Comment la diversification transforme les stratégies des Utilities ?

Par

Jérémie Haddad

Associé, Consulting, Customer, Power & Utilities Leader, France

Passionné par la transformation du monde, par la technologie et par le progrès humain. « #Entrepreneur #Energie #Digital ». Magicien à ses heures.

Contributeurs
4 min de temps de lecture 19 oct. 2020

Les Utilities optent désormais pour des stratégies plus ambitieuses, d’autant que de nouveaux acteurs issus d’autres secteurs commencent à chasser sur leur terre traditionnelle. EY a mené une étude approfondie des récentes initiatives en matière de stratégie de diversification.

En résumé
  • Les entreprises des Utilities doivent adapter leurs modèles économiques pour répondre aux exigences d'un monde dans lequel les clients peuvent produire et échanger leur propre électricité.
  • Il existe de nombreuses sources de diversification pour les acteurs du secteur de l'énergie, qui sont disputées par plusieurs nouveaux types d'acteurs.
  • Les acteurs historiques devront positionner rapidement dans les secteurs émergents pour assurer leur croissance future.

La décarbonation, la digitalisation et les systèmes énergétiques décentralisés façonnent un nouveau monde de l'énergie et des Utilities, obligeant les sociétés du secteur à mettre en place de nouvelles stratégies de transformation et de conquête de marchés.

La diversification : un enjeu stratégique

Les entreprises des Utilities doivent adapter leurs modèles économiques pour répondre aux exigences d'un monde dans lequel les clients peuvent produire et échanger leur propre électricité ; où les nouveaux entrants des secteurs de l'automobile, des télécommunications et du pétrole et du gaz sont désormais de sérieux concurrents ; et où les réseaux sont de plus en plus définis par des flux de données multidirectionnels. Les Utilities sont soumis à une pression croissante pour réduire les coûts et trouver de nouvelles sources de revenus, car les marges issues des ventes traditionnelles diminuent fortement.

Au départ, l'activité principale des acteurs du secteur de l'énergie consistait à vendre des contrats d'énergie. Aujourd'hui, ils proposent aussi des services d'optimisation pour gérer la consommation d'énergie, encourageant ainsi à des initiatives de diversification plus audacieuses pour lesquelles des outils technologiques peuvent aider à concevoir de nouvelles offres, et des sources d'opportunités trans-sectorielles peuvent inciter à de nouvelles stratégies de croissance.

La stratégie de diversification face à de récentes évolutions

Historiquement, les acteurs du secteur de l'énergie s'appuyaient sur des acquisitions géographiques pour développer leur clientèle. Même si cette stratégie restera un levier de croissance pour le cœur de métier, elle présente deux inconvénients :

  1. premièrement, elle consommera de plus en plus de liquidités, car la taille moyenne des cibles augmente au fur et à mesure du processus de concentration
  2. deuxièmement, si cette stratégie défensive peut protéger le cœur de métier, elle ne peut pas, à elle seule, maintenir une croissance durable.

En cherchant de nouveaux moyens de générer de la croissance à l'intérieur et à l'extérieur du secteur de l'énergie, nous avons mené une étude approfondie des récentes évolutions de la stratégie de diversification. Nous avons étudié 60 cas d’usage de diversification, 30 sources de diversification possibles, 10 nouveaux secteurs, 50 opérateurs historiques du secteur de l'énergie, 5 tendances technologiques majeures et 40 nouveaux acteurs. 

Développer sa capacité à travailler sur plusieurs domaines à travers les secteurs sera la clé du succès dans les groupes d'activités émergentes, telles que la production décentralisée, les villes intelligentes et la mobilité.

Jérémie Haddad

Associé, Consulting, Power & Utilities Leader, France

 

La méthodologie d'EY est principalement basée sur une recherche documentaire centrée sur les données publiques mondiales des cinq dernières années. Nous avons également fait appel à des professionnels d’EY dans le secteur des Utilities.

Il existe de nombreuses et avantageuses sources de diversification pour les acteurs du secteur de l'énergie, qui sont disputées par plusieurs nouveaux types d'acteurs. Développer sa capacité à travailler sur plusieurs domaines à travers les secteurs (par exemple, l'énergie, les logiciels, le matériel et le conseil) sera la clé du succès dans les groupes d'activités émergentes, telles que la production décentralisée, les villes intelligentes et la mobilité illustrant le besoin de capacités trans-sectorielles.

De nouveaux terrains de jeu

Trois domaines d'activités ont été identifiés.

  1. Le premier émerge autour du cœur d’activité des acteurs de l’énergie et porte sur les nouveaux cas d’usage à forte valeur potentielle.
  2. Un deuxième domaine se tourne vers de nouveaux produits à la frontière de secteurs existants, plus éloignés du cœur d’activité des secteurs de l’énergie.
  3. Un troisième est plutôt à instruire sur le long terme, composé de nouveaux produits dans de nouveaux secteurs.

Pour tirer profit de ces trois domaines, nous avons identifié deux conditions préalables.

  1. La première est de maîtriser les technologies clés telles que : le big data, l'internet des objets (IoT) et l'intelligence artificielle (dont le machine learning). Ces technologies peuvent être utilisées tout au long de la construction des écosystèmes pour des projets d'innovation afin d'accélérer leur maturité et leur applicabilité à des cas d'usage de l'énergie.
  2. La seconde est la capacité à élaborer avec agilité des solutions trans-sectorielles et à mieux comprendre leurs clients pour créer des produits et des services basés sur une analyse fine des attentes des clients. Pour ce faire, les entreprises du secteur de l'énergie devront être prêtes à intervenir dans des secteurs qui leur sont a priori étrangers : par exemple, dans les logiciels, le conseil en matériel, la maintenance et l'automatisation. Au-delà, il est aussi possible de se tourner vers les télécoms, la santé, les services financiers et la mobilité, mais ce seront des secteurs déjà réservés aux ambitieux.

Les opérateurs historiques qui captent de la valeur dans des secteurs adjacents sont de plus en plus confrontés à des acteurs maîtrisant les technologies clés. Ils devront donc se positionner rapidement dans les secteurs émergents pour assurer leur croissance future.

Ce qu'il faut retenir

La diversification des Utilities devient un enjeu stratégique. Désormais, il faut réfléchir et passer à l’action pour que la vente d’énergie ne soit plus le seul moteur de croissance. Pour ce faire, les Utilities peuvent capitaliser leurs efforts sur deux axes : maîtriser les technologies clés et élaborer des solutions trans-sectorielles mieux adaptées aux clients.

A propos de cet article

Par

Jérémie Haddad

Associé, Consulting, Customer, Power & Utilities Leader, France

Passionné par la transformation du monde, par la technologie et par le progrès humain. « #Entrepreneur #Energie #Digital ». Magicien à ses heures.

Contributeurs