5 min de temps de lecture 18 nov. 2020
Les MedTechs vont-elles sortir gagnantes de la crise de la COVID-19 ?

Les MedTechs vont-elles sortir gagnantes de la crise de la COVID-19 ?

Par Virginie Lefebvre-Dutilleul

Avocat Associée, Business Law, Life Sciences Leader, Western Europe Maghreb, France

Passionnée par le secteur de la santé et le droit, aime travailler avec différents métiers et à l’international, serial intrapreneur.

5 min de temps de lecture 18 nov. 2020

La crise de la COVID-19 est-elle, dans l’ensemble, plutôt une opportunité qu’une menace pour le secteur ? Quelle pourrait être son influence à long terme ? Eléments de réponse dans notre étude Pulse of the Industry. 

En résumé
  • Les MedTechs résistent mieux à la crise de la COVID-19 et rebondissent plus vite que les autres secteurs
  • Le segment des diagnostics (hors imagerie) représente le moteur principal du rebond
  • L’accès aux données de santé devient le nerf de la guerre des MedTechs.

La première vague de la crise de la COVID-19 a touché les entreprises MedTechs au même titre que le reste de l’économie mondiale. Cependant, elles se sont retrouvées en première ligne de combat, non seulement pour fournir les équipements de base et les tests, mais aussi pour supporter les solutions de santé à distance qui s’avèrent cruciales dans un monde confiné.

La crise de la COVID-19 est-elle, dans l’ensemble, plutôt une opportunité qu’une menace pour le secteur ? Et quelle pourrait être son influence à long terme ?

 

L’avis d’expert Virginie Lefebvre Dutilleul, Responsable du secteur des Sciences du Vivant

En pleine première vague de la COVID-19, l’Union Européenne a reporté l’entrée en vigueur du nouveau Règlement 2017/745 au 26 mai 2021. Ce Règlement encadre de façon beaucoup plus stricte non seulement les exigences techniques des produits mais aussi les règles à suivre par l’ensemble des acteurs. Les entreprises doivent s’y préparer activement : disposer d’un cadre réglementaire stable (même si exigeant) doit être une chance pour le secteur.

Avec quelques années de recul, force est de constater que le Règlement Européen sur la protection des données devient la norme, même au-delà de l’Europe, et crée la confiance nécessaire au partage des données.

Certes, il faudra suivre attentivement la proposition du Parlement Européen pour un nouveau cadre réglementaire sur l’intelligence artificielle et son application, ou non, aux dispositifs médicaux. Mais les vrais obstacles ne sont-ils pas ailleurs ? Le développement de la health tech nécessite de redéfinir finement les responsabilités entre les acteurs tout au long de la chaine de soins ; et ces mêmes acteurs doivent aussi accepter de partager les données collectées. La question de la valorisation du patrimoine « data » est bien entendu sous-jacente avec plusieurs business models de plateformes possibles. La réponse à la question : qui sortira gagnant de la crise, on le voit, n’est pas tranchée mais se joue en partie maintenant….

Principaux enseignements de l’enquête

EY Global a conduit une enquête entre le 2e semestre 2019 jusqu’à la fin du 1er semestre 2020 et mené des entretiens auprès de plusieurs experts et acteurs majeurs du secteur.

Une chute des indicateurs financiers moindre que celle d’autres secteurs

Pendant le premier semestre 2020, le chiffre d’affaires cumulé des leaders commerciaux américains et des conglomérats de MedTechs a chuté de 5 % à cause de la COVID-19, annulant la croissance de 6,3 % enregistrée en 2019. Toutefois, cela reste peu, comparé à l’effondrement de 19 % qu’a connu le CAC40 en France.

Un rebond plus rapide et plus important que la majorité des autres secteurs

À la fin du mois d’août 2020, la valorisation des MedTechs avait augmenté de 50 % depuis janvier 2019. Cette croissance est nettement plus forte que celle des indices composites, comme le New York Stock Exchange et le S&P 500 qui ont respectivement crû de 15 % et de 40 % sur la même période.

Le rebond des MedTechs a également confortablement dépassé celui de ses pairs dans le secteur des sciences de la vie : les grands groupes pharmaceutiques, qui ont pourtant augmenté de 18 % depuis janvier 2019, et surtout les sociétés de biotechnologie, qui ont augmenté de 40 %.

Le segment des diagnostics (hors imagerie) moteur principal du rebond

Le secteur du diagnostic (hors imagerie) a connu la plus forte croissance depuis 2019, celle du secteur des dispositifs thérapeutiques s’élevant à 7,7% après retraitement de la séparation d’Alcon.

En outre, la valorisation du segment du diagnostic (hors imagerie) a augmenté de 116 % entre janvier 2019 et août 2020, soit plus du double de l’augmentation des autres secteurs : cette évolution reflète en partie le besoin urgent des tests pour combattre la COVID-19.

Le changement rapide des mentalités soutient le rebond des MedTechs

La crise de la COVID-19 a accéléré de façon impressionnante le changement des mentalités : le passage à la télémédecine s’est fait en quelques mois. L’évolution du secteur de la santé vers un business model virtualisé, avec des soins médicaux voire certaines opérations à distance est en pleine accélération. Ceci doit bénéficier aux entreprises MedTechs qui sont en première ligne pour construire ce nouveau modèle.

Et si l’avenir des MedTechs dépendait de l’accès aux données de santé ?

Le refus des patients de partager leurs données pourrait être un obstacle à la croissance des MedTechs. Toutefois, le Future Consumer Index(4) d’EY, sondage réalisé en avril 2020, montre que 56 % des personnes interrogées accepteraient de partager leurs données personnelles si cela permettait de dépister un cluster de contamination. Ce qui laisse la porte ouverte au développement des business models qui s’appuient sur le digital.

  1. Les leaders commerciaux sont les MedTechs au chiffre d’affaires supérieur à 500 millions de dollars
  2. Les leaders non commerciaux sont les MedTechs au chiffre d’affaires inférieur à 500 millions de dollars
  3. Etude EY Parthenon menée en juin 2020 auprès de plus de 400 médecins américains
  4. Le Future Consumer Index d’EY porte sur les données collectées en juin 2020 auprès de plus de 14000 répondants à travers le monde, dont plus de 1000 en France

Ce qu'il faut retenir

L'industrie des MedTechs se trouve à la croisée des chemins entre crise et opportunité, et entre le passé et l'avenir que nous créons suite à la pandémie. Les nouveaux outils de diagnostic et la health tech vont stimuler la croissance, et continueront à le faire même après la crise. 

A propos de cet article

Par Virginie Lefebvre-Dutilleul

Avocat Associée, Business Law, Life Sciences Leader, Western Europe Maghreb, France

Passionnée par le secteur de la santé et le droit, aime travailler avec différents métiers et à l’international, serial intrapreneur.