5 min de temps de lecture 15 oct. 2020
Top 250 des éditeurs de logiciels français

Top 250 des éditeurs de logiciels français - 10e édition

Par Jean-Christophe Pernet

Associé, Audit, Technologie, France

Jean-Christophe Pernet accompagne des sociétés, principalement du secteur technologique, avec de fortes ambitions de croissance en France et à l’international.

5 min de temps de lecture 15 oct. 2020

Quelles sont les attentes et les évolutions pour les éditeurs de logiciels français ? Retrouvez les résultats de l’étude et le classement 2020.

Pour la 10e édition du panorama, l’attention se porte naturellement sur la capacité de l’industrie du logiciel à s’adapter à la crise au cours de l’année 2020 mais également sur la performance des éditeurs de logiciels sur l’année 2019. Cette dernière était encore exceptionnelle avec un taux de croissance du panel de 8%, souffrant pourtant d’une contribution négative de la catégorie des éditeurs de jeux vidéo (-5%) et une progression des effectifs toujours aussi soutenue.

Le calendrier de cette étude, lancée en mai 2020, nous permet de présenter des analyses sur les mesures mises en œuvre face à la crise mais surtout d’interroger les éditeurs sur leurs prévisions de développement pour les prochains mois. Les constats du panorama sur ce volet sont particulièrement encourageants et se résument en 3 mots : résilience, confiance et même ambition.

L’édition de logiciels, un secteur en croissance qui démontre une bonne capacité de résilience face à la crise

Chiffre d’affaires

17 Md€

de chiffre d’affaires édition réalisées en 2019 (+8% vs 2018)

Le chiffre d’affaires a plus que doublé par rapport à la première édition du panorama. En 2010, les 297 éditeurs qui avaient participé à l’étude avaient réalisé 7,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires édition. Au cours de la décennie, certains éditeurs ont confirmé leurs positions de poids lourds du secteur comme Dassault Systems ou Ubisoft.

Bénéfice d’exploitation

75%

des éditeurs de logiciels du panel ont réalisé un bénéfice d’exploitation en 2019

Croissance

75%

des éditeurs envisagent une croissance ou a minima un maintien de leur activité sur 2020

Les éditeurs français de logiciels démontrent une très belle capacité de résilience. Malgré la crise, ils sont 75% à prévoir une croissance ou un maintien de leur chiffre d’affaires en 2020, et plus de la moitié à envisager une croissance de plus de 5% de leur activité.

Les constats du panorama sur ce volet sont particulièrement encourageants et se résument en 3 mots : résilience, confiance et même ambition.

Jean-Christophe Pernet

Associé, Audit, Technologie, France

 

L’international, un défi difficile à relever pour les éditeurs de logiciel français

Le pourcentage de chiffre d’affaires réalisé à l’international est globalement resté stable malgré les différents dispositifs d’accompagnement mis en place. L’émergence de nouveaux acteurs, à l’ADN très international, ne suffit pas à changer la donne sur ce sujet. Il est désormais fondamental de faire évoluer la vision française de l’expansion internationale, l’enjeu n’est pas seulement d’exporter mais véritablement de se structurer. 

L’enjeu international

57%

du chiffre d’affaires des éditeurs est réalisé à l’international en 2019

Croissance externe : maintien des ambitions des éditeurs de logiciels français

Les éditeurs de logiciels français montrent toujours un intérêt pour les opérations de croissance, puisque 22% d’entre eux déclarent en avoir réalisée une dans l’année. Nous avons réalisé un focus sur les opérations de croissance externe des vingts plus grands éditeurs. Ces opérations ne sont pas réservées aux plus grands, puisque des éditeurs de taille moyenne en ont également réalisées sur cette période.

Croissance externe

48%

des éditeurs envisagent de réaliser une opération de croissance externe dans le futur

Ce chiffre est quasiment équivalent à celui de l’édition 2019 (49%). Les opérations d’investissement ou d’acquisition sont d’ailleurs très nombreuses sur les dernières semaines. Elles illustrent bien cette volonté de continuer à se développer et également l’intérêt que portent les investisseurs au secteur de l’édition de logiciels à l’image des récentes méga levées de fonds.

Financement : la clé du développement des éditeurs

La quasi-totalité des éditeurs ont recours à l’autofinancement, signe d’une bonne santé financière du secteur.

Le second levier des éditeurs de logiciels français est l’endettement puisque 68% (contre 62% en 2019) déclarent y avoir recours pour financer leur développement. La belle dynamique du capital investissement est également à souligner puisque 31% des éditeurs du panel ont recours au capital investissement français et 11% à l’étranger.

La quasi-totalité des éditeurs ont recours à l’autofinancement, signe d’une bonne santé financière du secteur. La crise a accentué la volonté des éditeurs de se tourner vers le modèle SaaS. Au cours des dix dernières années, les effectifs des éditeurs de logiciels français n’ont cessé de croître. Les effectifs des éditeurs pure players ont quasiment doublé au cours de la décennie.

Autofinancement

90%

des éditeurs ont recours à l’autofinancement

SaaS et offres cloud : un changement de modèle économique en une décennie

La crise a accentué la volonté des éditeurs de se tourner vers le modèle SaaS.

Software as a Service

40%

du chiffre d’affaires édition est réalisés en SaaS en 2019

Software as a Service

62%

des éditeurs considèrent le SaaS comme leur priorité technologique numéro 1

La transition vers un modèle SaaS s’accélère en 2019 puisque la part du chiffre d’affaires édition généré par le SaaS a progressé de 7 points par rapport à 2017. Elle devrait continuer à s’accélérer dans les années à venir chez les éditeurs de logiciels français car ils sont de plus en plus nombreux à considérer le SaaS comme leur priorité technologique numéro 1.

Talents : une ressource clé pour les éditeurs de logiciel français

Au cours des dix dernières années, les effectifs des éditeurs de logiciels français n’ont cessé de croître. Les effectifs des éditeurs pure players ont quasiment doublé au cours de la décennie.

Ces deux dernières années, des éditeurs ont créé plus de 16 300 emplois, soit une croissance nette de 20%. Cette croissance est encore plus marquée chez les jeunes éditeurs (âgés de moins de huit ans) puisque les effectifs ont augmenté de 38% entre 2017 et 2019.

Recrutement

16300

emplois nets créés entre 2017 et 2019 chez les éditeurs pure players

Chômage partiel

61%

des éditeurs ont eu recours à des mesures de chômage partiel

Au début de la crise, 61% des éditeurs du panel ont eu recours au chômage partiel. Cependant très rapidement, les éditeurs ont su adapter leur mode de fonctionnement pour répondre aux besoins de leurs clients. Le télétravail qui était déjà utilisé par les éditeurs a été massivement adopté, puisqu’il s’est généralisé chez 97% d’entre eux. Dans ce nouveau contexte, la création et la conservation du lien dans l’entreprise s’est révélé et restera clé pour le secteur. En effet, 75% des éditeurs ont développé des outils de formation en ligne et 70% ont mis en place de nouveaux modes de communication.

Innovation : une constante chez les éditeurs français de logiciel

Même si l’effort de R&D est important chez tous les éditeurs, il semble marquer le pas par rapport aux années précédentes.

Investissement R&D

32%

des effectifs est consacré à la R&D ches les pure players

L’innovation reste au cœur des préoccupations des éditeurs de logiciels, et ce, quel que soit leur taille. Les investissements en R&D représentent même 22% du chiffre d’affaires des éditeurs de petite taille, ce chiffre est stable par rapport au panorama 2017. Cependant, les plus gros éditeurs maintiennent également un effort important de R&D puisqu’ils y consacrent 18% de leur chiffre d’affaires.

Découvrez les 5 meilleurs éditeurs de logiciels dans leur catégorie  

  • Talentsoft - Prix Croissance SaaS
  • Lumapps - Prix de l’innovation 
  • Hivebrite - Prix International
  • Madbox - Prix Jeux Vidéo
  • Cardiologs - Prix du Jury

 

Ce qu'il faut retenir

Le chiffre d’affaires a plus que doublé par rapport à la première édition du panorama et les éditeurs de logiciels français montrent toujours un intérêt pour les opérations de croissance. La quasi-totalité des éditeurs ont recours à l’autofinancement, signe d’une bonne santé financière du secteur. La crise a accentué la volonté des éditeurs de se tourner vers le modèle SaaS. Au cours des dix dernières années, les effectifs des éditeurs de logiciels français n’ont cessé de croître et ont quasiment doublé au cours de la décennie. L’effort de R&D est important chez tous les éditeurs, il semble marquer le pas par rapport aux années précédentes.

A propos de cet article

Par Jean-Christophe Pernet

Associé, Audit, Technologie, France

Jean-Christophe Pernet accompagne des sociétés, principalement du secteur technologique, avec de fortes ambitions de croissance en France et à l’international.