Communiqué de presse

16 avr. 2020

Capital risque en France : 1er trimestre 2020

Contact presse

Quentin Hacquard

Chargé de relations médias

Quentin Hacquard est en charge des relations médias pour plusieurs secteurs et métiers d’EY. Passionné de communication, il a à cœur de mettre en avant les expertises du cabinet.

Start-ups françaises au 1er trimestre 2020 : des montants levés en progression par rapport à l’an passé…

Si le trimestre enregistre une hausse de près de 20% en montant levé par rapport à la même période en 2019, soit 1,63 Md€, le nombre d’opérations est cependant quasi identique avec 190 opérations enregistrées pour le premier trimestre 2020 contre 189 en 2019.
Le mois de janvier a été exceptionnel en termes de montant pour le capital-risque français, avec 898 millions d’€ levés, contre 460 millions pour janvier 2019, soit une croissance de 95%.

… mais l’effet COVID-19 se fait sentir dès février
Des baisses respectivement de 16% et 23% ont été constatées pour la première fois depuis le lancement de ce baromètre (2011), malgré un mois de mars porté par deux levées de fond à plus de 50 M€ (dont une à 180 M€).
Sur ce trimestre nous constatons un ticket moyen à 8,6M€ en hausse par rapport à celui constaté au 1er trimestre 2019 7,2M€.

Et la suite ? les projections EY pour les prochains trimestres

« A date, il apparaît évident que bon nombre d’opérations amorcées vont être reportées. Si le premier trimestre 2020 était de bon augure pour la suite, la crise sanitaire qui touche toute l’économie mondiale va bien sûr impacter les prochains trimestres en matière de capital risque français. Ainsi on peut présager d’un T2 et T3 à la baisse en valeur comme en volume. Pour mémoire, consécutivement à la crise de 2008, il y avait eu une baisse de 45% des montants levés en 2009 par rapport à l’année 2008. » détaille Franck Sebag, associé EY.