants principaux de l’information doivent aussi se soucier de problèmes immédiats tels que la cyber-sécurité. Protéger la valeur réelle est essentiel à sa sauvegarde sur le long terme, et ce pour toutes les parties prenantes.

Possibilité de développement

94%

des marques suisses échouent à communiquer leur objectif dans un contexte plus large et significatif.

(Chapter breaker)
4

Ambition #4

Trouver un équilibre entre les intérêts des parties prenantes

Action: Afin de trouver un équilibre entre les intérêts des parties prenantes et de conserver leur droit d’opérer, les entreprises doivent faire appel à une large sélection de parties prenantes, non seulement à celles déjà en fonction, mais aussi en investissant dans leurs actions ou produits.

Conflits d’intérêts ou dilemmes dans la chaîne d’investissement sont courants parmi les entreprises souhaitant se concentrer sur des fonds de pension à valeur à long terme. Celles-ci pourraient, par exemple, rencontrer des difficultés à la fois à fournir un revenu à leur actuel et futur personnel retraité, et à remplir avec plus de transparence les objectifs ESG et les attentes de bilans. Les investisseurs se sont jusqu’à présent concentrés sur les objectifs financiers et beaucoup moins sur la création de valeur à long terme. Mais ceci est en train de changer. Amorcer la transition vers, et communiquer une valeur à long terme permet d’adresser les déséquilibres et d’y faire participer toutes les parties prenantes.

Les individus recherchent de plus en plus de motivation dans leur travail. Ils veulent faire la différence par le biais de leur activité professionnelle et favorisent des employeurs qui ancrent leur approche avec authenticité et de manière significative dans la création de valeur à long terme. Alors que les anciens modèles d’affaires ouvrent la voie à de nouvelles approches, les entreprises souhaitant activement un avenir meilleur doivent s’engager au-delà de leur environnement immédiat. Les médias, les responsables politiques et les groupes locaux ont aussi leur importance. Investir dans le futur de l’entreprise et de ses fonctionnaires revient à responsabiliser les employés dotés de compétences à collaborer avec diverses parties prenantes.

Le temps presse

Alors que les entreprises font face à différents éléments perturbateurs, il est plus important que jamais de choisir une approche à long terme qui garantisse la création de valeur à toutes les parties prenantes. Placer la création de valeur à long terme au cœur de leur stratégie permet aux leaders économiques de concentrer leurs ambitions. Grâce à la définition des actions, toutes les parties prenantes verront les entreprises ressortir en position de force de périodes d’incertitude.

Résumé

Afin de prospérer durant cette période de transformation, les entreprises doivent agir avec un objectif. Il s’agit de présenter en toute transparence comment les entreprises créent de la valeur à long terme, dans leur propre intérêt et dans celui de tous leurs partenaires. Les leaders économiques responsables définissent actuellement des actions avec pour résultat la création de valeur à long terme parmi les parties prenantes. Ils sont conscients que bâtir de parfaites relations de confiance crée une base solide pour pouvoir compter les uns sur les autres. Ils recherchent en effet des solutions afin de fournir des informations sur la valeur au-delà du bilan comptable, déterminés à opter pour des informations responsables et une stratégie technologique. Ils sont alors prêts à affronter tout déséquilibre. Créer de la valeur à long terme ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut commencer dès à présent.

À propos de cet article

Par Mike Sills

Consumer Products & Retail Assurance Leader | Global

Dynamic leader. Motivated to measure and communicate long term value creation. Focused on protecting companies’ financial reputations. Passion for sports. Proud dad of three.

Related topics Long-Term Value Trust Growth