4 minutes de lecture 5 nov. 2020
EASI revient sur son sacre en tant qu’Entreprise de l’Année 2019

EASI revient sur son sacre en tant qu’Entreprise de l’Année 2019

Par EY Belgique

Organisation de services professionnels et multidisciplinaires

4 minutes de lecture 5 nov. 2020

Ce n’est pas un hasard si EASI a été élue Entreprise de l’Année 2019. L’entreprise nivelloise a notamment séduit le jury par une croissance qui place le collaborateur au centre de ses préoccupations.

En 2019, la société informatique EASI s’est vu décerner le prix de l’Entreprise de l’Année. Une belle récompense pour l’entreprise dont la recette consiste à associer une croissance ambitieuse à l’épanouissement de ses employés. « Nous investissons énormément dans le bonheur de nos collaborateurs parce que nous savons qu’ils sont à la base de notre succès. Des employés heureux sont plus performants dans leur travail, garantissent la satisfaction de nos clients et restent plus longtemps chez EASI », affirment Thomas Van Eeckhout et Jean-François Herremans, les deux CEO de l’entreprise avec lesquels nous nous sommes entretenus.

Édition 2020

Qui succédera à EASI en tant qu'Entreprise de l'Année® 2020? Découvrez-le le 7 décembre.

Régistrez-vous pour l'annonce virtuelle du lauréat

« Notre entreprise possède deux activités principales », explique Jean-François Herremans. « En premier lieu, nous assurons l’ensemble du processus de développement et de distribution de nos logiciels. Nous proposons notamment : un programme de gestion comptable et financier destiné aux moyennes et grandes entreprises (Adfinity), une solution de gestion 100 % mobile pour les représentants commerciaux sur la route (SmartSales), ou encore une solution de boîte mail partagée par plusieurs utilisateurs (Rooftop). Nous sommes également experts en matière d’infrastructure, de cloud computing et de sécurité informatique. Notre valeur ajoutée consiste à proposer des solutions standards qui répondent aux besoins spécifiques de nos clients. »

Qu’est-ce qui a contribué à cette victoire ?

« Notre culture, que nous avons synthétisée dans notre mission, a été déterminante. Dans tout ce que nous faisons, nous nous employons à amener chaque personne et chaque organisation avec laquelle nous travaillons à leur plein potentiel », répond Thomas Van Eeckhout. « Cette conviction occupe une place centrale dans notre stratégie. Si la croissance reste essentielle, nos collaborateurs trouvent une place tout aussi importante au cœur de nos préoccupations. Ces deux priorités ne sont pas incompatibles, au contraire. Nous nous sommes beaucoup développés ces dernières années, mais nous nourrissons toujours de grandes ambitions. D’ici 2025, nous entendons doubler notre chiffre d’affaires actuel. Si nous avions déjà été nominés pour ce prix il y a quelques années, le jury a aujourd’hui pu constater que les objectifs qui étaient alors les nôtres avaient entretemps été atteints. Il ne fait aucun doute que cela a également joué en notre faveur. »

Nous investissons énormément dans le bonheur de nos collaborateurs parce que nous savons qu’ils sont à la base de notre succès
Thomas Van Eeckhout
CEO EASI

Quelles ont été les conséquences concrètes de ce prix ?

« Ce prix est évidemment une reconnaissance inouïe et une impulsion supplémentaire pour notre réputation », souligne Jean-François Herremans. « Être entreprise de l’Année nous a également permis de nous démarquer dans de nombreux domaines. Par exemple, vous vous doutez que trouver les bons profils, avec lesquels nous serons en mesure de poursuivre notre croissance, est pour nous d’une importance capitale. Nous considérons donc ce prix comme un label de qualité qui nous aide à convaincre nos futures employés, partenaires et clients de se joindre à notre aventure. »

Ce prix est un label de qualité susceptible d’attirer tant des clients que des collaborateurs potentiels
Jean-François Herremans
CEO EASI

Comment avez-vous travaillé pendant la période du coronavirus ?

« Nous avons tous travaillé de chez nous pendant le confinement », assure Thomas Van Eeckhout. « Bien que le changement fût radical pour nos collaborateurs, nous étions prêts d’un point de vue technique. En tant qu’organisation, il faut savoir se réinventer en de tels circonstances, tant vis-à-vis de ses propres collaborateurs que de ses clients. J’ai donc été ravi de constater que nous sommes parvenus à trouver d’autres manières de poursuivre nos activités. Par ailleurs, nous avons accueilli quelque 70 nouveaux collaborateurs depuis le début de l’année. Malheureusement, le confinement a voulu qu’une cinquantaine d’entre eux ont dû commencer leur nouveau travail sans même avoir vu nos bureaux ou leurs nouveaux collègues. Le fait qu’ils soient parvenus à débuter leur carrière chez nous dans de telles circonstances est tout à leur honneur. »

Comment envisagez-vous l’avenir ?

« Notre objectif de doubler notre chiffre d’affaires ne pourra être atteint que si nous nous développons davantage en dehors de Belgique », note Jean-François Herremans. « Thomas et moi investissons énormément dans la prospection à l’étranger, ce qui a conduit à un certain nombre d’acquisitions cette année. Nous tâchons également d’élargir encore notre éventail d’activités. Nous nous sommes par exemple lancés dans l’acquisition d’un acteur spécialisé dans la sécurité informatique lorsque nous avons vu les opportunités de croissance que ce domaine représentait. »

Poursuivre notre croissance signifie viser l’étranger, mais aussi trouver des opportunités dans de nouveaux domaines
Jean-François Herremans
CEO EASI

« Je pense que la nouvelle normalité entraînée par le COVID-19 sera tout aussi déterminante pour l’avenir », ajoute Thomas Van Eeckhout. « Alors que nous considérions les vidéoconférences et réunions en ligne comme étant bien intégrées dans notre façon de travailler, nous réalisons aujourd’hui que ce n’était pas le cas. Le potentiel des réunions à distance a dépassé toutes nos attentes, et je suis persuadé que les bureaux sont destinés à devenir davantage des lieux de rencontres que de travail. »

Newsletter Impulse 

Restez au courant des dernières nouveautés d’EY Belgium et découvrez des histoires entrepreneuriales inspirantes.

Inscrivez-vous

Résumé

Thomas Van Eeckhout et Jean-François Herremans, tous deux CEO d’EASI, reviennent sur la victoire d’EASI comme Entreprise de l’Année 2019. Qu’en pensent-ils aujourd’hui ? Qu’est-ce que cela a changé pour eux ? Et quel regard portent-ils sur l’année écoulée, fortement perturbée par le COVID‑19 ?

À propos de cet article

Par EY Belgique

Organisation de services professionnels et multidisciplinaires