5 minutes de lecture 12 déc. 2019
520295685

Comment le programme Boost your Growth a permis de restructurer IntoPIX

Par

EY Belgique

Organisation de services professionnels et multidisciplinaires

Contributeurs
5 minutes de lecture 12 déc. 2019

Le programme Boost your Growth en pratique chez Intopix.

IntoPIX fait partie des 10 entreprises qui, en 2018, ont rejoint le programme d’EY Boost your Growth un programme de consulting sur mesure, destiné à accompagner les entreprises à haut potentiel dans leur développement…

Retour sur cette fructueuse collaboration avec Gaël Rouvroy, CEO et cofondateur d’IntoPIX, Marie Kaisin, Associate Partner EY et Louis-Adrien Lussey, Associate Partner EY Transaction Advisory Services.

Un standard unique

Vous n’en connaissez peut-être pas le nom, pourtant elle est derrière la plupart de vos écrans… IntoPIX. Depuis son lancement en 2006, cette scale-up, issue de l’UCL, connaît une ascension fulgurante qui la propulse en position de leader dans le domaine du traitement de l’image et de la compression vidéo.

Début 2019, IntoPIX tape fort avec une innovation unique : l’entreprise belge révolutionne le marché avec la création du JPEG XS, un algorithme de compression innovant qui s’impose comme une norme ISO à l’échelle internationale. « Aujourd’hui, seuls quatre ou cinq standards de compression sont déployés à travers le monde et nous avons réussi à imposer le nôtre », explique Gaël Rouvroy.

En somme, l’entreprise se caractérise par un produit avant-gardiste et une équipe de chercheurs à la pointe. « Nous offrons un produit technologique où la compression n’impacte pas la latence, à savoir le temps d’envoi entre une source et un récepteur. L’utilisateur ne perçoit pas la compression ni en qualité ni en interaction. » Les bénéfices ? Réduire le coût de fabrication et la consommation des objets.

Profitable et innovante

Forte d’un background d’universitaires et d’ingénieurs experts, IntoPIX est, dans ce sens, génératrice d’idées innovantes autant que de profits. Un atout majeur qui lui permet d’avoir une position très avantageuse sur le marché. « Ce qui est très intéressant au-delà de la performance, c’est le business model. Une fois que les licences sont là, cela permet d’avoir des marges très profitables et de pouvoir investir sur les nouvelles générations de produits », explique Louis-Adrien Lussey, Associate Partner corporate finance chez EY Transaction Advisory Services, sollicité plus spécifiquement sur le volet « Transactions et Partenariats » d’entreprise. Le besoin spécifique d’un tel cas de figure ? Trouver les développeurs pour pérenniser la croissance. « IntoPIX est une scale-up avec de belles perspectives tout en étant profitable, ce qui est très rare à l’heure actuelle. Il n’en reste pas moins qu’elle a besoin de financement pour son développement. »

EY nous a aidés à réfléchir à comment valoriser l’entreprise.
Gaël Rouvroy
CEO et cofondateur IntoPIX

« Sustain the growth »

En cinq ans, la scale-up a connu une croissance remarquable de 30 % par an, dégageant 4,6 millions de chiffres d’affaires et 2 millions de bénéfices. Pourquoi solliciter le programme Boost your Growth alors que les chiffres explosent ? « Générer du cash c’est une chose, avoir tous les moyens structurels pour faire croître une entreprise en est une autre », précise Gaël Rouvroy. « A-t-on tout mis en place pour avoir cette croissance ? C’est ce que le programme nous a aidés à éclaircir. »

Le cas d’IntoPIX révèle le travail de fond engagé par Boost your Growth : il s’agit moins de grossir le chiffre d’affaires que d’accompagner l’entreprise dans une restructuration profonde, qui permet l’accélération de la croissance. « Le vrai sujet d’IntoPIX c’est “sustain your growth”. Le programme soulève les questions suivantes : quel est l’agenda de la société ? Que veut-elle mettre en place ? Les sept piliers sont une façon de montrer qu’il y a peut-être des choses importantes qui n’ont pas été intégrées dans cet agenda », explique Louis-Adrien Lussey.

Nous sommes très pertinents dans l’objectif d’alignement à un moment donné pour une entreprise en croissance qui a besoin de réorganisation
Marie Kaisin
Associate Partner EY

Un outil d’alignement

La méthodologie du « Growth Navigator » conçu par EY a parfois des effets surprenants : « il nous amène là où nous ne nous y attendions pas », confie Gaël Rouvroy. C’est là où le protocole rigoureux de l’outil — soit l’examen minutieux des sept « drivers » de croissance de l’entreprise — a tout son intérêt : les leviers prioritaires ne sont pas forcément ceux que l’on croit. « C’était très intéressant pour IntoPIX d’utiliser le EY “Growth Navigator” comme outil d’alignement afin de définir les priorités de l’organisation pour la croissance », explique Marie Kaisin, Associate Partner EY et facilitatrice du programme Boost your Growth pour IntoPIX.

C’est un vrai bon outil pour un objectif d’alignement qui amène à se poser les bonnes questions.
Gaël Rouvroy
CEO et cofondateur IntoPIX

Un autre regard

Le programme Boost your Growth apporte ainsi un autre éclairage sur les différents piliers. Le volet « Finance et Risques » était évidemment au cœur du projet. « Ce ne pas parce que l’entreprise est petite, que l’ingénierie financière n’est pas compliquée. Nous devons travailler les différents scénarios », explique Gaël Rouvroy. Plus intéressant encore : les piliers que nous pensions solides, qui ont été renforcés grâce au Growth Navigator, et d’autres, plus problématiques, dont nous savions la restructuration nécessaire. « La “comptabilité analytique”, qui posait des difficultés, va être notamment remise sur pied grâce au programme. » Pour le CEO d’IntoPIX, le programme a des vertus responsabilisantes. « Sentir c’est bien, objectiver est encore mieux. »

Restructurer pour « scaler » à terme

Pour le fondateur d’IntoPIX, l’accompagnement d’EY s’articule autour de trois axes moteurs : le coaching et la visibilité, avoir du conseil généraliste et bénéficier de conseils très spécifiques. Le programme Boost your Growth a notamment permis de mettre en lumière l’importance d’une réorganisation profonde pour optimiser la croissance. Le challenge d’IntoPIX ? Casser les départements tout en préservant la culture d’entreprise. Depuis le début du programme, il y a un an, Gaël Rouvroy fait état de changements notables. « Dans les faits, nous avons non seulement doublé les profits et mais aussi transformé complètement notre organisation. » Un remaniement structurel décisif qui porte ses fruits : « Nous avons basculé d’une équipe agile à une entreprise agile. Désormais, nous nous permettons ensemble de changer l’équipe du jour au lendemain si nécessaire, de “se découpler” pour mieux s’adapter aux challenges de demain. »

La réussite ce n’est pas de se concentrer sur un pilier, mais d’accompagner sur l’ensemble de la stratégie de développement. C’est une vitrine de ce que peut apporter EY et son agilité. 
Louis-Adrien Lussey
Associate Partner EY Transaction Advisory Services

Écoute et réciprocité

La clé du programme ? L’échange. « Le plus important était de réunir beaucoup de monde autour de la table à l’image d’un management très collaboratif. Il n’est pas toujours possible d’avoir un avis global. Cela a permis de mettre un cadre sur des discussions d’organisation et de structures en faisant intervenir plusieurs personnes », explique Gaël Rouvroy. Pour les collaborateurs EY, pas question d’être professoral. Bien au contraire, il s’agit d’ouvrir une discussion profitable à chacune des parties, aussi bien celle de l’entreprise que celle du consultant. « Le programme crée un momentum de discussion pour le management », explique Marie Kaisin. Une expérience riche qui nourrit chaque participant à tous les niveaux. « Ce qui est intéressant c’est d’accompagner sur le long terme et de personnaliser les relations avec les entreprises. Nous leur montrons que nous sommes avant tout à l’écoute », partage Louis-Adrien Lussey.

Newsletter Impulse 

Restez au courant des dernières nouveautés d’EY Belgium et découvrez des histoires entrepreneuriales inspirantes.

Inscrivez-vous

Résumé

IntoPIX est l’une des 10 entreprises qui ont rejoint le programme d’EY Boost your Growth en 2018. Le cas d’IntoPIX révèle le travail de fond engagé par Boost your Growth : il s’agit moins de grossir le chiffre d’affaires que d’accompagner l’entreprise dans une restructuration profonde, qui permet l’accélération de la croissance.

À propos de cet article

Par

EY Belgique

Organisation de services professionnels et multidisciplinaires

Contributeurs