3 min de temps de lecture 24 mai 2022
cars wait busy intersection city night

Le marché européen des voitures neuves baisse d'un cinquième et reste en mode crise

Par Aymeric de La Morandière

Associé, Audit, Industrie, Automobile, Transports , Responsable du programme Alumni, France

Aymeric accompagne des groupes internationaux en audit ou en conseil financier depuis plus de 25 ans. En dehors de son activité, il n’hésite pas à partager son attachement pour les vins de Bourgogne.

3 min de temps de lecture 24 mai 2022
Thématiques associées Automotive

Découvrez notre analyse des ventes de voitures neuves en Avril 2022.

En résumé :

  • Les nouvelles immatriculations chutent de 21 % en avril dans l'UE, un tiers en dessous du niveau d'avant crise
  • Le marché des voitures neuves est 40 % en dessous du niveau d'avant crise
  • Une baisse des ventes de 10 % est attendue sur l'ensemble de l'année
  • Le segment électrique de plus en plus touché par les goulots d'étranglement de la production

Le marché européen des voitures neuves continue de décliner : en avril, les nouvelles immatriculations de voitures dans l'UE ont chuté de 21 % par rapport au même mois de l'année précédente. Par rapport au niveau d'avant la pandémie (avril 2019), on constate même une baisse  de 40 %. Il n'y a qu'en avril 2020, au plus fort de la première vague  que l'on avait vendu moins de voitures dans l'UE (depuis l'élargissement à l'Est).

Le marché des voitures neuves est

40%

en dessous du niveau d'avant crise

Outre la crise des puces électroniques qui dure déjà depuis des mois, les conséquences de la guerre en Ukraine et le manque de pièces ont à nouveau eu des répercussions en avril. La pénurie de produits intermédiaires et de matières premières continue de freiner la production de nouvelles voitures. Les goulots d'étranglement dans le domaine des semi-conducteurs restent considérables et compromettent les livraisons de la plupart des constructeurs – une situation qui devrait durer encore au moins quelques mois.

Par ailleurs, les chaînes d'approvisionnement mondiales restent sous pression en raison de nouveaux blocages et du confinement de plusieurs villes en Chine. Une situation qui devrait encore retarder la reprise espérée. Le tableau général reste donc inchangé : la disponibilité des voitures neuves restera limitée, les prix des voitures neuves élevés et les  délais de livraison allongés. Les constructeurs continueront par conséquent à se concentrer sur la production de véhicules à forte marge pour garder l’équilibre.

Les nouvelles immatriculations chutent de

21%

en avril dans l'UE, un tiers en dessous du niveau d'avant crise

A ce tableau s'ajoute l'assombrissement progressif de la conjoncture.

L'inflation augmente, le pouvoir d'achat diminue, la volonté d'investissement des entreprises pourrait aussi s'affaiblir. Autant de facteurs qui pourraient avoir des répercussions à moyen terme sur la demande de voitures neuves. Toutefois, les groupes automobiles restent assis sur un matelas de commandes très confortable.

La suite de la guerre en Ukraine, l'évolution de la conjoncture et de la disponibilité des semi-conducteurs étant actuellement difficilement prévisibles, les pronostics sont entachés d’incertitude. A l'heure actuelle, un recul des nouvelles immatriculations dans l'UE d'environ 10 % par rapport à l'année précédente semble cependant réaliste. Le marché des voitures neuves de l'UE devrait tomber à un nouveau niveau historiquement bas en 2022.

Les ventes de voitures électriques de plus en plus sous pression

La crise de l'approvisionnement en pièces de rechange freine désormais aussi les ventes de voitures neuves électrifiées : en avril, les ventes de voitures électriques n'ont augmenté que de 8 % par rapport au même mois de l'année précédente dans les cinq plus grands marchés d'Europe occidentale (Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie et Espagne), alors qu'elles avaient encore augmenté de 31 % en mars. Dans plusieurs pays - l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie - les nouvelles immatriculations de voitures purement électriques ont même reculé.

La dynamique de croissance des hybrides plug-in a été particulièrement freinée. En avril, leurs ventes ont diminué de 16 % sur les cinq premiers marchés. Parmi les cinq premiers marchés, seule l'Espagne a enregistré une augmentation des ventes d'hybrides rechargeables.

La crise des puces a atteint le segment électrique, les ventes de voitures neuves électrifiées continuent certes de mieux se développer que celles des voitures à combustion. Mais l'évolution pourrait être nettement plus positive si les véhicules correspondants étaient livrables. En ce qui concerne les 

hybrides plug-in, l’absence de visibilité sur les subventions accordées par type de véhicule devrait en outre se faire de plus en plus sentir.

La part de marché des voitures neuves électrifiées (électriques et hybrides rechargeables confondues) a augmenté en avril par rapport au même mois de l'année précédente, passant de 14,4 à 17,5 % dans les cinq premiers marchés.

En avril, l'Allemagne a enregistré la plus grande part de marché des voitures neuves électrifiées parmi les cinq premiers marchés d'Europe occidentale, avec 24,3 %. En Suisse et en France, la part de marché était respectivement de  21,5 et 21,1 %.

En avril, c'est la Suisse qui a annoncé la plus grande part de marché pour les voitures purement électriques (13,3 %), tandis qu'en Allemagne, 12,3 % des voitures neuves étaient électriques. Les hybrides plug-in restent les plus populaires en Allemagne, avec une part de marché de 12 %. Elle est suivie par la France (9,4 %).

Ce qu'il faut retenir

Ce mois d’Avril 2022 est toujours impacté par plusieurs événements, la guerre en Ukraine et le confinement de plusieurs villes en Chine aggravent les problèmes d’approvisionnement. Ces événements amènent donc une conjoncture difficilement prévisible. La situation d’avant crise est toujours lointaine pour les volumes des ventes, et l’étreinte sur le segment électrique se fait de plus en plus sentir.

A propos de cet article

Par Aymeric de La Morandière

Associé, Audit, Industrie, Automobile, Transports , Responsable du programme Alumni, France

Aymeric accompagne des groupes internationaux en audit ou en conseil financier depuis plus de 25 ans. En dehors de son activité, il n’hésite pas à partager son attachement pour les vins de Bourgogne.

Related topics Automotive