5 min de temps de lecture 13 nov. 2020
Laurent Lefebvre : Devenir le « one stop shop digital » du CSE

Laurent Lefebvre : devenir le « one stop shop digital » du CSE

Par Sylvie Kermoal

Alumni Program Manager, France

Sylvie anime le réseau Alumni en offrant à ses 8 800 membres des occasions d’élargir leurs opportunités et expériences futures tout en nourrissant les liens qu’ils ont tissés avec EY.

5 min de temps de lecture 13 nov. 2020
Thématiques associées Alumni

« L’expérience EY a structuré ma vie professionnelle grâce à l’excellence recherchée dans le travail et à la forte culture d’entreprise ».

Qu’avez-vous retenu de votre expérience chez EY ?

L’expérience EY a structuré ma vie professionnelle grâce à de nombreuses rencontres, à l’excellence recherchée dans le travail et à la forte culture d’entreprise. Les valeurs d’EY m’ont accompagné pendant toute ma carrière.

 

Comment vous est venue l’idée de créer HelloCSE et quels services proposez-vous ?

L’idée m’est venue lorsque je travaillais dans le secteur bancaire. J’étais déçu par les interfaces que proposait mon CE d’alors. Les sites étaient dépassés et les offres peu attractives pour les salariés notamment les plus jeunes. Les élus de CE payaient des sommes importantes pour des solutions d’un autre temps qui n’étaient finalement utilisées que par un nombre très réduit de personnes. Hello CSE est né de cette prise de conscience, je voulais proposer une offre digitale simple et qualitative avec un vrai service.

Aujourd’hui HelloCSE offre une digitalisation de l’ensemble des tâches que les élus des comités sociaux et économiques (CSE) effectuent habituellement. Nous leur donnons accès à une plateforme d’avantages salariés qui compte plus de 100 000 offres dématérialisées, un site de communication et la gestion intégrale des budgets sociaux (e-chèques cadeaux, subventions, cagnottes, etc.)

Notre logiciel SaaS permet aux CSE de piloter toutes leurs actions quotidiennes sur une seule et même plateforme. Les salariés ont ainsi accès à toutes les informations et avantages auxquels ils ont droit, à la fois sur le site internet dédié du CSE et sur une application mobile HelloCSE, disponible sur Android et l’Appstore. L’interface est ergonomique et qualitative avec un service en temps réel (chat, tel et mail).

Quel est votre business model et comment vous positionnez-vous sur le marché ?

Nous avons trois sources de revenus principaux : les abonnements à notre logiciel SaaS via une licence d’utilisation, les revenus issus de la marketplace sur laquelle consomment les salariés des entreprises, et les missions complémentaires auprès des élus comme la formation, l’assistance juridique, les voyages…

Sur ce vaste marché, nous nous positionnons comme la référence des solutions digitales et la Fintech des CSE. Nous gérons l’intégralité des flux financiers, notamment les budgets ASC, et proposons des interfaces digitales sur tout support, ordinateur, tablette et smartphone, pour répondre aux attentes bien légitimes des collaborateurs en 2020.

Jusqu’ici quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?

L’aspect RH est sans doute l’aspect le plus critique, tant dans le recrutement que dans la gestion des talents. Dans une petite structure, les premiers recrutements sont déterminants et participent au succès de l’entreprise. C’est avant tout une aventure humaine et chaque personne doit partager les valeurs de notre projet, apporter sa pierre à l’édifice.

Où en êtes-vous aujourd’hui dans votre développement et quels sont vos projets à venir ?

En trois ans, HelloCSE a bousculé l’ordre établi avec plus de 500 clients et plus de 200 000 collaborateurs quotidiennement connectés à notre plateforme d’avantages. Côté partenariat, notre équipe propose désormais 100 000 offres dématérialisées et géolocalisées directement accessibles aux meilleurs prix sur notre application mobile.

Nos projets pour l’avenir sont nombreux : nous souhaitons à la fois devenir le « one stop shop » du CSE en couvrant tous les besoins des élus et des salariés et continuer à innover dans nos solutions pour accompagner les CSE dans le monde de demain. Nous considérons également à ce stade des projets de croissance externe.

Quels sont les impacts de la crise sanitaire sur votre activité ?

La crise sanitaire renforce le besoin pour les élus et les salariés de disposer d’outils digitaux de qualité, ainsi que d’un vrai service. De fait, la période est actuellement très active : nous connaissons un pic des demandes d’adhésion, les CSE sont nombreux à vouloir faire profiter leurs collaborateurs de nos avantages dématérialisés ou de nos e-chèques cadeaux.

Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure start-up ? Quelles sont les trois questions prioritaires à se poser ?

Mon premier conseil est de bien choisir ses associés et de bien recruter les cinq premiers salariés qui seront déterminants dans la réussite de l’aventure. Ensuite, il est important de se concentrer sur le client et ses attentes. Enfin surtout n’attendez pas éternellement la version finale pour vous lancer, il faut très vite se confronter à la réalité du terrain.

Et vous, quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

De ne jamais attendre pour recruter un talent.

Ce qu'il faut retenir

Laurent Lefebvre, co-fondateur de HelloCSE propose une offre digitale simple et qualitative aux CSE pour gérer l’ensemble de leurs tâches et proposer un service de qualité.  

A propos de cet article

Par Sylvie Kermoal

Alumni Program Manager, France

Sylvie anime le réseau Alumni en offrant à ses 8 800 membres des occasions d’élargir leurs opportunités et expériences futures tout en nourrissant les liens qu’ils ont tissés avec EY.

Related topics Alumni