Communiqué de presse

30 mars 2020

Marché mondial des introductions en bourse : Un début d’année prometteur, puis immobilisé par la pandémie COVID-19

Contact presse

Amélie Fournier

Responsable service relations médias

Amélie est responsable du service de relations médias pour la France. Elle est notamment en charge des expertises Consulting, EY Société d’Avocats et d’autres secteurs

Parmi les enseignements de cette nouvelle édition :

  • Au premier trimestre 2020, 235 IPOs ont été enregistrées pour un montant de 28,5 milliards de dollars. Par rapport au premier trimestre 2019, cela représente une hausse de 11% en volume et 89% en valeur.
  • Pour ce premier trimestre le secteur ayant concentré le plus grand nombre d’opérations est celui de l’industrie avec 45 IPOs réalisées pour un montant de 6,3 milliards de dollars, suivi du secteur des technologies avec 40 IPOs pour un montant de 3,7 milliards de dollars. Suit ensuite celui de la santé avec 30 IPOs pour un montant de 5,6 milliards de dollars.
  • La zone Asie-Pacifique domine l’activité avec 68% du nombre total d’IPOs et 59% du montant total levé dans le monde au premier trimestre 2020, à savoir 160 IPOs pour un montant de 16,8 milliards de dollars (soit une hausse de 28% en volume et de 110% en valeur par rapport à la même période l’année dernière). Les secteurs les plus actifs sont l’industrie, la technologie et les biens de consommation.

Focus EMEIA (Europe, Middle East, Inde, Afrique)

  • Au premier trimestre 2020, 35 IPOs ont été enregistrées pour un montant de 3,5 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 31% en volume mais une hausse de 133% en valeur par rapport au premier trimestre de 2019.
  • Le secteur le plus dynamique dans cette région est celui de la santé avec 7 IPOs pour un montant de 831 millions de dollars. Viennent ensuite les secteurs de la technologie (6 IPOs – 149 millions de dollars) et de l’immobilier (5 IPOs – 216 millions de dollars).
  • En France, 3 IPOs ont été réalisées au premier trimestre pour un montant total de 137 millions de dollars.

« En phase avec le dernier trimestre de 2019, le marché des IPOs a débuté 2020 dans la même dynamique. Mais le COVID-19 et ses répercussions ont rebattu les cartes depuis quelques semaines, confrontant les marchés boursiers et leur écosystème à des situations inédites, non sans rappeler la crise financière de 2008. Le prochain trimestre est incertain et sera probablement très atone », commente Franck Sebag, associé EY.