3 min de temps de lecture 28 mars 2022
Défaillances d’entreprises : Quelles perspectives en 2022 ?

Défaillances d’entreprises : Quelles perspectives en 2022 ?

Auteurs
Guillaume Cornu

Associé, Stratégie et Transactions, Restructuring Leader, France

L’entreprise est une aventure humaine dont la réussite repose sur une équipe aux talents complémentaires, fière d’appartenir à la communauté des entrepreneurs et de la servir au mieux.

Karim Lasri

Associé, Stratégie et Transactions, Restructuring, France

Karim accompagne les dirigeants et leurs partenaires (actionnaires, prêteurs, etc.) dans les moments de crise qui peuvent survenir dans la vie de leur entreprise.

3 min de temps de lecture 28 mars 2022

EY et AU Group dressent un bilan des entreprises défaillantes en 2021 grâce aux données fournies par Euler Hermès et aux avis d’experts dans ce domaine.

En résumé :

  • Seulement 28.000 entreprises défaillantes (i.e. ouvertures de procédures collectives : sauvegarde, redressement judiciaire, liquidation judiciaire) ont été enregistrées au cours de l’année 2021, contre 32.000 en 2020, et en moyenne 50.000 par an sur les dix dernières années.
  • A l’exception de quelques défaillances emblématiques (Office Dépôt, Flunch, Appart City), la plupart des dispositifs de soutien ont été maintenus et leur efficacité a perduré.
  • Il faut prévoir une forte hausse des défaillances d’entreprise dès 2022.

En 2021, le nombre de défaillances a continué à décroître en France, en baisse de 45 % par rapport à 2019, pour atteindre près de 28 000 procédures collectives, soit le plus bas niveau enregistré depuis 1986. Pour autant, on observe depuis décembre 2021 et dans les premiers mois de 2022 une inflexion avec une augmentation des dossiers en prévention et conciliation. Doit-on y voir le signe d’une « normalisation » du nombre de défaillances dans un contexte de réduction du soutien de l’Etat ?

J’anticipe une probable remontée des défaillances, elles ont d’ailleurs progressé en décembre 2021. La question est plutôt de savoir à quel rythme. Mais, quoi qu’il advienne, l’Etat sera prêt
Guillaume Cadiou
Délégué interministériel aux restructurations d'entreprise

Pendant la crise, beaucoup d’entreprises sont parvenues à réduire leurs coûts et améliorer leur trésorerie, en grande partie grâce aux mesures prises par le gouvernement. Mais avec la prolongation de la crise, et l’évolution du contexte macro-économique, un climat d’incertitude s’est peu à peu installé : l’augmentation du coût des matières premières, de l’énergie et des salaires, et désormais le conflit en Ukraine font peser des incertitudes sur la capacité du système économique mondial à absorber à la fois l’inflation, les tensions géopolitiques et les sanctions économiques décidées ces derniers semaines.

Et en 2022 ? Les experts interrogés dans cette étude s’accordent à dire que le niveau actuel des défaillances ne peut pas refléter le fonctionnement normal d’une économie en sortie de crise et qu’une hausse des défaillances est à prévoir cette année dans un contexte d’amortissement des PGE et des tensions géopolitiques actuelles.

Il faut être lucide : le nombre de défaillances ne restera pas éternellement à ces bas niveaux artificiels […] Dès 2022, nous prévoyons 40 000 défaillances en France (+40 % vs 2021), et un retour aux alentours de 50 000 défaillances à partir de 2023.
Maxime Lemerle
Head of Sector and Insolvency Research chez Euler Hermes

Nos interlocuteurs partagent également leurs réflexions sur le rôle de l’Etat. Ils évoquent la nécessité pour les entrepreneurs de repenser leurs business models pour restaurer la profitabilité et restructurer les PGE. Ils imaginent des instruments facilitant le renforcement des fonds propres et prévoient une forte période d’activité sur le marché des M&A, ouvrant à des consolidations sectorielles. Dans cette période très particulière, où les conditions économiques évoluent rapidement, ils rappellent enfin la nécessité d’investir pour assurer la compétitivité de la France à l’international.

Le financement des investissements sera clé pour sécuriser notre compétitivité à l’international.
Thierry Gardon
Président du Tribunal de Commerce de Lyon

Top 10 des défaillances 2021

Office Dépôt, entrée en redressement judiciaire en août puis en liquidation judiciaire en octobre est la principale défaillance de l’année 2021 avec un chiffre d’affaires de €346M. On notera dans ce top 10, la présence de plusieurs filiales du groupe Air Management (Ciel Voyage SAS, Ciel Voyage 2, Integrated Aero Network). Flunch fait l’objet d’une procédure de Sauvegarde. Appart City est entrée en sauvegarde également, en avril, pour en sortir en septembre.

Les principales entrées en procédures collectives sont reprises dans le tableau ci-dessous.

TOP 10 des entités légales ayant fait l'objet d'une entrée en procédure collective en 2021

Raison sociale Secteur d'activité Région Dernière procédure en cours en 2021 Chiffre d'affaires (€) Nombres d'employés
1 OFFICE DEPOT FRANCE Activités des sièges sociaux Hauts de France LJ                    345 805 582 1,820
2 CIEL VOYAGE SAS Location et location-bail de matériels de transport aérien Ile de France RJ                    228 086 228  
3 FLUNCH Cafétérias et autres libres-services Hauts de France SV                    193 546 231  5,397
4 CIEL VOYAGE 2 Location et location-bail de matériels de transport aérien Ile de France RJ                    153 846 221  
5 APPART'CITY Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées SV                    110 287 227 1,000
6 MANOIR PITRES Fonderie d'acier Ile de France RJ                    108 688 163 441
7 MEUBLES DEMEYERE Fabrication d'autres meubles et industries connexes de l'ameublement Hauts de France RJ                    105 680 895 809
8 INTEGRATED AERO NETWORK Location et location-bail de matériels de transport aérien Ile de France RJ                      78 863 108  
9 SOCIETE ANIZIENNE DE CONSTRUCTION Travaux de maçonnerie générale et gros œuvre de bâtiment Hauts de France LJ                      65 965 753  
10 ORLY AIR TRAITEUR Restauration collective sous contrat Ile de France RJ                      63 101 340 586
  • Méthodologie

    Sources :

    Les données relatives aux défaillances ont été fournies par Euler Hermes.

    Périmètre :

    • Seules les entreprises qui ont fait l’objet d’un premier jugement en 2021 sont retenues. Ainsi, France Loisirs, liquidation judiciaire emblématique de l’année 2021, n’apparaît pas dans nos analyses car la société avait ouvert un redressement judiciaire antérieur à 2021.
    • Si une entreprise a ouvert plusieurs procédures collectives au cours de l’année 2021, seule la dernière procédure connue est prise en compte dans les statistiques présentées.

    Définition :

    Chaque entreprise correspond à un Siren et donc à une entité juridique.

Ce qu'il faut retenir

Malgré un nombre de défaillances d’entreprises en forte baisse depuis 2019, la situation de crise et le climat d’incertitude conduisent nos experts à anticiper une inflexion du nombre de défaillances d’entreprises dès 2022. L’Etat sera prêt à venir en aide aux entreprises. Pour autant, les entrepreneurs devront concentrer leurs efforts dans la refonte de leurs business modèles afin d’assurer leur pérennité.

A propos de cet article

Auteurs
Guillaume Cornu

Associé, Stratégie et Transactions, Restructuring Leader, France

L’entreprise est une aventure humaine dont la réussite repose sur une équipe aux talents complémentaires, fière d’appartenir à la communauté des entrepreneurs et de la servir au mieux.

Karim Lasri

Associé, Stratégie et Transactions, Restructuring, France

Karim accompagne les dirigeants et leurs partenaires (actionnaires, prêteurs, etc.) dans les moments de crise qui peuvent survenir dans la vie de leur entreprise.