3 min de temps de lecture 19 oct. 2021
Croissance, chiffre d’affaires, classement des éditeurs de logiciels français 2021

Top 250 des éditeurs de logiciels français - 11e édition

Par Jean-Christophe Pernet

Associé, Audit, Technologie, France

Jean-Christophe Pernet accompagne des sociétés, principalement du secteur technologique, avec de fortes ambitions de croissance en France et à l’international.

3 min de temps de lecture 19 oct. 2021

Quel impact a eu la crise sanitaire sur l’évolution des entreprises françaises du secteur de l’édition de logiciels ? Retrouvez les résultats de l’étude menée par EY & Numeum ainsi que le classement 2021.

Cette 11ème édition du panorama confirme la résilience dont auront fait preuve les éditeurs de logiciels pour traverser l’année 2020 marquée par la crise sanitaire.

L’édition de logiciels, un secteur résilient

La croissance du chiffre d’affaires et des effectifs (hors contribution du Top 3 des éditeurs) aura légèrement marqué le pas en 2020, tout en se maintenant à un niveau élevé.

Chiffre d’affaires édition

18 Md€

réalisés en 2020 (+9,1% vs 2019)

Après une année 2020 marquée par la crise, les éditeurs de logiciels sont beaucoup plus optimistes pour 2021.

Perspectives de croissance

56%

des éditeurs envisagent une croissance supérieure à 10%

Seules 1,5 % des entreprises prévoient de la décroissance. L’année 2021 pourrait ainsi être une année record en terme de croissance.

L’international, un défi difficile à relever pour les éditeurs de logiciels français

Le mix international de notre panel reste majoritairement porté par les gros éditeurs. La capacité à se projeter à l’international constitue toujours un axe d’amélioration pour la plupart des éditeurs de notre panel. Il existe néanmoins des signaux encourageants avec notamment l’émergence de nouveaux acteurs, souvent très bien financés, qui ont construit une thèse internationale dès leur création. Ces nouveaux acteurs ont également fait le choix délibéré d’une croissance rapide, avec des investissements massifs en marketing, recherche et développement et parfois même en croissance externe, venant ainsi grever leur rentabilité et leur cash flows.

Alors que les voyants du financement sont au vert, l’heure est peut-être à une plus grande prise de risque pour faire émerger de nouveaux éditeurs français capables de s’imposer sur la scène internationale.

Jean-Christophe Pernet

Associé, Audit, Technologie, France

 

Croissance externe, maintien des ambitions des éditeurs de logiciels français

Les opérations de croissance externe ont légèrement marqué le pas en 2020, puisque 18% des éditeurs déclarent avoir réalisé une opération dans l’année, contre 22% dans l’étude de l’année dernière. Cependant, les éditeurs semblent décidés à rebondir rapidement.

50%

des éditeurs prévoient une opération de croissance externe dans le futur (+2 points VS 2020)

Le financement : la clé du développement des éditeurs

Sur le plan du financement, l’exercice en cours devrait battre tous les records avec l’explosion des levées de fonds dans le secteur, le retour en force des IPO et le maintien de taux d’intérêt bas.

Levées de fonds

3,7Md€

levés sur 18 mois (VS 1,5 Md€ sur la même période l’an dernier)

De la même manière, les levées de fonds récentes confirment l’avènement du SaaS et des valorisations assises sur des multiples de chiffre d’affaires récurrent (ARR).

Software as a service (SaaS) et offres cloud, un changement de modèle économique

L’accélération de la transition vers un modèle SaaS continue en 2020.

43%

du chiffre d’affaires Édition du panel est réalisé par l’activité SaaS (+5 points VS 2018)

La bascule vers le modèle SaaS s’est donc poursuivie en 2020, malgré un contexte de crise et de croissance plus modérée du chiffre d’affaires Édition. Le modèle SaaS a démontré une forte résilience grâce à son mode de contractualisation, généralement par abonnement, qui a permis de limiter les impacts de la crise.

Les talents, une ressource clé pour les éditeurs de logiciels français

Les effectifs des entreprises françaises d’édition de logiciels continuent de croître en 2020 mais à un rythme moins élevé.

Croissance effectifs pure players

+8%

(VS +12% en 2019)

Hors contribution du Top 3 des éditeurs, cette croissance serait de +8 % contre +9 % en 2019. Cette évolution est cohérente avec la croissance constatée sur le chiffre d’affaires, plus modérée dans le contexte de crise.

85%

des éditeurs prévoient d'embaucher pour l'année en cours

La croissance des effectifs devrait repartir fortement à la hausse en 2021.

Innovation : une constante chez les éditeurs français de logiciels

Preuve de la confiance des éditeurs en l’avenir, l’investissement R&D a enregistré une nouvelle progression en 2020 alors même que nos analyses précédentes semblaient démontrer que ces dépenses avaient atteint un plafond. Cette hausse semble également se confirmer par la volonté de recruter des développeurs qui atteint un niveau supérieur à celui d’avant crise (68% des profils recherchés).

Cybersécurité, une menace croissante

Les datacenters externes ou les fournisseurs cloud sont largement utilisés avec un pourcentage cumulé de 77 %. Les éditeurs préfèrent confier l’hébergement des données à des spécialistes afin de pouvoir se concentrer sur leur métier et pour se protéger contre le risque de cyberattaques. 

Découvrez les 5 meilleurs éditeurs de logiciels dans leur catégorie.

  • Botify - Prix Croissance SaaS
  • Ateme - Prix de l’innovation 
  • Contentsquare - Prix International
  • Plug In Digital - Prix Jeux Vidéo
  • Kili Technology - Prix du Jury

Ce qu'il faut retenir

Cette étude, réalisée en partenariat avec Numeum, révèle l’évolution des éditeurs de logiciels français depuis 11 ans. Cette dernière édition confirme la résilience dont auront fait preuve les éditeurs de logiciels en 2020 marquée par la crise sanitaire.

A propos de cet article

Par Jean-Christophe Pernet

Associé, Audit, Technologie, France

Jean-Christophe Pernet accompagne des sociétés, principalement du secteur technologique, avec de fortes ambitions de croissance en France et à l’international.