Entreprises Magazine, March 2019

L’innovation dans le monde de l’immobilier

  • Share

Le secteur de l’immobilier, qui n'a pas été perturbé de manière significative par les nouvelles technologies et les nouveaux modèles commerciaux au cours des dix dernières années, fait désormais face à une véritable tempête. Percées technologiques, connectivité omniprésente, urbanisation intelligente, utilisation croissante des smartphones, changements fondamentaux dans l'utilisation de différents types de biens immobiliers (centres commerciaux, co-working, logistique et chaînes d'approvisionnement, hospitalité) et nouvelle génération de locataires, les « natifs du numérique », sont en train de métamorphoser le monde d’aujourd’hui.

Un nouveau monde de l’immobilier évolue de manière globale, touchant à la fois les actifs et les propriétés, ses locataires, ainsi que ses services de back-office, via des technologies de pointe, qui permettent d'accroître le niveau de service pour une valeur accrue avec des coûts toujours plus bas.

Actifs et propriétés

Tout d’abord, en ce qui concerne les actifs et les propriétés, nous constatons une nette évolution vers une expérience locataire et client optimisée, notamment grâce à la disponibilité accrue des données et de leurs analyses. Nous progressons bel et bien à grands pas vers un marché immobilier connecté et sensible. Les technologies de pointe de ce secteur, également appelées PropTechs, offrent des avantages pour les locataires et l'administration, mais également en termes de maintenance des baux et des propriétés, d'optimisation de l'utilisation de l'espace, d'identification de nouveaux emplacements et de construction. Capteurs, reconnaissance de la voix, du visage et des mouvements, ainsi qu’une approche de « réalité augmentée » (RA) et de « réalité virtuelle » (RV) sont quelques exemples parmi d’autres. Des applications de réalité virtuelle et augmentée sont utilisées pour louer des bâtiments non encore construits ou effectuer des inspections à distance par exemple.
L'utilisation de drones confère d’ailleurs de plus en plus de valeur à la logistique, au développement immobilier et à la maintenance et à la sécurité d'un bien immobilier.

Une modification peut également être requise dans l'utilisation de la propriété grâce aux nouveaux modèles flexibles « Nous » et « CO », qui constituent un atout visant à plus de valeur. Les salles de conseil ou de réunion « à l'heure », les cabines compartimentées et chambres d’hôtel pour de courtes durées, les magasins de détail et les entrepôts éphémères contribuent à débloquer des surfaces en mètres carrés encore inexploitées. Ces sociétés collectent des données au fur et à mesure que nous parcourons le bâtiment, et ce dans le but d’améliorer l’interaction de la direction avec leurs locataires et de maintenir des personnes dans un bâtiment.

Cette propension à augmenter la présence d’une personne sur un site (ou « stickiness » en anglais) a permis au secteur de l'immobilier de devenir plus intelligent au fur et à mesure de la collecte des données. De nouveaux acteurs, tels que des startups technologiques spécialisées, entrent sur le marché immobilier et aident les propriétaires à sélectionner des sites, à répertorier des espaces, à analyser des bâtiments et des quartiers et à maximiser l'occupation.

Même l'impact des voitures sans conducteur ne peut pas être ignoré, car il est appelé à avoir une influence sur le stationnement, la logistique, et même le stockage et l'habitation, grâce au changement d'utilisation, avec donc un impact sur la valeur du terrain et d’autres opportunités qui s’ensuivent.
Pour améliorer la planification de la construction et de la maintenance, l’impression 3D jouit déjà d’une grande force.

Du côté des locataires

Pour les locataires, les exigences ont changé en raison de l’environnement connecté dans lequel ils évoluent au quotidien et du désir de plus de commodités et moins d'entretien. Une fois installés dans une nouvelle maison, les locataires recherchent une technologie intégrée qui ne complique pas leur vie, comme les ports de chargement USB, les serrures électroniques et le Wi-Fi rapide par exemple. Ainsi, l’impact sociétal et environnemental accru ainsi que la prise de conscience de la part de cette nouvelle génération de locataires, doivent être pris en compte. Pour la gestion des locataires, les effets positifs de l’utilisation de la robotique pour faciliter la location, la maintenance, la sécurité et d’autres activités sont mises en œuvre et prouvées. Les portails des locataires sont à la pointe de la technologie pour l'affichage client frontal.

Back office

En ce qui concerne les fonctions de back office, couvrant les tâches financières, juridiques, administratives, environnementales, fiscales, réglementaires et de conformité, nous assistons à une évolution majeure vers un modèle opérationnel centré sur les données, avec la collecte et la numérisation massives de données, aboutissant à des centres de données et de stockage dans le cloud. Cette perspective prend de l’ampleur avec l'innovation pour le traitement des données et l'analyse. L'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique aident à donner un sens aux données, à automatiser des tâches banales, comme des évaluations de contrats par exemple. Il existe de nombreuses possibilités d'utilisation de robots pour libérer les employés de tâches à plus forte valeur ajoutée et pour mieux contrôler les coûts. Les fonctions financières figurent parmi les premières utilisatrices de cette technologie.

Des outils ERP et de gestion de flux de données véritablement intégrés prennent en charge les tâches de back office pour un meilleur alignement et une normalisation des opérations commerciales. Même la sous-traitance de certaines fonctions n’ayant pas de lien direct avec l’activité principale d’une entreprise est de plus en plus envisagée pour réduire les coûts tout en augmentant la valeur globale du service.

L'immobilier est constamment sous les feux des projecteurs et met de plus en plus l'accent sur l'utilisation de technologies de pointe pour faire face aux les évolutions du marché. Alors que les changements en matière de durabilité et de réglementation environnementale forcent le marché à réagir dans une certaine mesure, la véritable innovation provient des entreprises, des locataires et de nouveaux acteurs qui arrivent sur le marché. Afin de garder les meilleures cartes de la partie en main, il est essentiel de comprendre les forces du changement, l'impact et les opportunités pour chaque entreprise. Une analyse approfondie des parcours clients (investisseurs, locataires, utilisateurs, gestionnaires) est essentielle. De plus, cela nécessitera une ouverture et une volonté d'adopter une méthode de travail différente avec les partenaires et les fournisseurs de services. Enfin, la normalisation et l'alignement des processus globaux et des modèles de données, dans un monde où la création et l'utilisation de données sont incontournables, doivent être sérieusement pris en compte.

La construction du monde prospère de l’immobilier de demain ne se fera pas du jour au lendemain, mais les changements sont visibles et ne profiteront qu'à ceux qui comprennent et continuent de façonner de manière proactive le marché.