Communiqué de presse

29 juin 2021

Performance du capital-investissement français à fin 2020

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et EY présentent aujourd’hui la 27ème édition, à fin 2020, de leur étude annuelle sur la performance nette des acteurs français du capital-investissement, qui intègre également pour la première fois la performance des fonds d’infrastructure1.

Contact presse
Amélie Fournier

Responsable service relations médias

Amélie est responsable du service de relations médias pour la France. Elle est notamment en charge des expertises Consulting, EY Société d’Avocats et d’autres secteurs

Thématiques associées Stratégie et Transactions

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et EY présentent aujourd’hui la 27ème édition, à fin 2020, de leur étude annuelle sur la performance nette des acteurs français du capital-investissement, qui intègre également pour la première fois la performance des fonds d’infrastructure1

« Sur longue période le capital-investissement français affiche, à nouveau fin 2020, une surperformance très nette face aux autres classes d’actifs. L’accompagnement des sociétés de gestion auprès de leurs participations a permis de faire face à cette situation totalement inédite de la crise Covid et de préparer le rebond. Les financements apportés aux start-up se sont poursuivis dans cette période et ont mis la France en situation d’accélérer la création de licornes. Je souhaite que les particuliers puissent plus largement investir dans le capital-investissement, dans notre économie, et bénéficier ainsi de la performance de ce placement. Nous allons y travailler pour lever les freins réglementaires et les obstacles liés à la distribution. Notre ambition est que, d’ici 5 ans, 10 milliards d’euros soient investis chaque année dans le non coté via l’épargne française placée en épargne retraite, en épargne salariale et en assurance vie. », déclare Claire Chabrier, Présidente de France Invest.

« La performance 2020 du capital-investissement mesurée sur 10 ou 15 ans (10,1 % et 11,7 %) quoiqu’en légère érosion par rapport à l’année dernière maintient un écart de rendement significatif de l’ordre de 3 à 5 points par rapport aux indices boursiers CAC 40 ou CAC All Tradable. » souligne Hervé Jauffret, associé EY Strategy and Transactions. « Ceci reflète une exposition moindre des fonds d’investissement aux secteurs les plus touchés par la crise sanitaire et est également le signe du soutien actif apporté aux équipes de management des sociétés dans lesquelles ils ont investi afin de minimiser les effets de la crise et de les aider à se transformer et à saisir des opportunités de développement.» commente Hervé Jauffret, Associé EY.

Très bonne performance sur longue période

Mesurée sur un horizon de 15 ans, la performance globale du capital-investissement français est de 11,7 % en moyenne par an, nette de frais et de carried interest.

Cette performance reflète les caractéristiques de l’investissement dans le non coté : la capacité des sociétés de gestion à développer et à transformer les entreprises qui prennent ainsi de la valeur, la très faible volatilité de la classe d’actifs compte tenu des durées d’investissement de 5 à 6 ans en moyenne, sa forte résistance en période de crise sanitaire liée à l’accompagnement de proximité des sociétés de gestion auprès des entreprises qu’elles accompagnent.

À fin 2020, le capital-investissement français confirme à nouveau sa surperformance par rapport aux autres grandes classes d’actifs étudiées (immobilier, bourse, hedge funds)

Performances par segments

La performance du capital-investissement français est élevée sur tous les segments, quelque soit l’horizon de temps retenu.

Le capital-innovation, qui finance des start-up et de jeunes entreprises à forte dominante innovation, affiche une amélioration de ses performances sur les différents horizons de temps analysés, avec une performance de 13,6 % sur les 3 dernières années. Nombre de ces entreprises, qui ont joué un rôle majeur pour apporter des solutions concrètes dans la phase de crise, ont connu une très forte croissance qui se reflète dans leur valorisation.

Les performances du capital-développement et du capital-transmission, qui accompagnent des entreprises plus matures, restent soutenues. À 10 ans, elles sont respectivement de 6,1 % et de 13,4 %.

1 - A partir de l’étude performance 2020 les fonds dits « fiscaux » (FIP et FCPI) ont été retirés du périmètre de l’analyse.

L’étude « Performance nette des acteurs français du capital-investissement à fin 2020 » est disponible sur www.franceinvest.eu, rubrique Études et Statistiques.