5 minutes de lecture 17 oct. 2019
Boost your growth

Comment EY aide les PME wallonnes à booster leur croissance

Par

Marie-Laure Moreau

EY Belgique Assurance Partner et Regional Managing Partner Wallonie

Passionnée par l'entrepreneuriat et la croissance. Femme et mère dévouée. Aime le ski, le golf et est supporter du Standard de Liège.

5 minutes de lecture 17 oct. 2019

Afficher les ressources

EY accompagne des PME wallonnes sur le chemin de la croissance au travers de son programme, Boost your Growth.

Quelle que soit l’entreprise, la croissance est toujours une phase compliquée. C'est encore plus vrai pour les PME ! EY leur propose désormais de participer au projet Boost your Growth, un programme de croissance réservé aux entreprises qui ont à la fois la volonté de multiplier rapidement leur chiffre d’affaires et le potentiel pour le faire. Une trentaine d'organisations devraient en bénéficier dans les trois prochaines années.

Comme on le sait, EY organise le prix de l'Entreprise de l'Année et son petit frère, celui de la Scale-up de l'Année. Des prix qui sont décernés pour les entreprises flamandes et les entreprises francophones du pays.

« Chaque fois, le constat est clair », affirme Marie-Laure Moreau, responsable d'EY pour le marché francophone. « Les sociétés lauréates wallonnes ont une taille plus modeste que leurs homologues flamandes. Elles sont moins internationales et affichent une attitude plus timide, plus prudente et conservatrice. »

L'explication est historique bien sûr, et le phénomène n'est en rien le fruit d'une malédiction. « De nombreux outils publics existent pour corriger cette situation », continue Marie-Laure Moreau.

« Mais ils sont en général centrés sur l'encouragement de l'entrepreneuriat, sur les start-ups. L'accompagnement de sociétés moyennes sur la voie de la croissance est moins fréquent. C'est précisément ce que nous proposons de faire. »

Nous voulons préparer les fleurons de demain, des fleurons comparables à IBA, EVS, Iris, Eurogentec...

S'armer pour croître

Le projet d'EY est donc de préparer les fleurons de demain, des fleurons comparables à IBA, EVS, Iris, Eurogentec… « Les données issues du concours de l'Entreprise de l'Année nous permettent de comprendre les conditions de croissance des entreprises », explique Marie-Laure Moreau.

« Sur cette base, EY a mis au point un outil et une approche d'analyse, l’EY Growth Navigator, qui est utilisé dans le monde entier mais qui reste peu exploité en Belgique. » C'est cet outil qui sert d'épine dorsale au nouveau programme Boost your Growth.

Chaque année pendant trois ans, EY sélectionnera une dizaine de PME qui ont à la fois la volonté de multiplier rapidement leur chiffre d’affaires et le potentiel pour le faire. « L'idée est de créer un cercle restreint, qui ne dépassera pas la trentaine de sociétés, pour travailler en profondeur », continue la responsable d'EY pour le marché francophone.

Une roadmap de la croissance

Le programme Boost your Growth d’EY s’échelonnera sur trois ans. « Nous nous donnons 36 mois pour libérer le potentiel de croissance de ces sociétés », souligne Marie-Laure Moreau. Le parcours commence par un diagnostic de maturité de la croissance, réalisé par EY avec le Comité de Direction des entreprises candidates.

Ce diagnostic va permettre à l’entreprise de s’autoévaluer par rapport à sept moteurs de croissance : les clients, les opérations, les ressources humaines, le numérique, la finance, les transactions et partenariats et la gestion des risques. Un plan d'action sera alors conçu afin d’atteindre le niveau d’ambition qui sera fixé sur chacun de ces leviers. Cet exercice sera effectué individuellement avec des experts pointus d’EY.

« Avec l'entreprise concernée, nous aurons donc établi une roadmap de la croissance avec des actions précises à réaliser dans le court, moyen et long terme», affirme Marie-Laure Moreau. Elle précise que l'opération est basée sur un outil intégré dans un iPad, dont l'utilisation est simple, rapide et concrète. Il fonctionne comme un baromètre avec des curseurs que l'on peut déplacer selon les objectifs que l'on veut se fixer.

Le diagnostic de maturité (où en est-on dans chacun des sept moteurs de croissance ?) et les objectifs (où veut-on aller ?) pourraient être tranchés en quelques heures. « En réalité, le processus est plus long si on veut dresser une roadmap bien réfléchie et alignée avec tout le comité de direction.

Car chaque point doit faire l'objet d'un débat au sein du comité de direction et c'est cette discussion, soutenue par les experts d'EY, qui donne toute sa valeur ajoutée à l'exercice. » Il faut ajouter qu'EY ne prend pas de décision à la place de la PME : c'est elle qui doit élaborer sa propre stratégie.

Accompagnement

Tout au cours de ce programme, EY mettra ses experts à la disposition de l'entreprise. Ils lui donneront des conseils personnalisés et plus relevant pour l'accompagner dans la mise en œuvre de son plan de croissance, étape par étape.

De plus, les PME pourront tisser un réseau solide au sein d’un groupe de dirigeants d’entreprises performantes. Des séminaires collectifs permettront en effet à l’ensemble des dirigeants de partager leurs expériences ainsi que leurs bonnes pratiques, ceci encadré par des experts de pointe d’EY ou des entrepreneurs de référence. Ces sessions inspirationnelles répondent à une vraie demande des entrepreneurs qui recherchent de plus en plus le coaching entre pairs.

Toutes les PME qui ont la volonté chevillée au corps de progresser peuvent participer au programme Boost your Growth.

Pour quelles entreprises ?

Qui peut se porter candidat ? « Nous ciblons en premier lieu les sociétés qui participent au concours de l'Entreprise de l'Année et de la Scale-up de l'Année. Mais en réalité, toutes les PME qui ont la volonté chevillée au corps de progresser peuvent participer au programme. » Bien sûr, un comité d'experts s'assure de la qualité de la sélection.

Marie-Laure Moreau en profite pour lancer un appel aux candidats pour 2019 et 2020. Six entreprises ont déjà décidé de s'engager dans l'aventure en 2018 : Aproplan, Gaming One (l'ancien Circus), Groupe Gobert, intoPix, Eloy Group et Noukies. Dans trois ans, un premier bilan sera tiré pour déterminer si l'expérience répond à une demande des PME wallonnes.

Et le coût ?

EY a valorisé le programme à 30.000 euros par entreprise. Sous certaines conditions, la Région wallonne peut subventionner ce montant à concurrence de 75%, ce qui réduit l'addition à 7.500 euros.

« Les entreprises qui ne seraient pas éligibles pourront bénéficier d'un prix avantageux, de l'ordre de 15.000 euros », conclut Marie-Laure Moreau. Notons encore que le chèque virtuel offert par EY aux sociétés lauréates et nominées du concours de l'Entreprise de l'Année pourra également être utilisé pour financer ce programme.

Newsletter Impulse 

Restez au courant des dernières nouveautés d’EY Belgium et découvrez des histoires entrepreneuriales inspirantes.

Inscrivez-vous

Résumé

Coup d’œil sur le projet d’EY « Boost your Growth », un programme de croissance réservé aux entreprises qui ont à la fois la volonté de multiplier rapidement leur chiffre d’affaires et le potentiel pour le faire.

À propos de cet article

Par

Marie-Laure Moreau

EY Belgique Assurance Partner et Regional Managing Partner Wallonie

Passionnée par l'entrepreneuriat et la croissance. Femme et mère dévouée. Aime le ski, le golf et est supporter du Standard de Liège.