4 min de temps de lecture 3 avr. 2020
Comment des applications intégrées prédéfinies

Comment des applications intégrées prédéfinies peuvent accélérer l’adoption de l’usine intelligente

4 min de temps de lecture 3 avr. 2020
Expertises associées Alliances

Évoluez plus rapidement grâce à la mise en place d’une usine intelligente grâce au cadre EY Smart Factory, optimisé par Microsoft Azure.

Les industriels s’intéressent de plus en plus à l’usine intelligente, et ils sont aujourd’hui nombreux à tester différentes technologies de base dans ce domaine. Cependant, il est temps qu'ils dépassent le stade de ces projets pilotes et déploient des applications à plus grande échelle, avec des résultats beaucoup plus significatifs à la clé.

Comment les fabricants peuvent-ils accélérer leur évolution ? L’une des réponses à cette question est d'utiliser le cadre EY Smart Factory, optimisé par Microsoft Azure. Les applications prédéfinies de ce cadre ont été conçues pour quatre cas d’usage susceptibles de tirer une valeur commerciale élevée de la digitalisation.

Ces applications offrent l’un des composants essentiels pour un déploiement réussi : une vision globale ; regroupant les collaborateurs, les processus et la technologie ; des éléments nécessaires à la mise en œuvre d’une usine intelligente pour produire le retour tant espéré des fabricants.

Gestion de la maintenance

Les temps d’arrêt imprévus des équipements comptent parmi les pires craintes des fabricants, car ils peuvent avoir un impact financier majeur. Par exemple, dans le secteur automobile, la moindre minute d’arrêt non programmée coûte en moyenne 22 000 dollars à l’entreprise1. L’application Smart Maintenance Management intègre des fonctionnalités permettant de créer des jumeaux numériques des équipements stratégiques, afin que le fabricant puisse prévoir les pannes matérielles bien avant qu’elles ne surviennent.

Les industriels peuvent ainsi planifier de manière proactive les interventions nécessaires pour maintenir leur équipement en production. L’application peut également intégrer une fonction de réalité mixte basée sur l’application Microsoft Dynamics 365 Remote Assist et sur le casque Microsoft HoloLens. Experts et techniciens peuvent ainsi résoudre à distance des problèmes complexes survenus en atelier.

Cette fonction permet donc de gagner du temps, de réduire les frais de déplacement et d’améliorer l’efficience. En moyenne, l’application Smart Maintenance Management aide les fabricants à diminuer les temps d’arrêt imprévus de 35 %.

Gestion de la qualité

La réduction des pertes susceptibles d’augmenter les coûts et de détériorer les performances est une autre préoccupation majeure des fabricants. L’application Smart Quality Management fait appel à l’intelligence artificielle, et à d'autres technologies de modélisation et de suivi des processus en temps réel permettant d’obtenir une optimisation sans précédent des processus.

Grâce à cette optimisation, les pertes sur les sites de production sont quasi-nulles. Dans ce domaine, l’impact potentiel est relativement élevé. Nous avons d’ailleurs constaté que dans la plupart des cas, l’application Smart Quality Management est rentabilisée en moins d’un an.

Gestion de l’énergie

Les processus de fabrication sont généralement très énergivores. Pourtant, il n’est pas toujours simple de déterminer si une entreprise utilise efficacement l’énergie. L’application Smart Energy Management a été conçue pour résoudre ce problème.

Grâce aux compteurs et aux modèles de données appliqués à chaque ligne, les fabricants peuvent suivre la consommation d’énergie des différentes unités de gestion des stocks, ce qui les aide à identifier comment optimiser les performances de chacune d’elles. L’application identifie également la consommation d’énergie non productive — le cyclage de machines non utilisées, par exemple — et en évalue le coût.

La plupart des fabricants sont surpris d’apprendre les sommes qu’ils perdent réellement en n’étant pas assez attentifs à leur consommation d’énergie. L’application Smart Energy Management peut en outre les aider à réduire leur empreinte carbone, un facteur qui préoccupe de plus en plus les entreprises. L’avantage est là encore indéniable.

Planification et gestion des matières

Si les trois applications précédentes concernent ce qui se passe à l’intérieur des installations industrielles, la quatrième aide en revanche les fabricants à optimiser les performances de la supply chain au sens large. L’application Smart Planning and Materials Management intègre en effet des outils d’analyse qui les aident à synchroniser plus efficacement l’offre et la demande. Cet aspect est particulièrement important dans les secteurs où la supply chain, extrêmement complexe et diversifiée, implique une multitude d’intervenants.

Cette approche aide également les industriels à mesurer l’intérêt de la synchronisation pour la réduction des stocks et l’amélioration du service client. Ces quatre cas d’usage sont autant d’applications pratiques de technologies digitales destinées à créer de la valeur aujourd’hui, et non dans un avenir lointain.

Par exemple, un fabricant dont la facture annuelle de services publics s’élève à 10 millions de dollars peut réduire cette somme de 15 % la première année et de 5 % par an par la suite grâce à Smart Energy Management et aux améliorations des processus qui en découlent. Les quatre cas d’usage pourraient en outre aider l’entreprise à réduire sa consommation d’énergie et les coûts liés à la maintenance, à la logistique et aux pertes de matières de 25 à 40 %.

De plus, ces applications sont des solutions éprouvées, d’ores et déjà déployées par de nombreux industriels fabricant des produits très divers. Dans la mesure où elles sont prédéfinies et reposent sur Microsoft Cloud, elles peuvent être testées par les entreprises sans un important investissement de départ, qui constitue souvent un obstacle majeur à l’adoption de nouvelles technologies.

Microsoft Dynamics 365 permet aux fabricants d’uniformiser les relations, les processus et les données non seulement au niveau de l’atelier, mais aussi à l’échelle de l’organisation, ce qui les aide à passer rapidement du projet pilote à la production.

La digitalisation : une pression manifeste

Comme la plupart des entreprises, les fabricants se sentent aujourd’hui tenus de passer à la vitesse supérieure en termes de numérisation. L’usine intelligente est probablement l’exemple le plus visible de ce que cela suppose en pratique. En tirant parti d’applications numériques offrant une valeur tangible et réduisant les risques, les industriels peuvent passer plus rapidement et en toute confiance au stade d’usine intelligente et opérer la transformation digitale dont ils ont besoin pour réussir.

Ce qu'il faut retenir

Même si les fabricants expérimentent diverses technologies d’usine intelligente depuis longtemps, ils se sentent aujourd’hui tenus de passer à la vitesse supérieure en termes de digitalisation. Le cadre EY Smart Factory, optimisé par Microsoft Azure, les aide à aller au-delà des projets pilotes et à tirer une valeur commerciale de la digitalisation potentiellement élevée.

Ce cadre intègre des applications éprouvées par de nombreux industriels. Dans la mesure où elles sont prédéfinies et reposent sur Microsoft Cloud, elles peuvent être testées par les entreprises sans un important investissement de départ.

A propos de cet article

Expertises associées Alliances