Le jour d’après : Pour une économie évolutionniste

Pour le quatrième épisode de cette série « Le jour d’après ! », nous vous proposons de nous pencher sur la géopolitique et les grands équilibres internationaux complètement rebattus par la crise.

Related topics EY Consulting

La crise que nous traversons met en lumière les fragilités de l’homme qui se pensait invulnérable.

La crise implique désormais de nombreux changements dans les manières de faire son travail et modifie profondément les interactions sociales.

Dès avant la crise, les entreprises ayant développé un cadre de Responsabilité Sociale affichent de meilleurs résultats, tant au niveau économique que social.

Cela siginifie-t-il que la sélection naturelle va s’accentuer suite à cette crise ?

Pour le courant évolutionniste, la crise du COVID-19 est venue brusquement nous rappeler que l'espèce humaine n'a jamais cessé et ne cessera jamais de coévoluer avec les autres espèces, à commencer par les virus et les bactéries.

Une « leçon de darwinisme » qui devrait nous conduire à repenser notre modèle de développement et notre médecine.

Nous serons heureux de recevoir une figure éminente du courant évolutionniste : Pascal Picq.

Paléoanthropologue et Maître de conférences au Collège de France, spécialiste de l’évolution de l’Homme, des grands singes, des entreprises et des sociétés. Ses recherches s’intéressent à l’évolution morphologique et sociale de la lignée humaine dans le cadre des théories modernes de l’évolution. Il est un auteur prolifique avec de nombreux ouvrages dont « un paléoanthropologue dans l’entreprise : s'adapter et innover pour survivre » et son dernier livre : « Qui va prendre le pouvoir ? : Les grands singes, les hommes politiques ou les robots ».

Intervenants

Eric Fourel
Country Manager, France

Webcast

Heure heure locale