La blockchain peut-elle donner un avantage concurrentiel à l’économie ?

Découvrez comment la technologie blockchain peut optimiser l’efficacité des gouvernements et stimuler l’économie dans son ensemble. 
 

La plupart des nouvelles technologies suivent un modèle similaire. Au départ, elles sont réservées aux personnes qui sont dans la confidence. Au fur et à mesure que la nouvelle se répand, le battage médiatique s’intensifie et certains essaient de gagner de l’argent rapidement.

Puis, progressivement, la technologie mûrit, les personnes comprennent comment l’utiliser et la valeur économique et sociale devient perceptible. Parfois, comme dans le cas d’Internet, la technologie bouleverse notre façon de vivre et de travailler.

Cela pourrait-il être le cas avec la blockchain ?

 

Jusqu’à maintenant, le nom a surtout été associé aux cryptomonnaies. Néanmoins, les organisations du secteur public et privé commencent à comprendre comment la technologie peut être appliquée aux problèmes commerciaux qui persistent, de sorte à créer une réelle valeur. Les équipes d’EY ont développé des applications qui reposent sur cette technologie, notamment dans le domaine des finances publiques et de l’assurance maritime.

La blockchain pourrait toutefois avoir un rôle encore plus important à jouer dans le secteur public et privé, puisqu’elle a toutes les chances de devenir une technologie véritablement transformatrice.

Pourrait-elle par exemple mener à un fonctionnement plus efficace du gouvernement, et même offrir un avantage économique concurrentiel aux organisations et aux circonscriptions qui l’utilisent ?

Pour lancer un débat sur cette question, EY a collaboré avec la School of Business and Economics à l’Université de Canterbury de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Les chercheurs de l’école ont rédigé un rapport qui aborde les moyens par lesquels une mise en œuvre publique de la blockchain pourrait apporter des gains d’efficacité dans le fonctionnement d’un gouvernement.

Le rapport traite de certaines inefficacités actuelles en ce qui concerne la tenue des documents comptables, ainsi que des améliorations qui pourraient être observées si la tenue des documents comptables, y compris le suivi des obligations fiscales, étaient transférés sur la « blockchain ».

Il aborde certains problèmes actuels liés aux coûts des stratégie et transactions et aux droits de propriété auxquels les gouvernements sont confrontés, et à la façon dont ces problèmes pourraient être résolus avec la blockchain.

Il aborde également les problèmes liés à l’asymétrie d’information d’une manière globale, en particulier l’aléa moral, qui se manifestent dans la prestation des services publics, ainsi que la façon dont la blockchain pourrait être utilisée pour réduire ces problèmes et ainsi, obtenir des gains d’efficacité et de meilleurs résultats pour les politiques publiques.

 

Bien entendu, ces potentiels gains en matière d’efficacité et de résultats ne se limitent pas au secteur public.

Les circonscriptions qui favorisent l’utilisation de la technologie blockchain dans leurs économies peuvent-elles se procurer un avantage concurrentiel, assorti de potentiels gains économiques majeurs ?

 

Les circonscriptions qui transforment leurs systèmes de prestation de services juridiques, réglementaires et publics de façon à tirer parti des bénéfices que leur offre la blockchain se donneront-elles un avantage concurrentiel qui profitera aux entreprises comme aux citoyens ?

La façon dont la blockchain transformera le gouvernement et l’économie au sens large demeure incertaine. Cependant, il est clair que les gouvernements doivent se poser ces questions et acquérir une meilleure compréhension de la façon dont ils peuvent contribuer à façonner la compétitivité économique dans un monde de blockchain.

À mesure de l’évolution de la technologie blockchain et de l’apparition des avantages associés aux utilisations concrètes qui en sont faites, EY continuera à poser des questions et à s’impliquer dans le débat.

Nos prochaines étapes consisteront à collaborer avec l’Université de Canterbury en vue d’approfondir le sujet et de quantifier les avantages potentiels que peut apporter la blockchain au gouvernement et à l’économie en général.

Ce qu'il faut retenir

La blockchain pourrait bien aider les gouvernements à gagner en efficacité et en productivité. Mais pourrait-elle également donner aux circonscriptions qui l’utilisent un avantage concurrentiel dans l’économie au sens large ? Il est temps que les gouvernements se joignent à ce débat.