5 min de temps de lecture 17 déc. 2021
Visage regardant la neige par la fenêtre d'une voiture

Future Consumer Index : en attendant un retour à la vie normale

Auteurs
Jean-Marie Perraud

Associé, Audit, Financial Accounting Advisory Services, France

Associé audit et transaction, expert du secteur de l’agro-alimentaire.

Fabien Bouskila

Associé, EY-Parthenon, Grande consommation et distribution, France

Responsable du secteur Consumer Products & Retail pour la région Europe de l’Ouest & Maghreb, passionné par la réinvention des business models à l’heure du digital. Guitariste à ses heures.

5 min de temps de lecture 17 déc. 2021

Selon le dernier baromètre EY Future Consumer Index réalisé en octobre 2021, les consommateurs français montrent un regain d'optimisme

En résumé :

  • En octobre les inquiétudes des consommateurs tendent à baisser mais les consommateurs français restent fortement préoccupés à 75% par la santé de leur famille et leurs libertés
  • Dans le même temps le ratio des consommateurs qui priorisent l’environnement (« Planet first »)  et l’expérience client (« Expérience First ») augmente fortement
  • Les français, projettent une stabilité voire une baisse de leurs dépenses lors des fêtes de fin d’année, notamment les plus jeunes générations

Afin d’aider les entreprises à anticiper les nouveaux segments de consommateurs qui émergent depuis le début de la pandémie, nous avons créé l'indice EY Future Consumer qui apporte des informations exclusives. Nous avons identifié des scénarios futurs probables et créé des personas de consommateurs. Le baromètre suit l'évolution des comportements des consommateurs. Il couvre leurs comportements actuels mais aussi leurs sentiments et leurs intentions pour le futur.

En octobre dernier, alors que la 5ème vague de la pandémie n’a pas encore commencée, le baromètre révèle en France un regain d’optimisme des consommateurs, notamment lié à une moindre inquiétude vis-à-vis de leur emploi. Bien que les changements profonds dans les comportements des consommateurs observés au plus fort de la pandémie, tels que l'importance accordée à la santé, aux prix abordables et au numérique restent importants, des perspectives positives demeurent et les attentes d'un retour à la normale encouragent de nouveaux modes de consommation.

Graphe 1, Evolution des préoccupations des consommateurs
Graphe 2, Evolution des niveaux de confiance des consommateurs

Néanmoins, même si les inquiétudes des consommateurs tendent à baisser ils restent fortement préoccupés par la santé de leur famille et par leurs libertés et sont moins confiants que les consommateurs des pays étrangers ( 25%  vs. 48%) quant à la progression de leurs moyens financiers sur 2022.

Graphe 3 : Les 5 segments de consommateurs identifiés
 

Le poids des segments consommateurs "Planet First" et "Experience First" en progression

Les segments de consommateurs « Health First » et « Affordability First » ont tous deux subi une nette diminution entre mai et octobre ; -7% pour le segment "Health First" qui accorde beaucoup d’importance à la santé, et -8% pour le segment "Affordability First" rassemblant les consommateurs plus attentifs aux prix.

En revanche, les segments de consommateurs « Planet First » et « Experience First », présentent une hausse significative depuis mai de ; +11pp et +8pp respectivement.

Graphe 4 : Evolution des segments de consommateurs entre mai et octobre

Toutes les générations prévoient une baisse de leurs dépenses

Notre baromètre confirme le tassement des dépenses observé lors du Black Friday. La semaine du Black Friday 2021 a connu une baisse de 9,5% des ventes par rapport à 2019 selon l’Alliance du Commerce. La baisse de l'enthousiasme des consommateurs à cette saison est due à de multiples facteurs :

·       l'augmentation des cas de Covid en France a limité le trafic en magasin ;

·       la combinaison de goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement (faible offre) et d'une meilleure gestion des stocks s'est traduite par une baisse des promotions en magasin ;

·       de nombreuses marques ont limité leurs promotions pour protéger leurs marges.

 

En outre le baromètre EY Future Consumer Index montre que les jeunes générations se détournent des magasins pour privilégier les achats en ligne, seulement 11% d’entre eux feront leurs achats principalement en magasin en cette fin d’année.

Graphe 5 : Analyse des canaux de vente pour les achats des fêtes de fin d’année par génération

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin at metus purus. Proin eu nunc vitae orci efficitur laoreet. Maecenas at nibh tortor. Vivamus cursus purus arcu, et tristique eros ornare quis. Suspendisse eget viverra odio, vel euismod justo. Vestibulum a elit sapien. Curabitur varius nunc in mi bibendum bibendum.

Ce qu'il faut retenir

Le baromètre révèle en France un regain d’optimisme des consommateurs même si certains changements profonds observés au moment du pic de la crise demeurent.
Les segments de consommateurs « Planet First » et « Experience First » progressent nettement alors que les segments « Affordability First » et « Health First » sont en retrait et traduisent ce regain d’optimisme pré 5ième vague du Covid en France.

A propos de cet article

Auteurs
Jean-Marie Perraud

Associé, Audit, Financial Accounting Advisory Services, France

Associé audit et transaction, expert du secteur de l’agro-alimentaire.

Fabien Bouskila

Associé, EY-Parthenon, Grande consommation et distribution, France

Responsable du secteur Consumer Products & Retail pour la région Europe de l’Ouest & Maghreb, passionné par la réinvention des business models à l’heure du digital. Guitariste à ses heures.