5 minutes de lecture 1 mars 2021
Des gens qui ramassent des bouteilles en plastique

La gestion d’un portefeuille de produits durables : quand plastique rime avec durabilité

Par Thomas Pyschny

EY Global Capability Leader

Supporting clients in navigating the challenges from idea to launch to success

5 minutes de lecture 1 mars 2021

La durabilité, c’est plus qu’un simple mot à la mode Les consommateurs informés sont de plus en plus soucieux des produits qu’ils achètent, ainsi que de leur impact sur l’environnement.

En réponse, la plupart des marques commencent à partager ces inquiétudes ou multiplient les initiatives pour promouvoir des produits respectueux de l’environnement et la durabilité en général.

La Commission européenne a également adopté en 2017 un plan d’action en faveur d’une économie circulaire, qui prévoyait que tous les emballages en plastique soient réutilisables ou recyclables d’ici 2030, ce qui a renforcé la confiance des consommateurs. Pour les entreprises de l’UE spécialisées dans la production de biens de consommation emballés, il sera primordial de respecter les exigences internationales et nationales tout en suivant leur propre feuille de route stratégique en matière de durabilité.

Les biens de consommation les plus fréquemment utilisés, tels que les aliments ou les produits d’hygiène personnelle, ont un impact considérable sur l’empreinte écologique des entreprises et la quantité de déchets plastiques qu’elles produisent. Pour réduire cette empreinte et transformer ces produits, les emballages actuels doivent être remplacés par des solutions d’emballage qui ne génèrent pas de coûts supplémentaires et qui sont conformes aux réglementations locales concernant les produits et la durabilité.

Afin d’atteindre les objectifs de durabilité avec efficacité, les entreprises doivent identifier les produits pour lesquels de simples changements suffisent à réduire fortement l’utilisation générale qu’elles font du plastique non recyclable. Pour y parvenir, les entreprises qui veulent atteindre leurs objectifs de durabilité à long terme doivent évaluer en permanence leur portefeuille et intégrer rapidement les matériaux nouvellement identifiés dans leur processus d’innovation.

Par conséquent, la transparence du système, la qualité supérieure des données sur les produits et l’évaluation continuelle du portefeuille constitueront les facteurs essentiels d’une transformation réussie.

Questions clés à considérer pour réaliser une transformation vers un portefeuille de produits durables en 2021 :

  • Quelle est la feuille de route stratégique de l’entreprise en matière de durabilité et quelles sont les priorités du portefeuille de produits ?
  • Quels sont les comportements actuels et futurs des consommateurs et leur disposition à payer ?
  • Comment le produit se positionne-t-il par rapport aux caractéristiques et au prix des produits concurrents ?
  • Quel est le montant des charges d’exploitation par rapport aux objectifs stratégiques de durabilité ?
  • Quelles sont les solutions envisageables pour remplacer le produit qui ne génèrent pas de coûts supplémentaires et qui permettent un recyclage circulaire ?

Comment nous appréhendons la gestion d’un portefeuille de produits durables

Le portefeuille de produits doit être évalué dans son ensemble au regard des objectifs stratégiques, de l’équilibre du portefeuille et de la valeur maximale. Quand on veut améliorer la durabilité globale d’un portefeuille, il est important d’examiner les différents types d’emballages les uns par rapport aux autres et de déterminer quels sont les matériaux les plus nuisibles pour l’environnement et pour la santé des consommateurs. Il est essentiel d’identifier les matériaux d’emballage qui sont actuellement non recyclables et qui sont produits en grandes quantités.

Dans un deuxième temps, les producteurs de biens de consommation emballés doivent procéder à une analyse individuelle de chaque produit en termes de volume de production, de volumes d’emballage plastique, de type de plastique, de complexité du produit, de marge et de satisfaction du client. Des volumes de production élevés et une grande quantité d’emballages en plastique sont généralement synonymes d’un impact potentiel plus important sur la durabilité, tandis que des marges élevées et un niveau réduit de complexité offrent plus de souplesse et de possibilités de modification.

Parallèlement, il est impossible d’ignorer les contraintes liées à l’exercice des activités de l’entreprise. Avant de remplacer un matériau d’emballage, les producteurs de biens de consommation doivent vérifier si le substitut peut être obtenu de manière durable, si les consommateurs sont prêts à payer en cas d’augmentation des coûts ou si des solutions qui ne génèrent pas de coûts supplémentaires peuvent être trouvées. En menant cette réflexion avant d’apporter des ajustements au portefeuille, les entreprises peuvent créer des opportunités de marché vers de nouveaux modèles économiques circulaires.

Outre une évaluation générale de la répartition des bénéfices et des coûts d’un portefeuille, des analyses de complexité peuvent fournir un panorama détaillé de l’utilisation des emballages dans une entreprise : la fréquence de leur utilisation dans l’ensemble du portefeuille, leur répartition par zone géographique, les matériaux de base dont ils sont faits et leur recyclabilité.

Il est possible de réduire davantage les coûts grâce à des plateformes d’innovation qui permettent aux concepteurs de produits de simuler et de comparer les performances de durabilité de divers prototypes ou concepts, et de prendre en conséquence des décisions relatives à la conception.

Une fois qu’un type d’emballage a été identifié, plusieurs options visant à réduire son impact négatif peuvent être envisagée :

  • Remplacement du matériau de base : des solutions recyclables ou compostables remplacent des solutions non recyclables.
  • Changement dans la conception : une innovation permet la réduction des déchets d’emballage ou facilite le recyclage de l’emballage par le consommateur.
  • Améliorations du processus de recyclage : des investissements dans les infrastructures de recyclage favorise la circularité des matériaux d’emballage.
  • Innovation en matière de matériaux de base : de nouveaux matériaux biodégradables ou plus facilement recyclables sont élaborés.

Influences problématiques sur la gestion d’un portefeuille de produits durables

Les attentes des investisseurs, des employés et des consommateurs à l’égard les produits durables ne cessent d’augmenter, alimentées par la couverture médiatique sur les dommages environnementaux causés les déchets de consommation. Néanmoins, le débat reste ouvert dans le secteur quant à savoir si la neutralité des coûts est l’option la plus avantageuse pour un portefeuille de produits durables ou si des solutions innovantes seront nécessaires pour élaborer des dossiers de décision irréfutables.

Qui plus est, les solutions durables nécessitent la prise en compte d’autres facteurs environnementaux tels que la réduction des émissions de carbone, la consommation de ressources et la réduction des déchets alimentaires grâce à une durée de conservation prolongée. Les plastiques sont les plus efficaces à cet égard et ils seront inévitables pour créer des solutions d’emballage durables ; par conséquent, la réduction ou le remplacement des plastiques n’apporte pas une réponse à toutes les préoccupations environnementales. Les entreprises devront investir dans l’élaboration de nouveaux matériaux de base, de nouveaux procédés de recyclage et de modes de conception plus efficaces.

Résumé

La transition vers un portefeuille de produits durables est difficile à atteindre et elle ne bénéficie peut-être pas encore de mesures d’incitation  suffisantes, mais elle sera inévitable à long terme. En ayant une longueur d’avance sur ses concurrents et en changeant son mode de production pour adopter une solution d’emballage durable, une entreprise acquiert des avantages significatifs en matière de prix, d’accès privilégié à de nouvelles matières premières et à leurs fournisseurs, et de notoriété auprès des clients.

À propos de cet article

Par Thomas Pyschny

EY Global Capability Leader

Supporting clients in navigating the challenges from idea to launch to success