22 juin 2020
Quelles déclinaisons dans les différents pays européens ?

Les déclinaisons du reporting extra-financier en Europe

Par

Eric Duvaud

Associé, Sustainable Performance & Transformation Leader, France

Accompagner les entreprises vers des modèles plus durables.

22 juin 2020

Quelles déclinaisons dans les différents pays européens ?

Chiffres clés

  • Comparaison de 156 entreprises dans 11 pays européens avec 102 entreprises françaises du SBF120
  • 12 enjeux matériels en moyenne en Europe contre 10 en France
  • 75% des entreprises européennes ont publié un modèle d’affaires dont 100% dans les pays avec une vérification obligatoire
  • 75% des entreprises françaises ont des objectifs quantitatifs, 62% dans les autres pays
  • 51 pages en moyenne en France, 43 dans les autres pays, 18 en Allemagne
  • Seulement 3 pays avec une vérification externe obligatoire : Espagne, Italie et France

Le point de vue de l’expert : Eric Duvaud, Associé EY

La Directive sur le reporting extra-financier a permis d’aligner les pratiques de reporting de toutes les entreprises européennes. Les principaux enjeux extra-financiers identifiés par les entreprises d’un même secteur sont désormais très similaires. Les enjeux autour de l’impact des produits sur la société ou de la supply chain ont bien été pris en compte. Des objectifs ont été fixés sur ces enjeux au moins partiellement pour 2/3 des entreprises, les françaises étant un peu en avance.

Harmonisation sur la forme également : publication dans le rapport de gestion, structures similaires (modèles d’affaires, enjeux, politiques et actions, résultats), 40 à 50 pages en moyenne sauf en Allemagne (18 pages).

Mais la véritable différence réside dans la fiabilité de ces informations extra-financières : seules 3 pays ont choisi une vérification externe, l’Espagne, l’Italie et la France. Les autres pays proposent des démarches de vérification volontaire.

Au-delà de l’obligation de vérification, l’absence de référentiel approprié et commun, y compris dans les pays avec vérification, rend les performances non comparables. La définition d’un standard inspiré de la GRI, plus synthétique et plus précis, sera probablement l’objectif de la révision de la Directive annoncée par la Commission Européenne.

Ce qu'il faut retenir

La Directive sur le reporting extra-financier a permis d’aligner les pratiques de reporting de toutes les entreprises européennes. Les principaux enjeux extra-financiers identifiés par les entreprises d’un même secteur sont désormais très similaires.

A propos de cet article

Par

Eric Duvaud

Associé, Sustainable Performance & Transformation Leader, France

Accompagner les entreprises vers des modèles plus durables.