Paperjam, December 2018

« Start-up », « Scale-up », mêmes défis

  • Share

Avoir une bonne idée, une solution innovante ou encore une ambition débordante ne suffit pas à forger un projet réussi. Accompagner une « start-up », ou encore une « scale-up », c’est toujours une rencontre de grands talents, de belles histoires et des perspectives prometteuses. C’est aussi très souvent un certain nombre de défis que doivent relever les équipes qui accompagnent un projet.

Quelques exemples récents : deux start-ups, une scale-up. Un projet technologique au départ, mais  qui bascule rapidement vers une dimension « marché ». Un outil logiciel d’aide à la décision pour des besoins très ciblés au Luxembourg, mais qui doit trouver son business plan. Et encore la migration d’une offre logicielle classique vers un format Cloud, mais devant prendre de nouveaux canaux de distribution et un financement de type ICO.

Le challenge pour une start-up consiste à construire, financer, tenir sur la distance, livrer la promesse. A chaque étape de l’accompagnement, les points clés sont traités :

  • Développer une technologie, mais comment la monétiser
  • Comparer ses ambitions aux tendances du marché
  • Formaliser la valeur d’un projet pour trouver les financements, et les investisseurs
  • Trouver le bon canal de commercialisation, avec des leviers tels que les Apps et les places de marché
  • Confirmer la nouveauté des produits et des services d’un projet
  • Formaliser un business plan, et structurer une démarche
  • Trouver les partenaires industriels clés
  • Partager ses idées, tout en les protégeant, pour rassurer ses motivations

Les challenges des autres - pour une scale-up - sont de prendre un nouveau départ, refondre la stratégie, revoir la feuille de route, et l’exécution du modèle de croissance :

  • Extension internationale
  • Migrer son offre technique et commerciale vers les technologies Cloud
  • Enrichir sa proposition de valeur avec les nouvelles attentes d’intelligence artificielle
  • Définir la valeur disruptive permettant de prétendre aux nouvelles possibilités de financement telles que les ICO

En bref, un incontournable réside dans la mobilisation de méthodes éprouvées, d’expertises, d’une base unique de données et d’informations, de points de vue et de comparatifs. La confiance établie est un point important pour la qualité des échanges et des conseils de la part d’un accompagnateur professionnel. EYNovation, en l’occurrence, est un programme qui facilite cette entrée en contact sur de bonnes bases d’attentes.

L’accompagnement sur mesure, notamment dans l’analyse et les recommandations, est bien évidemment un plus.

Le Luxembourg, est-il donc devenu une terre idéale pour de beaux projets d’entrepreneurs qui ne demandent qu’à prendre leur envol ?