7 min de temps de lecture 12 mai 2022
rapport-de-responsabilite

Rapport de responsabilité sociale, économique et environnementale

Par Eric Fourel

Country Manager, France

Éric œuvre pour l’intégration de son expertise au cœur de la réalité économique.

7 min de temps de lecture 12 mai 2022

Découvrez l’édition 2022 du rapport de responsabilité sociale, économique et environnementale d’EY en France.

Introduction de Eric Fourel, Président d’EY en France

Sur fond d’une crise sanitaire qui a bouleversé nos vies et aujourd’hui d’une instabilité géopolitique aux pires menaces, nous voilà précipités dans une nouvelle époque : les préoccupations environnementales vont occuper une place inédite dans la transformation des modèles économiques, appelée de ses vœux par les scientifiques et la société civile et favorisée en Europe par de nouvelles réglementations. 

EY, en tant que partenaire et accompagnateur de la transformation des entreprises est aux premières loges de cette évolution. Notre objectif est de créer de la valeur durable pour et avec nos clients.  Nous poursuivons cette mission déjà depuis plusieurs années, notamment au travers de nos équipes dédiées à la performance durable grâce à une plus grande transversalité de nos métiers. Nous continuons également de faire du développement de nos talents une priorité. Parce que le monde économique se transforme rapidement et que la quête de sens de nos collaborateurs se fait plus pressante, nous avons enclenché de nouveaux modes de travail et d’échanges et investissons dans les compétences de nos talents au travers de plans de formation ambitieux. 

Autre axe de transformation important pour EY : l’organisation du travail qui s’est vue largement bousculée par la crise. De nombreuses réflexions nous ont portés à pérenniser certains des modes d’organisation mis en place pendant la pandémie. Ainsi le télétravail qui faisait déjà partie de notre fonctionnement avant la crise a été intégré dans une philosophie plus vaste que nous avons appelée le smartworking. Elle permet à nos collaborateurs d’organiser leur temps au sein de leur équipe, chez leurs clients et dans leur lieu de vie avec une grande autonomie pour conjuguer leurs impératifs personnels et professionnels. C’est une évolution de notre culture qui, nous le pensons, contribuera à la performance et au bien-être de nos collaborateurs dans la durée. 

Enfin parce que le temps presse, nous avons fait valider par le Science-Based Target Institute notre objectif de réduire de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025, avec 2019 comme année de référence. De nombreuses actions ont d’ores et déjà été enclenchées, comme la modification de notre politique de déplacements. Nous sommes convaincus que la poursuite de nos engagements contribuera à construire un avenir plus durable et plus inclusif. 

Nous vous souhaitons une bonne lecture !

Enjeu n°1 : créer durablement de la valeur pour nos clients

Notre analyse de matérialité souligne l’importance pour EY d’assurer nos missions dans le respect de l’éthique, de l’indépendance et dans le respect de la transparence. Pour créer de la valeur pour nos clients, il nous est nécessaire d’assurer des missions de qualité, en protégeant les données de nos clients et de nos collaborateurs, en contribuant à l’innovation et prenant notre part dans la nécessaire transformation durable des entreprises. 

Afin de devenir un acteur incontournable de la transformation des entreprises, nous avons renforcé notre travail de sensibilisation et formation de nos collaborateurs. Ce travail s’est encore amplifié au deuxième semestre FY22, avec la formation de la quasi-totalité de nos associés aux enjeux « climat » lors de la réunion de rentrée.

  • 1 code de conduite mondial signé par notre CEO ainsi que par l'ensemble des associés et collaborateurs ;
  • 130+ experts Développement durable au sein d’EY en France (1200 au niveau mondial) accompagnent les entreprises, les pouvoirs publics et les institutions internationales sur ces questions ;
  • Près de 1 000 formations aux enjeux de la RSE et du changement climatique sur l’année civile 2021 ;
  • 8,4/10 de recommandation moyenne par nos clients, au sein de la région Western Europe Maghreb ;
  • 75 études publiées sur l’année fiscale FY20 et accessibles à tous.

Enjeu n°2 : Développer nos talents dans un environnement humain 

Créer de la valeur à long terme pour nos collaborateurs signifie être en mesure d’attirer, développer et retenir nos talents, en assurant une qualité de vie au travail et une diversité de points de vue, dans un environnement où chacun se sent libre d’être lui-même. 

Les compétences de nos collaborateurs sont le fondement de notre performance ; nous cherchons donc à les développer au mieux, pour que ces derniers s’épanouissent, trouvent un sens dans leur travail et évoluent selon leurs affinités.

  • 90% : taux de virtualisation des formations  
  • 72% : taux de réponses favorables à la question « EY a mis en place un environnement de travail où je suis libre d’être moi-même »
  • 20% : pourcentage de femmes parmi les associés

Enjeu n°3 : Avoir une empreinte sociétale positive

En créant en 2019 un Pôle engagement, EY souhaite davantage encourager ses collaborateurs à donner de leur temps, et à partager leurs compétences avec des projets d’utilité sociale.

Le nombre de collaborateurs engagés dans la Fondation EY et plus largement au sein de missions de mécénat de compétences augmente. Par leur dynamisme, la bienveillance avec laquelle ils donnent de leur temps et partagent leurs compétences, nos collaborateurs nous incitent à intensifier notre action au sein de la société civile.

Avoir une empreinte sociétale positive passe par ailleurs par un travail de réduction de notre empreinte environnementale. Nous avons pour objectif de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 40% (scopes 1 à 3) d’ici l’année fiscale 2025, avec pour année de référence l’année fiscale 2019.

  • 971 collaborateurs engagés au sein de la Fondation EY, de notre programme mondial d’engagement EY Ripples et sur des missions de mécénat de compétences
  • 20 450 heures de mécénat de compétences
  • 1,048 teq CO2 par collaborateur

    Ce qu'il faut retenir

    Découvrez l’édition 2022 du rapport de responsabilité sociale, économique et environnementale d’EY en France. Il donne à voir les politiques et actions mises en œuvre en la matière, ainsi que les indicateurs de performance suivis.

    A propos de cet article

    Par Eric Fourel

    Country Manager, France

    Éric œuvre pour l’intégration de son expertise au cœur de la réalité économique.