Communiqué de presse

30 sept. 2021

Marché mondial des introductions en bourse : le troisième trimestre 2021 a été le plus actif depuis 20 ans

EY publie les résultats du troisième volet de son rapport trimestriel dédié aux introductions en bourse dans le monde en 2021. Les données de cette étude regroupent les IPOs recensées pour la période du 1er janvier au 21 septembre 2021 et celles attendues d’ici fin septembre. A noter que les introductions en bourse des SPAC sont exclues de cette analyse.

Contact presse
Amélie Fournier

Responsable service relations médias

Amélie est responsable du service de relations médias pour la France. Elle est notamment en charge des expertises Consulting, EY Société d’Avocats et d’autres secteurs

Contributeurs

EY publie les résultats du troisième volet de son rapport trimestriel dédié aux introductions en bourse dans le monde en 2021. Les données de cette étude regroupent les IPOs recensées pour la période du 1er janvier au 21 septembre 2021 et celles attendues d’ici fin septembre. A noter que les introductions en bourse des SPAC sont exclues de cette analyse.

Parmi les grands enseignements de cette nouvelle édition

Au troisième trimestre 2021, 547 introductions en bourse ont permis de lever 106,3 milliards de dollars. Cela porte ainsi à 1 635 IPO’s depuis le début 2021, avec un montant de 330,7 milliards de dollars, soit une augmentation respective de 87% et de 99% par rapport à l'année précédente. « Cela s’explique notamment par la forte activité en Europe, au Moyen-Orient, en Inde et en Afrique (EMEIA), en particulier sur les bourses d'Europe, d'Inde et de Tel-Aviv. À l'exception du marché européen, le peu d’activité des sociétés d'acquisition à vocation spécifique (SPAC) observée au deuxième trimestre s'est prolongé au troisième trimestre » détaille Franck Sebag, associé EY.

Les secteurs de la technologie, de la santé et de l'industrie se sont une fois de plus hissés en tête du peloton :

  • Pour le cinquième trimestre consécutif, le secteur de la technologie a généré le plus grand nombre d'opérations depuis le début de l'année (419), pour un montant de 116,4 milliards de dollars.
  • Celui de la santé de son côté recense 287 IPO’s, qui ont permis de lever 49,2 milliards de dollars.
  • Les produits industriels arrivent en troisième position avec 204 introductions en bourse et un montant de 35,3 milliards de dollars.

Concernant la région EMEIA (Europe, Middle East, Inde, Afrique), l’activité croissante se poursuit :

  • 476 introductions en bourse ont permis de lever 73,7 milliards de dollars, soit une augmentation respective de 263% et 313% en comparaison annuelle.
  • Le secteur le plus actif est celui des technologies avec 143 opérations pour un montant de 21,9 milliards de dollars.
  • Le Royaume-Uni connaît se distingue avec 66 introductions en bourse (soit une augmentation de 633 %) qui ont permis de lever 15,9 milliards de dollars, soit une hausse de 124% par rapport à l'année précédente.
  • L'Inde connaît également une forte activité avec 72 introductions en bourse pour un montant de 9,7 milliards de dollars, soit une augmentation de 200 % et 331 %.

« Dans un contexte de marché porteur et au regard du nombre important de candidats, il est crucial que les entreprises soient en capacité de se préparer au plut tôt afin de bénéficier de cette fenêtre favorable de marché. »  analyse Franck Sebag, associé EY.