7 min de temps de lecture 10 sept. 2020
rapport-de-responsabilite

Rapport de responsabilité sociale, économique et environnementale

Auteurs

Elisabeth Dewavrin

Responsable RSE, France et Western Europe & Maghreb

Mon rêve ? Que chacun intègre pleinement les enjeux RSE dans son propre poste, afin que le mien devienne accessoire !

Elise Carrard

External Communication leader, France

La qualité de notre communication repose sur la teneur de nos messages mais aussi sur la façon dont ils sont reçus et compris.

Emmanuelle Raveau

Directeur de la Communication et du Marketing, France

La confiance est fragile. Seul l’exercice dans la durée lui donne sa valeur. Elle est le fruit d’un travail de qualité et de relations transparentes. L’essence même de mon métier.

7 min de temps de lecture 10 sept. 2020

Découvrez l’édition 2020 du Rapport de responsabilité sociale, économique et environnementale d’EY en France.

Introduction de Eric Fourel, Country Manager
d’EY en France

En consacrant la vocation inclusive de l’objet social de l’entreprise, la loi Pacte, votée en 2019, a confirmé le caractère incontournable de la contribution des entreprises à notre écosystème à l’heure des nouveaux défis touchant à l’urgence sociale et climatique, auxquels il convient désormais d’ajouter la prévention sanitaire.

Nous en avons bien conscience chez EY. Stimulé par la transformation continue de nos métiers et la numérisation accélérée de notre organisation, notre engagement envers la société est historiquement au centre de nos activités et de nos réflexions stratégiques.

Dans ce processus, nos collaborateurs, qui font la force vive d’EY, sont essentiels. Ce n’est que par eux et avec eux qu’EY peut s’engager.

 

Chez EY, nous concevons la RSE comme le catalyseur de l’envie et de l’énergie positives que nous générons chez nos collaborateurs.

Eric Fourel

Country Manager, France

 

Comment ? En leur permettant cette année encore de s’épanouir pleinement dans leur environnement de travail. En leur donnant toujours davantage l’assurance d’un cadre bienveillant, où ils se sentent écoutés, respectés et libres d’être eux-mêmes.

Pour ce faire, nous souhaitons favoriser un environnement de travail garant de la diversité et du respect des différences. Nous avons notamment lancé l’initiative #StOpE – pour Stop au Sexisme dit Ordinaire en Entreprise, avec deux autres entreprises en 2018. Nous offrons également à nos collaborateurs la possibilité de s’engager sur des projets d’utilité sociale. Ces initiatives permettent d'améliorer la qualité et la diversité de leur cadre de travail, et de rendre leur carrière plus flexible. Nous souhaitons ainsi que chaque collaborateur puisse trouver sa place chez EY, qu'il se sente partie prenante de son équipe et de la communauté EY, qu'il ait envie de s'investir, d'y développer ses responsabilités et de donner le meilleur de lui-même. Ils se sentent ainsi responsabilisés et sont, par conséquent, à l’origine de certaines initiatives comme la mise en place d’un réseau EcologY, dédié aux enjeux du changement climatique.

Nous sommes en effet convaincus qu'un environnement de travail bienveillant forge la meilleure culture d'excellence, puisque les meilleures idées et les engagements les plus durables naissent grâce à l'écoute et à la sérénité.

Chez EY, nous concevons la RSE comme le catalyseur de l’envie et de l’énergie positives que nous générons chez nos collaborateurs, afin de les canaliser vers la recherche de solutions durables aux grands défis d’aujourd’hui et de demain. Pour avancer tous ensemble vers notre ambition commune :  Building a Better Working World.

EY en France : quelques chiffres

  • 1164M€ de chiffre d’affaires
  • 6098 collaborateurs
  • 348 associés
  • 5 métiers : audit et conseil financier et comptable, conseil, stratégie et transactions, fiscalité et droit, métiers de l’interne
  • 8,1/10 de satisfaction client
  • 76/100 : note attribuée par EcoVadis sur notre performance RSE, ce qui nous place parmi les 1% des entreprises les mieux notées
  • 17 villes
  • 21% de collaborateurs en région

Enjeux RSE prioritaires

L’analyse de matérialité réalisée pour EY en France a permis d’identifier quatre enjeux majeurs, détaillés au sein de notre rapport de responsabilité :

  1. Développer des offres au service de la croissance durable ;
  2. Disposer des expertises permettant une réalisation agile et de qualité de nos missions ;
  3. Donner une place toujours plus grande à l’humain ;
  4. Être une entreprise citoyenne.
Enjeu n°1 : développer des offres au service de la croissance durable

Nos clients attendent de la part d’EY des audits de qualité, des conseils pertinents ainsi qu’une expertise technique et sectorielle robuste. De plus, du fait de la variété de ses clients et missions et le travail de veille effectué, EY est un observateur du monde économique et des tendances qui y sont à l’œuvre. Nous avons donc pour mission d’aider nos clients à innover en prenant en compte les bouleversements tant technologiques que sociétaux et environnementaux aujourd’hui, encore plus prégnants que les années précédentes. L’accompagnement que nous fournissons à nos clients permet de créer les conditions de la confiance dans l’économie.

  • Que signifie « favoriser la confiance dans un monde en mutation » ?

    Claire Nourry, associée en charge de la gestion des risques

    EY est un tiers de confiance et a pour rôle de favoriser la confiance dans le monde économique. Pour cela, EY s’engage à fournir aux entreprises et aux organisations un service de haut niveau leur permettant de faire face aux évolutions de leur environnement. Il est donc essentiel que chaque associé et collaborateur :

    • Effectue ses missions dans le respect de l’éthique et de l’indépendance ;
    • Préserve la confidentialité des données ;
    • Assure la satisfaction client.

    Les procédures de gestion de la qualité, de l’éthique et de l’indépendance sont accessibles à l’ensemble de nos collaborateurs dans un espace dédié à la gestion des risques.

    La réputation d’EY et sa capacité à apporter de la confiance dans un environnement en mutation passent d’une part par des équipes dirigeantes chargées d’incarner notre signature et, d’autre part, par une responsabilisation de l’ensemble de nos collaborateurs :

    • Les équipes dirigeantes d’EY sont chargées de démontrer, par leur comportement et leurs actions, la volonté d’EY d’être fidèle à sa signature Building a better working world en rendant plus juste et plus équilibré le monde dans lequel nous évoluons.
    • Si l’exemplarité des équipes dirigeantes est essentielle, nos collaborateurs sont les premiers responsables de la qualité de nos services. L’encadrement dont ils bénéficient, les formations qui leur sont dispensées et le code de conduite qu’ils signent concourent à les guider.
  • Comment accompagner nos clients dans leur transition bas-carbone ?

    Eric Duvaud, associé en charge des équipes
    Sustainable Performance & Transformation

    Depuis 1995, EY en France accompagne les entreprises, les pouvoirs publics et les institutions internationales sur ces questions grâce à une équipe dédiée composée de plus de 100 experts Développement durable (1200 au niveau mondial), capable d’intervenir dans le débat public en France et à l’international sur les sujets liés à la responsabilité sociale des entreprises et d’accompagner ces dernières dans leur transformation vers un modèle économique plus durable. Elle aborde les questions de reporting extra-financier, de performance énergétique, de trajectoire carbone, d’économie circulaire, de durabilité des marques et des portefeuilles produits, de risques dans la supply chain (devoir de vigilance) ou encore de la mesure d’impacts socio-économiques.

    Ces expertises Développement Durable s’intègrent donc pleinement dans la plupart des offres traditionnelles d’EY : certifications financières et extra-financières pour plus de transparence vis-à-vis des investisseurs et autres parties prenantes, intégration des risques et opportunités ESG (environnement, social, gouvernance) dans les acquisitions et cessions d’entreprises, études de marché et business plans dans les technologies propres (énergies renouvelables, hydrogène, etc.), conseil stratégique sur l’évolution des business models et des portefeuilles produits, etc. La position privilégiée d’EY auprès de ses clients lui offre l’opportunité d’agir globalement pour une croissance durable. L’intégration des problématiques environnementales dans les offres faites à nos clients est une priorité nouvelle dont nos collaborateurs s’emparent notamment grâce à une politique de sensibilisation aux enjeux environnementaux. Celle-ci se traduit, entre autres, par l’appropriation volontaire de ces sujets au sein du groupe EcologY.

  • 1 code de conduite mondial signé par notre CEO ainsi que par l'ensemble des associés et collaborateurs ;
  • 100+ experts Développement durable au sein d’EY en France (1200 au niveau mondial) accompagnent les entreprises, les pouvoirs publics et les institutions internationales sur ces questions ;
  • 150+ Outils développés et présentables au sein du EY Lab Paris ;
  • 70 collaborateurs travaillent au EY Lab Paris en permanence sur une cinquantaine de projets, en coordination avec 500 experts en transformation digitale ;
  • 76 études publiées en 2019 et accessibles à tous.
Enjeu n°2 : disposer des expertises permettant une réalisation agile et de qualité de nos missions

Pour entretenir une croissance durable et construire un meilleur monde du travail en alignement avec un pilier majeur de notre stratégie NextWave, notre volonté est de faire grandir nos collaborateurs. Cela implique non seulement d’attirer des talents, mais aussi de leur donner les moyens de grandir et de s’adapter à leurs envies d’évolution.

Les compétences de nos collaborateurs sont le fondement de notre performance ; nous cherchons donc à les développer au mieux, pour que ces derniers s’épanouissent, trouvent un sens dans leur travail et évoluent selon leurs affinités. Nous faisons tout pour que leur expérience EY dure toute leur vie, quel que soit le temps qu’ils passent chez nous.

  • Pour attirer les talents dont nous avons besoin, nous devons nous faire connaître auprès d’eux et leur montrer tout ce que nous proposons pour leur apprentissage, leur développement et leur épanouissement.
  • Nous portons ensuite tous nos efforts sur la qualité de notre suivi de carrière grâce au processus LEAD, et sur la variété de nos programmes d’accompagnement et de formations. Ils proposent un éventail de domaines très large avec différents supports et modes d’apprentissage, afin que chacun choisisse ce qui lui convient le mieux.
  • Enfin, nous exploitons notre taille pour proposer à nos collaborateurs un quotidien de travail et des parcours de carrière toujours plus flexibles, afin qu'ils correspondent le mieux possible à leurs aspirations, aussi bien personnelles que professionnelles.
  • 1er du classement Universum France sur la qualité des relations écoles ;
  • 9e du classement Universum France dans la catégorie « étudiants en école de commerce » et 1er sur le secteur des services financiers français ;
  • 7,63 jours de formation par collaborateur et par an.
Enjeu n°3 : donner une place toujours plus grande à l’humain

Améliorer notre croissance, pérenniser notre vivier de collaborateurs ; ces ambitions se construisent toutes sur une même base : la confiance. Se sentir en confiance est primordial pour que chacun puisse déployer la pleine mesure de son talent et trouver du sens dans ses missions. Et inspirer confiance à nos collaborateurs demande que nous soyons toujours plus attentifs à eux, à l’écoute de leurs besoins et de leurs envies.

  • 67% d’indice d’engagement – chez EY, nous le mesurons par l’évaluation de quatre éléments : fierté, recommandation, satisfaction, attachement à l’entreprise ;
  • 1,33 jours d’absence par collaborateur en FY19 ;
  • 81% taux de maintien en poste après un congé maternité.
Enjeu n°4 : être une entreprise citoyenne

En créant en 2019 un Pôle engagement, EY souhaite mettre en lumière son soutien à la Société via notamment les actions solidaires de ses collaborateurs qui donnent de leur temps et partagent leurs compétences avec des projets d’utilité sociale. Cette volonté de mettre en exergue la valeur créée pour tous participe de notre raison d’être au sein de nos activités et au-delà de nos missions clients. Elle illustre notre signature Building a better working world et fait également écho à l’importance que revêt pour EY le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire, à qui l’entreprise a dédié, depuis plus de 20 ans, un département qui compte désormais plus de 50 collaborateurs.

  • 23 017 heures de mécénat de compétences ;
  • 18063 teq CO2.

    Ce qu'il faut retenir

    Découvrez l’édition 2020 du Rapport de responsabilité sociale, économique et environnementale d’EY en France. 

    A propos de cet article

    Auteurs

    Elisabeth Dewavrin

    Responsable RSE, France et Western Europe & Maghreb

    Mon rêve ? Que chacun intègre pleinement les enjeux RSE dans son propre poste, afin que le mien devienne accessoire !

    Elise Carrard

    External Communication leader, France

    La qualité de notre communication repose sur la teneur de nos messages mais aussi sur la façon dont ils sont reçus et compris.

    Emmanuelle Raveau

    Directeur de la Communication et du Marketing, France

    La confiance est fragile. Seul l’exercice dans la durée lui donne sa valeur. Elle est le fruit d’un travail de qualité et de relations transparentes. L’essence même de mon métier.