4 min de temps de lecture 30 avr. 2020
Illustration of a Corona virus cell

COVID-19 : cinq façons pour les entreprises de résister à la crise

En pleine crise COVID-19, les dirigeants d’entreprises doivent prendre des mesures pour amortir les conséquences commerciales de la fermeture des lignes de production et de la mise d’une partie ou de la totalité de leurs effectifs en chômage partiel.

L’objectif ? Résister et rebondir. Au regard de ces priorités, les équipes d’EY ont identifié cinq leviers d’action.
 

1. Assurer la sécurité des collaborateurs

Il est essentiel d’assurer la sécurité et le bien-être des employés sur leur lieu de travail. À l’heure actuelle, les individus se tournent vers leur employeur et le gouvernement pour obtenir des conseils et des directives. Il est nécessaire que vous répondiez à leurs préoccupations de manière ouverte et transparente pour qu’ils restent impliqués.

Lorsqu’il est possible, le télétravail est la condition sine qua non pour garantir cette sécurité. Lorsque le télétravail ou le travail flexible n’est pas envisageable parce que les employés doivent impérativement travailler sur site ou rester en contact direct avec les clients, des mesures sanitaires draconiennes doivent être mises en place.

Avec la propagation du virus, un nombre très important d’entreprises ont vu leur activité chuter.

Lorsqu’il est possible, le télétravail est la condition sine qua non pour garantir cette sécurité.

Le gouvernement, qui a pris de nombreuses mesures (fiscales et sociales) pour amortir les chocs, est à leur disposition pour les aider, les accompagner.

EY est également là pour conseiller les entreprises, des PME aux grands groupes en passant par les ETI, en particulier celles appartenant aux secteurs de l’industrie, du tourisme et de l’hôtellerie, particulièrement touchés.

2. Restructurer la stratégie pour permettre la poursuite des activités

Au regard de la situation actuelle, l’activité de la plupart des entreprises est touchée. Au début de la crise, les entreprises ayant des activités basées en Chine ont notamment fait face à d’importants défis liés à leur supply chain. Alors que la crise sanitaire frappe désormais le monde entier, de plus en plus d’entreprises font face à des perturbations opérationnelles et commerciales, et ce dans tous les secteurs.

Afin de relever ces défis, les entreprises doivent :

  • Évaluer leurs liquidités à court terme. Les entreprises devront mettre en place un pilotage très strict de leur trésorerie à court terme et de leurs fonds de roulement.
  • Estimer les risques financiers et opérationnels et y répondre rapidement. Pour ce faire, les entreprises devront surveiller les hausses de certains coûts directs et leur impact sur les marges. Renégocier les prix auprès de ses fournisseurs peut être recommandé.
  • Envisager différentes options de supply chain. Les entreprises qui s’approvisionnent en pièces ou en matériaux auprès de fournisseurs opérant dans des zones très touchées par le COVID-19 devront chercher des scénarios alternatifs.
  • Tester les plans de financement en fonction des scénarios probables afin de comprendre l’impact potentiel de la crise sur les performances financières. Si les prévisions budgétaires et les business plans ne sont plus pertinents, les entreprises devront être agiles, en les modifiant. Si l’activité est fortement touchée, elles devront réviser à la baisse leurs objectifs opérationnels.

3. Communiquer avec toutes les parties prenantes

En cas de restructuration de l’entreprise, communiquer de façon transparente et en temps opportun est nécessaire, sinon indispensable pour obtenir le soutien des clients, collaborateurs, fournisseurs, créanciers, investisseurs et autorités réglementaires.

4. Bénéficier pleinement des mesures d’aides gouvernementales

Les entreprises doivent s’informer des mesures mises en place par le gouvernement et déterminer lesquelles sont les plus appropriées à leur situation.
Les équipes d’EY sont là pour les aider à trouver les solutions adaptées à leurs problématiques.

5. Être toujours plus résilient

Une fois que les entreprises auront consolidé leurs stratégies, qu’elles auront testé différents scénarios et qu’elles auront informé leurs parties prenantes de ces changements, elles devront les mettre en place de façon agile tout en surveillant jour après jour l’impact de leurs décisions. Si le changement de stratégie ne produit pas les effets escomptés, l’entreprise devra alors encore s’adapter.

Lorsque l’épidémie COVID-19 sera maîtrisée, les entreprises devront à nouveau revoir leurs plans de poursuite des activités. Elles devront tout d’abord évaluer le fonctionnement des plans existants. Si des lacunes sont identifiées, elles devront en trouver les causes puis, le cas échéant, réorienter leur stratégie.

Elles devront également tirer tous les enseignements de cette crise inédite afin de renforcer leur résilience et de mieux répondre aux futures crises.

Ce qu'il faut retenir

Les entreprises du monde entier tentent de faire face à l'impact du coronavirus (COVID-19) sur leurs activités. Bien que les risques soient considérables, la crise révèle également des domaines dans lesquels les entreprises peuvent renforcer leur résilience et se remodeler pour un monde d'après-crise.