3 min de temps de lecture 9 août 2016
workers boxes conveyor belt

Comment bâtir des supply chains responsables et résilientes ?

Les supply chains ont pris une dimension mondiale et ont gagné en complexité. À l’heure où le monde évolue à un rythme soutenu, il devient crucial de bâtir et de maintenir des supply chains résilientes.

Les équipes Climate Change and Sustainability Services (CCaSS) d’EY ont collaboré avec le Pacte mondial des Nations unies dans le cadre d’une étude visant à mieux comprendre comment les entreprises gèrent leurs supply chains de façon à respecter les objectifs de développement durable (ODD) et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies. Depuis 2009, EY participe au Pacte mondial des Nations unies, qui est la plus grande initiative au monde en matière de durabilité.

L’étude intitulée The state of sustainable supply chains (L’état des supply chains durables) s’appuie sur les données des entreprises de toutes les zones géographiques, de tous les secteurs et de tous les modèles économiques. Des professionnels des équipes CCaSS et Advisory Supply Chain and Operations ont interrogé 70 clients à travers le monde afin d’explorer la manière dont ils intègrent la durabilité à leurs supply chains en gérant les risques et en adoptant de nouveaux engagements axés sur les droits de l’Homme, l’environnement et le bien-être des communautés au sein desquelles ils opèrent.

Globalement, l’étude souligne qu’en améliorant les performances environnementales, sociales et celles de gouvernance (ESG) dans l’ensemble de la supply chain, les entreprises peuvent améliorer leurs processus, réduire les coûts, augmenter leur productivité, innover, se démarquer et améliorer les retombées sociétales.

Le rapport tire notamment les conclusions suivantes :

     
  • Les entreprises suivent un parcours logique, de la gestion des risques jusqu’à la démarcation de leurs produits et services, en passant par la création d’une valeur partagée avec les parties prenantes.
  • Collaboration accrue, innovation technologique, meilleure efficacité et meilleure diversité des fournisseurs sont autant de facteurs qui permettent aux entreprises leaders de gagner un avantage concurrentiel.
  • Les modèles de supply chains matures intègrent des pratiques d’achat et d’approvisionnement à la conception et au développement des produits afin d’améliorer la durabilité des résultats liés à leur fabrication et à leurs prestations de services.
  • Actuellement, seul un petit pourcentage d’entreprises ont atteint des niveaux de maturité suffisants en matière de leadership pour créer une valeur partagée avec leurs fournisseurs, permettre à ces derniers de fonctionner comme une extension de l’entreprise et établir un dialogue constructif et collaboratif avec eux. 
 

Huit mesures pour renforcer la durabilité de votre supply chain

Sur la base d’entretiens, nous avons identifié huit mesures que les entreprises peuvent prendre pour mieux intégrer la durabilité dans leurs supply chains :

1. Évaluer la matérialité pour privilégier les problématiques les plus urgentes, en tenant compte des principes du Pacte mondial des Nations unies. 

La hiérarchisation des domaines prioritaires permet d’orienter les investissements, les indicateurs et les initiatives dans l’ensemble de la supply chain, ainsi que la collaboration avec les parties prenantes clés.

2. Aligner les ressources, les structures et les processus afin de se concentrer sur la durabilité de la supply chain dans l’ensemble de l’organisation.

L’intégration du critère de durabilité dans le processus d’acquisition reflète l’engagement pris par l’organisation vis-à-vis des parties prenantes ; l’alignement organisationnel réduit les risques et optimise les investissements ; et la sécurisation des ressources dédiées à la durabilité de la supply chain peut augmenter les chances de réussite du programme, compte tenu des besoins d’expérience technique et l’engagement de temps que cela représente.

3. Former les responsables et les fournisseurs aux pratiques du marché.

Le développement des compétences et le partage des connaissances à l’échelle de l’organisation et avec les fournisseurs peuvent faciliter l’établissement d’une analyse de rentabilité en faveur de la durabilité et ainsi, de conduire à l’innovation.

4. Investir dans des partenariats diversifiés et inclusifs au niveau de la supply chain.

Dans certaines zones géographiques, la collaboration avec des entreprises diversifiées et de petite taille peut être un moyen d’assurer sa conformité réglementaire. En outre, le fait d’adopter différentes cultures peut donner un avantage concurrentiel, mener vers l’innovation et se traduire par des avantages économiques directs pour les communautés locales, tout en renforçant l’engagement de l’entreprise envers les communautés au sein desquelles elle opère/s’approvisionne.

5. Étendre les objectifs de durabilité existants au-delà des opérations directes, afin d’inclure les différents maillons de la supply chain.

Le fait de travailler de manière collaborative avec les fournisseurs afin d’étendre les objectifs de durabilité de l’entreprise à l’ensemble de la supply chain permet de souligner l’importance de la durabilité aux côtés d’autres critères commerciaux et techniques, tout en véhiculant les valeurs et l’engagement de durabilité de l’entreprise.

6. Déployer une technologie capable d’améliorer la responsabilité et la transparence.

Les solutions technologiques permettent de réaliser des évaluations complètes des performances des fournisseurs et d’améliorer l’alignement organisationnel interne vis-à-vis des indicateurs de performance de la supply chain, les décisions d’acquisition et les économies d’échelle.

7. Exploiter le pouvoir d’achat et l’influence pour amorcer une transition vers une supply chain durable.

Pour les membres, le fait de participer à des initiatives et à des collaborations au sein de leur secteur ne génère pas seulement une valeur commerciale, comme l’accès à des outils, des bases de données et des connaissances communes. Cela peut également doter le secteur d’une voix commune et d’une influence évolutive auprès des fournisseurs, en exploitant le pouvoir conjoint de tous les partenaires.

8. Divulguer des informations relatives à la supply chain au-delà des mécanismes de reporting isolés sur la durabilité.

La transition vers un système de reporting intégré permet à une entreprise de refléter son approche intégrée en matière de durabilité et d’atteindre un public de parties prenantes beaucoup plus vaste. 

Ce qu'il faut retenir

En améliorant les performances environnementales, sociales et celles de gouvernance dans l’ensemble de la supply chain, les entreprises peuvent réduire les coûts, gagner en productivité, innover, se démarquer et améliorer les retombées sociétales.