5 minutes de lecture 18 mars 2021
Jeune homme d'affaires assis en plein air devant un mur et travaillant sur un ordinateur portable.

365 jours plus tard : quelles sont les implications pour le monde du travail ?

5 minutes de lecture 18 mars 2021
Related topics Workforce Digital

Un an après le premier confinement dû au coronavirus, le monde du travail poursuit sa mutation.

En bref 
  • La pandémie a accéléré les grandes tendances déjà observées avant le coronavirus
  • Une approche agile combinée à un leadership courageux et empreint d’empathie est bénéfique pour les employés et les affaires
  • Pour continuer à attirer et à retenir les meilleurs talents, les entreprises doivent offrir une expérience exceptionnelle, adaptée à chaque individu

Le changement était déjà très présent avant la pandémie : au niveau macro dans la société, au niveau organisationnel et au niveau individuel. Avec une prise de conscience collective croissante de la façon dont l’équité contribue à la création de valeur sur le long terme, les chefs d’entreprises reconnaissaient que l’approche Diversité et Inclusion (D&I) est un moyen d'y parvenir. Les entreprises commençaient déjà à adopter certaines tendances dans les domaines du numérique et de la technologie et à explorer les différentes façons de combiner ce qui existe de mieux en matière de compétences et de connaissances humaines avec les outils émergents axés sur les données. Lorsque les jeunes de la Génération Z ont fait leur entrée sur le marché du travail juste après les Milléniaux, qui étaient déjà en quête de sens au niveau professionnel, il est devenu clair que la raison d’être de l’entreprise motivait largement leur choix (ou leur rejet) d’un employeur. Dans la mesure où les talents sont souvent rares, il est devenu essentiel de donner un sens à la culture et la stratégie d’entreprise.

Puis le Covid est arrivé. 

Renforcées par la situation nouvelle, les tendances existantes ont rapidement pris de l'ampleur et sont devenues un moteur de transformation que l'on ne peut plus arrêter. Presque du jour au lendemain, des entreprises entières sont passées au télétravail. Des industries entières, des usines et des détaillants ont été paralysés par le coup d’arrêt brutal de l’économie. Les employés ont dû repenser leurs modes de vie et s’adapter à un niveau d’incertitude jamais vu.

Une annèe s’est écoulée depuis. Dans le contexte de confinement, de restrictions et de distanciation sociale, la frontière entre la vie personnelle et la vie professionnelle est devenue plus floue et il semble peu probable qu’elle se redessine à brève échéance. Alors que les mesures temporaires ont revêtu un caractère permanent, l'accent placé sur les besoins personnels et professionnels des individus a gagné en importance.

Une expérience humaine

La crise du coronavirus a montré à quel point il est important de placer les êtres humains au premier plan sur le lieu de travail. Pendant la phase aiguë de la crise, de nombreuses entreprises, conscientes des pièges qu’impliquerait le maintien du statu quo dans un monde qui était tout sauf normal, ont tout fait pour soutenir leurs employés. Nombre d’entre elles se sont attachées à décharger leurs employés et à leur offrir flexibilité et assistance afin d’aider aussi bien ceux qui travaillaient depuis la table de leur cuisine avec leurs partenaire, enfants et animaux de compagnie dans les parages, que ceux qui étaient frappés de plein fouet par l’isolement et le silence. 

Alors que nous retrouvons peu à peu nos repères, que va-t-il se passer maintenant ? Nous entrons dans une nouvelle normalité qui n'a rien à voir avec ce que nous avons connu par le passé. Comment les entreprises peuvent-elles placer leurs employés au cœur de leurs priorités quand il n’existe pas de solution qui convienne à tout le monde ? Ceux qui télétravaillent (toujours) savent désormais s’ils sont efficaces à distance ou si la discipline et la routine du quotidien au bureau leur manque. Quant à ceux dont les fonctions ou les emplois requièrent la présence sur le lieu de travail, ils ont appris à travailler en étant beaucoup plus isolé que le reste de leur entreprise. 

Le temps de la réflexion

1

an déjà, depuis que le Covid a forcé de nombreux pays à se confiner.

Les employés ont eu le temps de penser à ce qu’ils voulaient faire ou ne pas faire de leur vie. Ils connaissent les aspects de l'ancienne façon de fonctionner qui leur manquent et ce qu’ils préféreraient changer dans cette nouvelle situation.

Le télétravail fonctionnant très bien, de nombreuses entreprises remettent en question la fonction même des bureaux. S’il peut être tentant de réduire drastiquement les coûts en revoyant à la baisse la taille des burreaux, les leaders organisationnels et les ressources humaines commencent à reconnaître que la véritable question n’est pas tant de savoir s’ils ont besoin de ces locaux, mais de savoir comment les utiliser. Pour assurer le maintien de la réussite et de l'efficacité organisationnelles, les entreprises devraient chercher des solutions au niveau micro et individuel, communiquer avec leurs employés et leur demander quels sont leurs besoins, afin de développer le lieu de travail partagé du futur. La situation personnelle de chaque individu est unique et ses besoins sur son lieu de travail le sont tout autant. Certains recherchent un endroit calme, propice à la réflexion et à la concentration. D’autres préfèrent échanger et collaborer avec leurs collègues alors que peu de personnes se réjouissent de recommencer à faire de longs trajets tous les jours. Pour intégrer ces différents aspects à un concept cohérent, les entreprises devront adopter différents modèles de travail et de bureaux. Les infrastructures physiques d’un espace partagé conçu pour communiquer, collaborer ou se concentrer pourraient prendre la forme de modèles en étoile (« hub-and-spoke ») dans les locaux centraux et annexes, et s’associer à des horaires hebdomadaires flexibles qui permettent à chacun de travailler de la façon qui lui convient le mieux.

Revoir les avantages

L'expérience de travail et les avantages offerts aux employés resteront importants pour attirer et retenir les talents dans une entreprise. Alors que nous nous dirigeons vers un modèle de travail hybride, il sera intéressant de voir comment les entreprises relèveront le défi des inégalités susceptibles d’émerger en la matière. Comment sont déterminés les avantages et comment (et où) pouvez-vous les apporter ? Les entreprises leaders mettent les employés au cœur de leurs décisions en leur permettant de choisir les avantages et les approches qui fonctionnent le mieux pour eux. Le concept d’expérience employé fait désormais écho à celui d’expérience client, avec, naturellement, un certain niveau de segmentation, mais qui, en définitive, permet aux individus de choisir les options qui correspondent le mieux à leurs besoins et à leur mode de vie. L’importance de la raison d’être d’une entreprise n’a fait que croître à mesure que le travail est passé d’une activité extérieure au foyer à un processus fluide qui commence et se termine à la maison ou ailleurs. Donner aux individus le sentiment d'avoir un but, leur donnant ainsi la possibilité d'intégrer parfaitement le travail dans leur vie et la liberté et la souplesse de choisir leurs avantages : voilà la véritable équité.

Écouter avant d’agir : une approche agile

Répondre aux besoins et aux attentes en constante évolution des individus implique d’abord de les écouter, et de prendre en compte ces informations pour agir. Les entreprises vraiment agiles et instigatrices de changement font régulièrement le point avec leurs employés, via une écoute à la fois passive et active. Puis, elles adoptent des approches (plutôt que des procédures) qui peuvent être adaptées à l’évolution des situations et des sentiments des employés. Une véritable agilité trouve sa source dans des approches flexibles qui font coïncider de manière cohérente et constante les besoins et les comportements des personnes avec les besoins de l’entreprise.

Une approche agile comporte l’avantage supplémentaire de permettre aux responsables de changer de cap rapidement. Autrefois axé sur le lieu de travail, le devoir de diligence des responsables et des entreprises concerne désormais des employés qui travaillent à distance, et ils ont dû s’adapter à cette nouvelle fonction. Si la pandémie a montré quelque chose aux employés, c’est que le leadership ne peut pas avoir, et n’a pas, toujours toutes les réponses. Malgré tout, les employés ont montré qu'ils feraient toujours preuve de coopération lorsqu’ils ont affaire à des leaders qui ont des principes clairs, prennent des décisions basées sur les faits, communiquent régulièrement, cherchent à dialoguer et font preuve d’empathie.

Dans le monde du travail d’aujourd’hui, les leaders forts sont ceux qui font preuve d’humanité et de courage, et qui accordent de l’importance au bien-être de leurs employés. Ce sont ceux qui utilisent leur propre expérience pour établir une relation basée sur la confiance et l’empathie et construire un dialogue entre les différentes hiérarchies de l’entreprise. 

Lorsque vous donnez les moyens aux employés de créer leurs propres expériences exceptionnelles, l’inclusion, l’équité et l’agilité véritables s’en trouvent renforcées.
Kirsten Vasey
Responsable RH et Transformation des effectifs, EY Suisse

Pendant la crise, la santé et le bien-être des employés ont plus que jamais été au centre des préoccupations des entreprises. À certains égards, cela a même un bon sens commercial.

Les employés sont plus heureux quand ils sont plus productifs et efficaces, et ils sont plus productifs et efficaces lorsqu’ils sont en bonne santé physique et mentale sur leur lieu de travail comme en dehors. Dans des scénarios de travail à distance et dans des situations hybrides, les employeurs devront travailler plus dur et faire preuve de plus de discipline pour mettre en place les comportements culturels qui étaient plus automatiques au sein d'un environnement de bureau. Par exemple, il est possible que les responsables d’équipes doivent trouver de nouvelles façons d’encourager leurs employés à prendre des pauses, à travailler efficacement et à sentir qu’ils sont « autorisés » à s’éloigner un peu de l’écran.

Trois recommandations clés

En ce moment, notre seule certitude, c’est le changement. Alors que l’agilité, la résilience et la quête de sens façonnent l'avenir du monde du travail, les responsables d’entreprises devraient se concentrer sur trois aspects :

  • Faire preuve de courage : n’hésitez pas à prendre des décisions audacieuses et à montrer de l’empathie, et rappelez-vous que personne n’a jamais toutes les bonnes réponses tout le temps
  • Considérer les employés à leur juste valeur : observez et apprenez de cet atout que sont les employés et analysez leur expérience pour attirer, développer et retenir les meilleurs talents
  • S’assurer que les infrastructures, outils, données et procédures organisationnelles adéquats sont mis en place pour permettre une véritable approche de travail agile

Résumé

Une crise est souvent un moment charnière, surtout si le besoin de transformation se faisait déjà ressentir avant qu’elle ne survienne. La pandémie de Covid-19 a donné aux individus et aux entreprises l’occasion de tester de nouvelles méthodes de travail agiles et de réfléchir à la façon dont nous pouvons créer plus d’égalité et une expérience exceptionnelle au travail. Elle a également renforcé l’importance d’un leadership courageux, empathique et ouvert. Alors que nous sortons de la crise, nous pouvons utiliser les leçons tirées pour nous rapprocher d'une véritable équité.

À propos de cet article