6 min de temps de lecture 25 juil. 2022
Voiture rouge faisant des marques rondes avec ses pneus

Chute des introductions en bourse au premier semestre 2022

Par Franck Sebag

Associé, Assurance, Fast Growing Companies leader, Western Europe

Vaste expérience dans les domaines de l’audit et du conseil auprès de sociétés privées publiques, et une connaissance approfondie des marchés financiers mondiaux.

6 min de temps de lecture 25 juil. 2022
Thématiques associées Introduction en bourse Start-up

L’année 2022 a été marquée par un ralentissement spectaculaire de l’activité mondiale des introductions en bourse, après une année record en 2021.

En résumé :

  • Le volume des introductions en bourse dans le monde a chuté de 46% et les recettes ont baissé de 58% au premier semestre par rapport à l’année dernière
  • L’activité mondiale ayant diminué de près de moitié en 2022, c’est le marché des Amériques qui a enregistré la plus forte baisse 
  • Le Moyen-Orient et l’Inde ont été parmi les rares points positifs dans un marché baissier

La dynamique des introductions en bourse a continué de s’essouffler entre le premier et le deuxième trimestre, ce qui a entraîné une baisse considérable du nombre d’opérations et des recettes. La plupart des grands marchés ont connu une baisse de l’activité globale des introductions en bourse. Le Moyen-Orient et l’Inde ont été parmi les rares points positifs au milieu d’un marché baissier.

La volatilité accrue causée par les tensions géopolitiques et les facteurs macroéconomiques, la baisse de la valorisation et la mauvaise performance du cours de l’action après l’introduction en bourse ont entraîné le report de nombreuses introductions en bourse au cours du trimestre. Le ralentissement spectaculaire de l’activité d’introduction en bourse au cours du premier semestre 2022, après une année record en 2021, a été observé sur la plupart des grands marchés.

Au deuxième trimestre 2022, le marché mondial des introductions en bourse a enregistré 305 opérations qui ont permis de lever 40,6 milliards de dollars US, soit une baisse de 54 % et de 65 %, respectivement, d'une année sur l'autre (YOY). Depuis le début de l'année 2022, 630 introductions en bourse ont permis de lever 95,4 milliards de dollars, soit des baisses respectives de 46 % et 58 % par rapport à l'année précédente.

L'activité transfrontalière est fortement affectée par des considérations géopolitiques. Les Etats-Unis restent la première destination transfrontalière. L’augmentation d’activité dépendra des politiques menées par chaque gouvernement en matière de cotation à l’étranger mais aussi de la surveillance réglementaire qui en découlera.

Les 10 introductions en bourse les plus importantes en termes de produit ont permis de lever 40 milliards de dollars américains, l'énergie ayant dominé trois des quatre premières opérations, remplaçant ainsi le secteur technologique en tant que principal pourvoyeur de fonds pour les introductions en bourse. Le secteur technologique est resté en tête en nombre, mais la taille moyenne des opérations d'introduction en bourse a diminué, passant de 293 millions de dollars US à 137 millions de dollars US, tandis que le secteur de l'énergie est passé en tête en termes de produit, la taille moyenne des opérations passant de 191 millions de dollars US à 680 millions de dollars US en glissement annuel.

Les licornes et méga IPO

La forte baisse des introductions en bourse des licornes peut être attribuée aux facteurs suivants :

  • La diminution du nombre d'introductions en bourse dans le secteur de la technologie (120 au cours de l'année 2022, contre 308 au cours de l'année 2021)
  • La baisse de la valorisation en raison de l'affaiblissement du marché boursier et de la hausse des taux d'intérêt.
  • Les performances décevantes des introductions en bourse réalisées au cours des deux dernières années, ce qui continue de peser sur le sentiment des investisseurs.

Les introductions en bourse des SPAC : une même tendance

Les introductions en bourse des SPAC sont en net recul par rapport à l’activité traditionnelle des introductions en bourse, malgré l’arrivée de nouveaux marchés. Le marché des SPAC a été mis à rude épreuve cette année en raison des conditions générales du marché, de l‘incertitude réglementaire et de l’augmentation des rachats. Cependant la performance du marché et la clarté de la réglementation seront probablement à l’origine des flux d’affaires futurs.

Performance régionale : les investisseurs se recentrent sur les fondamentaux

Compte tenu du resserrement de la liquidité du marché et de la baisse significative du cours des actions de nombreuses sociétés de la nouvelle économie, les investisseurs sont devenus plus sélectifs et se recentrent sur les entreprises qui démontrent des modèles économiques résilients et une croissance rentable, tout en intégrant l’ESG dans leurs valeurs commerciales fondamentales.

Les Amériques ont connu un ralentissement notable de l’activité d’introduction en bourse. Les vents contraires macroéconomiques continuent d’avoir un impact sur la performance et la valorisation conduisant à une approche attentiste. Lorsque les marchés commenceront à se redresser et que la confiance se stabilisera, les types d'entreprises qui relanceront le marché des introductions en bourse seront probablement rentables, axées sur les flux de trésorerie et d'une taille significative.

Le marché des introductions en bourse en Asie-Pacifique a été affaibli en 2022. Une multitude de facteurs, allant des restrictions COVID-19 et de la guerre en Europe à la hausse des taux d'inflation et aux tensions entre les États-Unis et la Chine, ont affaibli le marché des IPO de l'Asie-Pacifique au cours du premier semestre 2022. Mais une série de développements économiques positifs et de nouvelles politiques gouvernementales en Chine devraient entraîner un regain d'optimisme et une relance de l'activité des IPO dans toute la région Asie-Pacifique pour le reste de l'année.

Compte tenu du marché actuel, les investisseurs se recentrent sur les entreprises qui démontrent des modèles économiques résilients, une croissance rentable, tout en intégrant l’ESG dans leurs valeurs commerciales fondamentales.

Franck Sebag
Associé EY, IPO & Fast Growing Companies Leader

Le marché des introductions en bourse de la région EMEIA continue d'être affecté par la volatilité du marché. Au deuxième trimestre, la région EMEIA reste le deuxième plus grand marché des introductions en bourse après l'Asie-Pacifique. Bien que le nombre d'opérations ait diminué (54 %), avec sept introductions en bourse au deuxième trimestre, plusieurs méga introductions en bourse dans la région ont entraîné une augmentation de 382 % du produit des introductions en bourse au cours de l'année 2022, avec 31 introductions en bourse ayant permis de lever 14,5 milliards de dollars. La région a été le théâtre de quatre des dix premières introductions en bourse mondiales depuis le début de l'année. Les temps difficiles et les incertitudes inhabituelles ont maintenu la volatilité du marché à des niveaux élevés et ont conduit à une faible activité d'introduction en bourse. Les investisseurs sont plus sélectifs et les histoires d'IPO liées à la transition énergétique et à l'ESG sont privilégiées.

Perspectives pour le troisième trimestre 2022 : les incertitudes et la volatilité devraient persister

De nombreuses méga IPO ont été reportées au premier semestre 2022, ce qui représente un pipeline sain d'opérations susceptibles d'arriver sur le marché lorsque les incertitudes et la volatilité actuelles s'estomperont. Toutefois, les incertitudes actuelles et la volatilité du marché devraient continuer à faire peser de lourds vents contraires. Il s'agit notamment des tensions géopolitiques, des facteurs macroéconomiques, de la faible performance des marchés des capitaux et de l'impact de la pandémie persistante sur les voyages internationaux et les secteurs connexes.

Le secteur technologique devrait rester le principal secteur en termes de nombre d'opérations sur le marché. Toutefois, l'accent étant mis sur les sources d'énergie renouvelables face à l'augmentation des prix du pétrole, le secteur de l'énergie devrait rester en tête grâce au produit de transactions plus importantes.

L'ESG restera un thème clé, indépendant du secteur, pour les investisseurs et les candidats à l'introduction en bourse. Alors que le changement climatique mondial et les contraintes d'approvisionnement en énergie s'intensifient, les entreprises qui ont intégré l'ESG dans leurs valeurs et opérations commerciales fondamentales devraient attirer davantage d'investisseurs et bénéficier d'une valorisation plus élevée.

Ce qu'il faut retenir

Le rapport EY Global IPO Trends Q2 2022 souligne la poursuite du déclin du marché mondial des introductions en bourse par rapport au trimestre précédent. De nombreuses introductions en bourse ont été reportées au cours du trimestre en raison de la volatilité accrue causée par les tensions géopolitiques et les variables macroéconomiques, de la baisse de la valorisation et de la mauvaise performance du cours de l'action après l'introduction.

A propos de cet article

Par Franck Sebag

Associé, Assurance, Fast Growing Companies leader, Western Europe

Vaste expérience dans les domaines de l’audit et du conseil auprès de sociétés privées publiques, et une connaissance approfondie des marchés financiers mondiaux.