5 min de temps de lecture 13 sept. 2023
Voiture en forêt

Benchmark auto Q2 2023 : les groupes automobiles poursuivent leur croissance

Par Aymeric de La Morandière

Associé, Audit, Industrie, Automobile, Transports , Responsable du programme Alumni, France

Aymeric accompagne des groupes internationaux en audit ou en conseil financier depuis plus de 25 ans. En dehors de son activité, il n’hésite pas à partager son attachement pour les vins de Bourgogne.

Contributeurs
5 min de temps de lecture 13 sept. 2023

Téléchargements

  • Les plus grands constructeurs automobiles mondiaux - Q2 2023

Découvrez notre analyse financière des principaux constructeurs automobiles mondiaux pour le deuxième trimestre 2023.

En résumé :

  • Le chiffre d'affaires est en hausse de 18 %, les bénéfices progressent de 31 %.
  • Les effets de change propulsent le chiffre d’affaires et les bénéfices des constructeurs japonais.
  • Les ventes continuent de se renforcer : 11 % de voitures neuves supplémentaires ont été vendues au deuxième trimestre.

Les principaux groupes automobiles mondiaux poursuivent leur croissance : au deuxième trimestre de l’année, le chiffre d’affaires des constructeurs du Top 16 mondial a augmenté de 18 % pour atteindre un nouveau sommet. Leur bénéfice global a progressé de 31 %, à près de 40 milliards de dollars – c’est un nouveau record.

Les chiffres cités résultent d’une analyse des indicateurs financiers des 16 principaux groupes automobiles mondiaux, établis tous les trois mois par EY.

Évolution des ventes

Au cours du deuxième trimestre 2023, les 16 principaux constructeurs automobiles ont connu une nette croissance de leurs volumes de ventes en glissement annuel : leurs ventes totales ont crû de 11 %, soit environ 1,6 millions d’unités, passant de près de 14,9 millions de véhicules vendus au cours de la même période de l’année précédente à environ 16,5 millions d’unités écoulées au deuxième trimestre, renouant ainsi avec le niveau atteint au deuxième trimestre 2021 (16,585 millions de véhicules).

Ventes mondiales

Avec 2,75 millions d’unités, c’est Toyota qui a vendu le plus de voitures dans le monde ce trimestre. Volkswagen se classe en deuxième position avec un peu plus de 2,2 millions de voitures, devant Stellantis (près de 1,7 millions). Ces trois constructeurs ont tous enregistré des ventes en hausse, la progression la plus importante du Top 3 mondial revenant à Volkswagen, avec une augmentation de 15 %.

La plupart des groupes analysés ont connu une augmentation de leurs ventes de véhicules neufs – le nombre de voitures de tourisme vendues a augmenté au total de 11 %.

Dans le top 3, les ventes de Toyota ont progressé de 8 % tandis que les ventes de Volkswagen et Stellantis ont cru respectivement de 15 % et 7 %. La hausse des ventes de Renault s’établit à 13 %.

Par comparaison avec le premier trimestre de l’année, le rythme de croissance des ventes comme celui du chiffre d’affaires et des bénéfices s’est encore accéléré. La production de voitures est actuellement en augmentation et des carnets de commande confortables permettent un plus grand nombre de livraisons à des prix qui restent très favorables.

Les ventes totales ont crû de

11%

soit environ 1,6 millions d’unités, passant de près de 14,9 millions de véhicules vendus au cours de la même période de l’année précédente à environ 16,5 millions d’unités écoulées au deuxième trimestre.

Évolution des ventes par région

Dans les trois grandes régions considérées, les constructeurs ont enregistré une augmentation sensible de leurs ventes avec une croissance à deux chiffres en Europe et aux États-Unis : la hausse a été la plus marquée aux États-Unis où les constructeurs ont vendu 18 % de véhicules de plus qu’au cours de la même période de l’année précédente. En Europe, la croissance a été d’un peu plus de 15 %, les ventes sur le marché chinois progressant quant à elles d’un peu plus de 6 %.

Europe de l’Ouest

Au deuxième trimestre 2023, c’est une fois de plus Volkswagen qui a vendu le plus de véhicules en Europe, suivi par Stellantis, Renault et BMW. Ces quatre constructeurs ont tous enregistré une hausse de leurs ventes, celles de Volkswagen, en augmentation de 26 %, connaît la progression la plus marquée.

Au total, 12 constructeurs ont connu des ventes en hausse par rapport à la même période de l’année précédente ; seuls Hyundai, Honda et Mitsubishi ont accusé des ventes en baisse pendant le trimestre.

États-Unis

General Motors domine le marché américain pour le volume de ventes, suivi par Toyota et Ford, qui ont interverti leurs places par rapport au second trimestre 2022. Les trois constructeurs ont enregistré des ventes en hausse à deux chiffres. Stellantis et Honda viennent en quatrième et cinquième position aux États-Unis. Sur les 16 principaux constructeurs mondiaux, les 14 grands acteurs automobiles actifs sur le marché américain ont tous enregistré des ventes en hausse par rapport à l'année précédente.

Chine

Comme l’année passée, c’est Volkswagen qui a vendu le plus de véhicules sur le marché chinois ce trimestre, suivi par General Motors et Toyota. Ces trois constructeurs ont tous enregistré des ventes en hausse par rapport à la même période de l'année précédente, la progression la plus importante revenant à Volkswagen avec une augmentation de 13 % suivie par General Motors et Toyota à hauteur de 9 %. Au total, sept constructeurs ont vu leurs ventes progresser, contre sept autres qui ont connu un recul.

Le marché automobile chinois a enregistré une évolution positive au deuxième trimestre 2023 : au total, les ventes ont été en hausse de 9,2 %, après être restées en recul de près de 7 % au premier trimestre.

Chiffres d’affaires

Évolution

Au cours du deuxième trimestre 2023, le chiffre d'affaires cumulé des 16 plus grands constructeurs automobiles mondiaux a augmenté d'environ 18 %, soit de près de 79 milliards d'euros, à un peu plus de 516 milliards d'euros par rapport à la même période de l'année précédente.

Les 16 constructeurs analysés ont tous enregistré un chiffre d’affaires en croissance, la progression la plus importante revenant à Mazda avec une augmentation de 77 %, suivi par Tesla avec un chiffre en hausse de 47 %.

Dans le top 3, le chiffre d’affaires de Volkswagen ont progressé de 15,2 % tandis que les ventes de Toyota et Stellantis ont cru respectivement de 24,2 % et 9,9 %. Quant à Renault, la hausse du chiffre d’affaires s’établit à 13 %.

La progression la plus faible en termes de chiffre d'affaires a été enregistrée par Mercedes-Benz (+5 %) et BMW (+7 %).

Au cours du deuxième trimestre 2023, le chiffre d'affaires global des 16 plus grands constructeurs automobiles mondiaux s'est établi à son niveau le plus haut jamais atteint pour cette période, dépassant de 18 % l’une des plus fortes progressions enregistrées au premier trimestre de l'année précédente et en hausse de 114 % par rapport au chiffre d'affaires de 2020.

Le chiffre d’affaires cumulé des 16 plus grands constructeurs a fait un bond de

18%

soit de près de 79 milliards d'euros, à un peu plus de 516 milliards d'euros par rapport à la même période de l'année précédente.

Résultats d’exploitation

La progression des bénéfices a été alimentée par la faiblesse du yen, qui a valu aux groupes automobiles japonais un bond de 91 % de leurs bénéfices. Cette évolution a été plus modérée chez les constructeurs allemands, dont les bénéfices opérationnels ont progressé de 19 %. Les groupes américains ont, quant-à-eux, enregistré une croissance de 6 % de leurs bénéfices.

Avec une marge de 13,04 %, Mercedes-Benz l'emporte de peu devant Kia (12,97 %), BMW occupant la troisième place avec une marge bénéficiaire de 11,7 %. Stellantis n'a pas communiqué de chiffres pour le deuxième trimestre, mais a réalisé une marge de 13,8 % pour le premier semestre de l'année.

Le résultat d’exploitation des constructeurs analysés a connu une progression particulièrement affirmée en glissement annuel – dépassant de 31 %, soit d'environ 9,5 milliards d’euros, le résultat cumulé de près de 40 milliards d’euros enregistré au cours de la même période l’année précédente.

Parmi les 14 constructeurs analysés et ayant communiqué leurs chiffres, 12 ont affiché un EBIT en hausse. Mazda a connu la hausse la plus marquée, suivi par Nissan et Toyota. En revanche, Ford et Tesla ont accusé un résultat en recul.

Au cours du deuxième trimestre 2023, l’EBIT global des 14 constructeurs analysés s'établit à 8,8 % soit 0,9 point de pourcentage en deçà du record de 2021 (9,7 %).

Il reste à son niveau le plus haut jamais atteint pour cette période, dépassant de près de 22 % le record précédent de 2021.

La plupart des constructeurs ont encore pu largement conserver leur rentabilité. Toutefois lorsque les commandes enregistrées au cours de la pénurie de semi-conducteurs auront été livrées, les constructeurs automobiles seront confrontés à un probable ralentissement économique et une pression accrue sur les prix. Le challenge sera alors de conserver ces niveaux de rentabilité tout en continuant à investir sur le renouvellement de la gamme.

Capitalisation boursière

La capitalisation boursière totale des 16 plus grands constructeurs automobiles a été en importante progression depuis le début de l’année en cours : au 11 août 2023, elle s’élevait à plus de 1,5 milliard USD, soit environ 47 % au-dessus de sa valeur fin 2022. Sur les 16 constructeurs analysés, 15 ont vu leur capitalisation boursière augmenter. La progression de loin la plus marquée a été celle de Tesla, dont la valeur en bourse a pratiquement doublé (plus 97 %) par rapport à la fin 2022. Seul General Motors a connu une légère baisse de sa capitalisation boursière (moins 2,4 %). C’est encore, et de loin, Tesla qui affiche la capitalisation boursière la plus élevée, dépassant légèrement celle cumulée des autres constructeurs faisant partie du Top 16 inclus dans l'analyse.

Ce qu'il faut retenir

Ces deux dernières années, la rentabilité a été plus importante que la course au volume, et l’expérience a montré que les marges à deux chiffres sont possibles, même à long terme. Beaucoup de groupes opèrent actuellement de façon très rentable, et ne voudront pas céder sur leurs marges à l'avenir, notamment par une action forte sur la maîtrise des coûts.

A propos de cet article

Par Aymeric de La Morandière

Associé, Audit, Industrie, Automobile, Transports , Responsable du programme Alumni, France

Aymeric accompagne des groupes internationaux en audit ou en conseil financier depuis plus de 25 ans. En dehors de son activité, il n’hésite pas à partager son attachement pour les vins de Bourgogne.

Contributeurs