6 min de temps de lecture 3 déc. 2021
Malgré une rentabilité élevée, l’industrie automobile se porte-t-elle bien?

Malgré une rentabilité élevée, l’industrie automobile se porte-t-elle bien?

Par Aymeric de La Morandière

Associé, Audit, Industrie, Automobile, Transports , Responsable du programme Alumni, France

Aymeric accompagne des groupes internationaux en audit ou en conseil financier depuis plus de 25 ans. En dehors de son activité, il n’hésite pas à partager son attachement pour les vins de Bourgogne.

6 min de temps de lecture 3 déc. 2021

Découvrez notre analyse financière des résultats des principaux constructeurs automobiles mondiaux au troisième trimestre 2021.

En résumé :

  • La majorité des constructeurs automobiles enregistre des ventes et un chiffre d’affaires en baisse
  • L’augmentation du prix des véhicules profitent à la rentabilité
  • Les capitalisations boursières voient celle de Tesla s’envoler 

Des ventes en net recul de 16% au troisième trimestre pour la majorité des constructeurs automobiles

Au troisième trimestre 2021, les 16 plus grands constructeurs automobiles ont vendu nettement moins de véhicules que pendant la même période de l’année précédente : les ventes totales ont reculé de plus de 16 %, soit pratiquement 2,8 millions d’unités. Un total de 14,55 millions de véhicules se sont vendus au troisième trimestre 2021. 13 des constructeurs analysés ont enregistré des ventes en recul au cours du troisième trimestre. Seuls Tesla et Kia ont connu une hausse des ventes, celles de Mitsubishi restant stables.

Ventes de voitures neuves

14,5 millions

Au 3ème trimestre 2021

Au troisième trimestre 2021, Toyota, avec plus de 2,5 millions d’unités, a vendu de loin le plus grand nombre de véhicules dans le monde. Volkswagen vient en deuxième position avec un peu plus de 1,7 millions de voitures, devant Stellantis, qui a vendu 1,46 millions de voitures. Ces constructeurs ont tous trois vendu moins d’unités que pendant la même période de l’année précédente. Toyota n’a cependant connu qu’un léger tassement (-1 %), alors que Volkswagen, avec des ventes en recul de 31 %, a enregistré la baisse la plus forte de tous les constructeurs analysés.

Une baisse du chiffre d’affaires de 1,6% au troisième trimestre

Au cours du troisième trimestre 2021, le chiffre d’affaires cumulé des 16 plus grands constructeurs automobiles mondiaux a connu un tassement de 1,6 % par rapport à la même période de l’année précédente, soit d’environ 5,9 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires enregistré s’élève donc à 370,9 milliards d’euros au troisième trimestre 2021 contre 376,8 milliards d’euros au troisième trimestre 2020. Sur les 16 constructeurs analysés, 8 ont enregistré un chiffre d’affaires en hausse, la progression la plus importante étant celle de Tesla avec 57 % ; en revanche, 8 autres constructeurs ont connu un recul de leur chiffre d’affaires, le repli le plus important étant celui de General Motors avec une baisse de 25 %.

Au cours du troisième trimestre 2021, le chiffre d’affaires global des 16 plus grands constructeurs automobiles mondiaux est resté en-deçà de ceux enregistrés au cours des quatre dernières années et ne se situe qu’au sixième rang pour la décennie écoulée. Le chiffre d’affaires de ce troisième trimestre accuse une baisse de 9% par rapport à celui enregistré au troisième trimestre 2019 qui fut le meilleur chiffre d’affaires répertorié sur la décennie. 

La rentabilité des constructeurs automobiles reste élevée

Au cours du troisième trimestre 2021, le résultat d’exploitation des constructeurs analysés (sans Renault et Stellantis, en l’absence de données d’EBIT pour le T3) a connu une forte hausse en glissement annuel avec une progression de plus de 11 %, soit environ 2,6 milliards d’euros, par rapport au résultat cumulé de près de 23,1 milliards d’euros de l’année précédente. Parmi les 14 constructeurs analysés et ayant communiqué leurs chiffres, 9 ont enregistré un EBIT en hausse, dont notamment les deux constructeurs allemands BMW et Daimler ; 5 constructeurs ont connu un EBIT en recul.

Compte tenu du contexte incertain et du niveau d’investissement à réaliser dans l’électrique et le véhicule autonome, la protection du cash et la chasse aux coûts restent une priorité.

Aymeric de la Morandière
Associé, Audit, Industrie, Automobile, Transports, Responsable du programme Alumni, France

Au troisième trimestre 2021, l’EBIT total des constructeurs analysés et ayant communiqué leurs chiffres a atteint un plus haut niveau encore jamais atteint au troisième trimestre, dépassant de 7,5 % le record de 2016 pour la période en question. Toutefois, seuls les constructeurs sud-coréens ont pu enregistrer un EBIT record, tous les autres constructeurs restant en-deçà de leur plus haut historique en termes d’EBIT.

Au cours du troisième trimestre, la rentabilité des constructeurs analysés a atteint son deuxième niveau le plus haut depuis les dix dernières années. Par rapport à la même période de 2020, leur rentabilité a progressé de 0,8 % pour atteindre 7,0 %, poursuivant la succession des hausses en glissement annuel enregistrées pour le troisième trimestre au cours des années 2018, 2019 et 2020. Il faut remonter au troisième trimestre 2014 pour voir une rentabilité légèrement supérieure à celle de la période cette année.

Marge d’EBIT

+7%

Au 3ème trimestre 2021

Enfin Tesla est le constructeur qui affiche sur le trimestre le plus fort taux d’EBIT rapporté au chiffre d’affaires (14,6% contre 9,2% l’année dernière).

Volkswagen en tête des ventes sur les marchés européens et chinois

Dans les trois grandes régions, les constructeurs analysés ont enregistré des ventes en recul sensible au cours du troisième trimestre 2021. La baisse a été particulièrement marquée sur le marché chinois, où les constructeurs analysés ont enregistré des ventes en recul de 26 % en volume par rapport à la même période de l’année précédente, suivi de peu par le marché de l’Europe de l’Ouest, où les constructeurs analysés ont affiché un reflux de leurs ventes de 25 %. Aux États-Unis, les ventes des constructeurs analysés ont été en recul de 15 %.

C’est une fois de plus Volkswagen qui a vendu le plus de véhicules en Europe de l’Ouest au troisième trimestre 2021, suivi par Stellantis, Renault et BMW. Ces quatre constructeurs ont enregistré un retrait à deux chiffres en points de pourcentage par rapport à la même période de l’année précédente, le recul le plus important étant celui de Renault, avec une baisse de 32 %. Au total, 13 des 14 constructeurs analysés (sans General Motors et sans Tesla en l’absence de données) et ayant communiqué leurs chiffres ont connu des ventes en baisse ; seul Suzuki a vu ses ventes augmenter sur le marché de l’Europe de l’Ouest.

Au cours du troisième trimestre 2021, c’est Toyota qui pour la première fois a vendu le plus de véhicules sur le marché américain, s’emparant de la première place face à General Motors : alors que Toyota n’a connu qu’une baisse des ventes de 4 %, General Motors a vendu un tiers de voitures de moins que pendant la même période de l’année précédente, enregistrant ainsi le recul le plus important de tous les constructeurs analysés sur le marché américain. Néanmoins, 4 constructeurs ont pu augmenter leurs chiffres de vente, à savoir Kia, Tesla, Mazda et BMW.
Avec des ventes en augmentation de 31 %, la progression la plus marquée a été celle de Tesla.

C’est à nouveau Volkswagen qui a vendu le plus de véhicules sur le marché chinois au troisième trimestre 2021, suivi par General Motors et Toyota. Pour ces trois constructeurs, c’est toutefois Volkswagen, avec une baisse de 34 %, qui a enregistré le recul le plus marqué en termes de ventes. Un seul des 15 constructeurs analysés et ayant communiqué leurs chiffres, à savoir Stellantis, a vu ses ventes augmenter sur le marché chinois, alors que 13 autres constructeurs ont connu des reculs à deux chiffres en pourcentage.

Tesla se démarque par sa capitalisation boursière

La capitalisation boursière totale des 16 plus grands constructeurs automobiles a fortement augmenté depuis le début de l’année : au 15.11.2021, elle s’élevait à environ 2,01 milliards de dollars US, s’établissant ainsi à une valeur supérieure d’environ 41 % à fin 2020. 14 des constructeurs analysés ont enregistré une capitalisation boursière en hausse ; seuls deux Renault et Suzuki ont connu une baisse. La capitalisation boursière de loin la plus élevée a été celle de Tesla, dont la valeur en bourse a dépassé la valeur cumulée de tous les autres constructeurs analysés.

Après un bon rebond au premier semestre, les ventes sont en net recul au troisième trimestre dans un marché de l’offre de véhicules marquée par la pénurie des composants. La tendance à l’augmentation du prix moyen des véhicules dans le cadre de la bascule des ventes sur des véhicules électrifiés se concrétise.

Compte tenu du contexte incertain (crise sanitaire, composants, hausse des matières premières) et du niveau d’investissement à réaliser dans l’électrique et le véhicule autonome, la protection du cash et la chasse aux coûts restent une priorité. L’entrée récente de Tesla dans le club très fermé des entreprises valant plus de 1.000 milliards de dollars en Bourse fera date pour le secteur.

Ce qu'il faut retenir

Au troisième trimestre 2021, les constructeurs automobiles mondiaux ont enregistré un net recul de leurs ventes et une baisse de leur chiffre d’affaires. En revanche, grâce à une augmentation des prix des véhicules, ils ont maintenu une rentabilité élevée. Volkswagen est en tête des podiums en Europe et en Chine quand Tesla enregistre une capitalisation boursière record.

A propos de cet article

Par Aymeric de La Morandière

Associé, Audit, Industrie, Automobile, Transports , Responsable du programme Alumni, France

Aymeric accompagne des groupes internationaux en audit ou en conseil financier depuis plus de 25 ans. En dehors de son activité, il n’hésite pas à partager son attachement pour les vins de Bourgogne.