3 min de temps de lecture 1 juil. 2019

Charles Bréant : un camembert fermier pour célébrer la culture familiale

Par

Sylvie Kermoal

Alumni Program Manager, France

Sylvie anime le réseau Alumni en offrant à ses 8 500 membres des occasions d’élargir leurs opportunités et expériences futures tout en nourrissant les liens qu’ils ont tissés avec EY.

3 min de temps de lecture 1 juil. 2019
Thématiques associées Alumni

« Après EY, avec toutes les compétences acquises dans mes bagages, je suis retourné à cette idée : devenir agriculteur en gardant mon âme entrepreneur. »

Je suis entré chez EY en 2011 en tant que consultant en stratégie dans le bureau de Nantes après un parcours mixte entre l’agriculture et l’entreprise (Unilasalle Beauvais, Audencia). En venant chez EY, je voulais acquérir des compétences en management, conseil, finance, stratégie, car je pensais - et pense toujours - qu’elles sont nécessaires pour faire face aux nouveaux enjeux d’un monde que je connais depuis l’enfance et qui m’a toujours passionné : le monde agricole.

J'ai acquis grâce aux diverses missions et clients pour lesquels j'ai travaillé de nombreux conseils qui me sont aujourd'hui très utiles pour maximiser les chances de réussite d'un projet, le construire sur des bases solides, recouper les informations, et avancer avec méthode et rigueur. EY m'a également apporté le souci de la satisfaction client en adaptant notre réponse de consultant au contexte et enjeux de chaque client.

A Audencia, j’avais choisi l’entrepreneuriat parce que j’ai toujours voulu maîtriser les tenants et les aboutissants des choses et comprendre le sens profond de mon activité. Après EY, avec toutes les compétences acquises dans mes bagages, je suis retourné à cette idée : devenir agriculteur en gardant mon âme entrepreneur, allier passion et plan stratégique pour bâtir un projet pérenne et proposer un produit qui apporte au consommateur quelque chose de nouveau et d’authentique.

Aujourd’hui, produire une alimentation de qualité ne suffit plus, l’agriculteur doit répondre aux attentes sociétales et environnementales. Pour vivre de son travail, il doit profondément adapter ses méthodes de production, être à la fois plus respectueux de l’environnement et plus transparent vis-à-vis des consommateurs. On dit souvent du monde agricole qu’il est en difficulté. La réalité, c’est que c’est un monde où tout tient à la passion du métier. Mais la passion ne peut pas tout à elle toute seule, il faut que les agriculteurs s’adaptent à ce nouvel environnement, pour ne pas subir, mais plutôt l’anticiper.

Après une formation dans une école spécialisée dans le lait, l’Enilbio Poligny et trois ans de pratique et de recherche intensive, je me suis lancé avec mes frères dans la production d’un camembert fermier au lait cru que nous avons appelé « 5 frères » pour célébrer notre culture familiale. C’est le seul camembert au lait cru produit en Seine-Maritime : j’en suis très fier ! Les retours auprès des clients étant positifs, nous envisageons des projets d'agrandissement et de développement...

On me demande souvent ce qui a changé depuis que je suis devenu un entrepreneur-agriculteur. La réponse est simple : tout ! L’équipe, les conditions de travail, le projet… Aujourd’hui, j’entreprends dans un secteur d’activité qui me passionne, les défis sont nombreux et y répondre m’enthousiasme. Que demander de mieux ?

Ce qu'il faut retenir

Après un parcours chez EY en tant consultant en stratégie dans le bureau de Nantes, Charles Bréant évoque sa reconversion professionnelle dans l'industrie laitière en produisant avec ses frères du camembert fermier au lait cru. 

A propos de cet article

Par

Sylvie Kermoal

Alumni Program Manager, France

Sylvie anime le réseau Alumni en offrant à ses 8 500 membres des occasions d’élargir leurs opportunités et expériences futures tout en nourrissant les liens qu’ils ont tissés avec EY.

Related topics Alumni