Dans un monde marqué par le risque géopolitique, quelle stratégie en 2022?

Par Famke Krumbmüller

EY EMEIA Leader, Geostrategic Business Group

Spécialiste en analyse politique et en stratégie, multilingue, j’aide les entreprises à comprendre et à gérer le risque politique. Je suis passionnée par la politique européenne et mondiale, le business, l’innovation et l’entreprenariat.

6 min de temps de lecture 27 déc. 2021

Dans ce nouveau monde à deux vitesses, des thèmes géopolitiques majeurs vont influencer les entreprises et leurs dirigeants. Comment peuvent-elles appréhender et prospérer au vu de ces contextes ?

En résumé :
  • Les impacts et les politiques en matière de changement climatique seront au cœur de l'environnement politique auquel de nombreuses entreprises seront confrontées, offrant à la fois des opportunités et des défis.
  • La réglementation et l'intervention des pouvoirs publics vont s'intensifier, l'accent étant mis sur le secteur technologique et sur la volonté de tendre vers l'autosuffisance dans les chaînes d'approvisionnement stratégiques.
  • La mise en œuvre d'actions géostratégiques ciblées aidera les dirigeants à piloter ces transformations et leur permettra de saisir les opportunités de développement.

La principale évolution géopolitique en 2022 sera l’émergence d’un monde à deux vitesses. Provoqué par les disparités dans l’accès aux vaccins, ce monde à deux vitesses influencera la dynamique géopolitique et aura des conséquences sur les politiques nationales, incitant les entreprises à repenser leurs chaînes d’approvisionnement, leurs perspectives de revenus, leurs stratégies en matière de ressources humaines et de gestion des risques réputationnels.

Dans ce monde à deux vitesses, trois thèmes majeurs influenceront l’environnement géostratégique des entreprises. Le premier aura trait à l’évolution continue des pouvoirs géopolitiques et des relations internationales. Le deuxième sujet portera sur le changement climatique et les questions de durabilité qui imprègnent les agendas et les perspectives politiques. Enfin, les entreprises devront faire face au rôle croissant des gouvernements dans la conduite et l’orientation de l’activité économique, via notamment leurs politiques industrielles.

Ces évolutions géopolitiques constituent à la fois des défis et des opportunités pour les entreprises mondiales. Par exemple, si un monde à deux vitesses pose divers défis commerciaux et politiques, il leur offre également l’occasion d’adopter des stratégies de création de valeur durable qui, à long terme, attireront davantage de capitaux et de talents. Les dirigeants doivent donc développer des approches plus stratégiques pour gérer le risque politique.


Vous souhaitez télécharger notre executive summary ou notre étude complète ? 

Executive Summary (FR)

Etude complète (EN)

 

Les 10 principales évolutions géopolitiques en 2022

Notre Geostrategic Business Group a identifié les 10 principaux développements géopolitiques qui façonneront l'environnement opérationnel mondial en 2022. Ces développements ont été regroupés en trois thèmes que les dirigeants peuvent surveiller et intégrer dans leurs stratégies tout au long de 2022.

Priorité à la géostratégie en 2022

Chacun de ces thèmes - et les développements géopolitiques spécifiques qui les composent – affecteront les entreprises de différentes manières et nécessiteront donc des actions géostratégiques adaptées. Pour aider les entreprises à prospérer dans un monde à deux vitesses, cinq grandes priorités peuvent être mises en œuvre par les dirigeants d’entreprise :

1. Transformer les chaînes d’approvisionnement pour les adapter aux réalités géopolitiques.

La dynamique géopolitique et la pression exercée par de nombreux gouvernements pour atteindre l’autosuffisance, voire l'indépendance en matière de produits stratégiques vont rendre les chaînes d’approvisionnement transfrontalières plus complexes. Les perturbations continues des opérations et de la logistique dues à la pandémie, à l’inquiétude sociale, aux cyberattaques et aux événements météorologiques extrêmes ne feront qu’accentuer les difficultés des chaînes d’approvisionnement à travers le monde. Dans ce contexte, les dirigeants doivent réexaminer les chaînes d’approvisionnement de leur entreprise et envisager des stratégies de relocalisation (onshoring), de délocalisation proche (nearshoring) ou de délocalisation « amie » (friendshoring) afin d’améliorer la résilience de leur entreprise.

2. Placer le risque politique au cœur des stratégies d’acquisition et de désinvestissement.

L’activité mondiale de fusion et d’acquisition a été très dynamique pendant la majeure partie de 2021 et l’économie mondiale devrait connaître une croissance robuste en 2022, offrant aux entreprises de tous les secteurs l'opportunité de faire des acquisitions stratégiques. Les dirigeants devraient intégrer des évaluations du risque politique dans la due diligence de leurs transactions. Par exemple, les secteurs jugés stratégiques seront probablement soumis à une due diligence en matière de transactions. Ces secteurs jugés stratégiques seront probablement confrontés à des limitations ou à des refus d’investissements transfrontaliers. En revanche, les fusions acquisitions qui permettent d’être plus compétititifs au niveau mondial peuvent être encouragées.

3. Renforcer la gestion des données et la sécurité numérique.

La multiplication des réglementations relatives à la sécurité des données et à la protection de la vie privée dans les principaux marchés continuera à augmenter les coûts de partage des données au-delà des frontières. Les dirigeants doivent anticiper les opportunités prochaines pour déceler les changements potentiels à venir. Ils doivent ensuite aligner les stratégies et les business models de leur entreprise sur les réglementations spécifiques de chaque pays afin d’éviter tout problème de conformité

En raison du risque accru de cyberattaques, les dirigeants doivent s’assurer que leurs entreprises aient les outils pour se défendre.

4. Protéger et développer les viviers de talents.

La Grande Démission – phénomène de sortie de l’emploi volontaire et massif observé aux États-Unis - et les restrictions continues pesant sur la mobilité internationale de la main-d’œuvre dues à la pandémie imposent aux dirigeants d’innover pour attirer et retenir les talents. La due diligence en matière de durabilité et de droits de l’homme donne aux dirigeants l’occasion de s’engager et d’instaurer un climat de confiance parmi les collaborateurs. Les dirigeants doivent coopérer avec les décideurs politiques pour faciliter le développement d’une croissance inclusive et valoriser le capital humain sur le long terme, notamment par la création d’emplois et le développement de nouvelles compétences.

5. Créer une valeur durable pour toutes les parties prenantes.

L’évolution des relations entre grandes puissances et le rôle croissant des puissances moyennes pourraient compliquer la gestion des parties prenantes, étant donné le potentiel de points de vue contradictoires de la part d’un groupe plus large de décideurs politiques au niveau national. Toutefois, la présence d’un plus grand nombre de parties prenantes à la table des négociations offre aux entreprises des possibilités supplémentaires pour s’engager. Ce monde à deux vitesses et les attentes croissantes des parties prenantes en matière de durabilité offrent l’opportunité d’un changement stratégique. Les dirigeants doivent développer et exploiter les relations avec les parties prenantes afin de soutenir les politiques qui réduisent les divergences dans ce nouvel environnement et favorisent la durabilité et la valeur à long terme au niveau mondial.

Ce qu'il faut retenir

Les principaux développements politiques en 2022 seront déterminés par l'évolution de la géopolitique, les politiques associées à la transition énergétique et l’interventionnisme étatique croissant dans l’économie. 

Bien que ces évolutions présentent des risques, la mise en œuvre d'actions géostratégiques ciblées peut permettre aux entreprises de détecter et de saisir les opportunités à la hausse associées.

A propos de cet article

Par Famke Krumbmüller

EY EMEIA Leader, Geostrategic Business Group

Spécialiste en analyse politique et en stratégie, multilingue, j’aide les entreprises à comprendre et à gérer le risque politique. Je suis passionnée par la politique européenne et mondiale, le business, l’innovation et l’entreprenariat.