Votre fonction trésorerie est-elle tournée vers l’avenir ? Votre fonction trésorerie est-elle tournée vers l’avenir ?

De nombreuses fonctions trésorerie élargissent leur périmètre et accroissent leur importance stratégique. Votre fonction trésorerie évolue-t-elle suffisamment rapidement pour s’adapter aux nouveaux besoins ?

L'importance stratégique de la fonction gestion de la trésorerie n’a cessé de croître ces dernières années. En même temps, les fonctions trésoreries doivent faire face à des ruptures de plus en plus rapides.

Ces dernières prennent la forme d’incertitudes politiques mondiales, de tensions géopolitiques, d’un protectionnisme accru, de mouvements monétaires inattendus, d’une hausse des taux d’intérêt et de la dette, de réformes fiscales, d’une consolidation du marché et de nouvelles méthodes de travail reposant sur la technologie et les monnaies virtuelles. En parallèle, les actionnaires et les organismes de réglementation font pression sur les organisations pour qu’elles soient plus transparentes et améliorent leurs performances financières.

Dans un tel environnement, il est crucial de définir un objectif clair et mesurable pour la fonction trésorerie de l’entreprise, ainsi qu’une structure de gouvernance tournée vers l’avenir. De nombreuses organisations débutent tout juste leur transformation et souhaitent être accompagnées pour construire le modèle opérationnel de demain.

Remodeler le paysage de la trésorerie mondiale

Les évolutions du marché mondial présentées ci-dessous pourraient aider à définir le futur modèle de fonctionnement de la fonction trésorerie :

Une meilleure intégration d’entreprise

L’automatisation offre un grand potentiel de transformation au sein d’une organisation. Elle peut, par exemple, permettre des économies de coûts, un accroissement de la vitesse de livraison, ou encore la création de nouveaux modèles d’exploitation et d’activités à plus forte valeur ajoutée pour les employés. Les organisations devraient donc renforcer l’automatisation des tâches de manière à confier à la fonction trésorerie l’intégration complète de la fonction financière au cœur de métier. La collaboration avancée entre l’homme et la machine peut se révéler utile dans ce contexte.

Technologies et numérique
 

La montée en puissance du digital transforme l’économie mondiale et la capacité d’innovation des organisations devient essentielle à leur durabilité. L’adoption des nouvelles technologies va permettre aux trésoriers et directeurs financiers de considérer le changement comme une opportunité.

Risque transactionnel

Le nombre croissant de fraudes liées aux stratégie et transactions financières contraint les banques à s’appuyer sur les technologies, les données et les nouveaux modes de pensée pour se concentrer d’avantage sur la prévention et l’interruption des activités frauduleuses, plutôt que sur la conformité.

Réforme fiscale

L’érosion de l’assiette fiscale, le transfert de bénéfices et le passage de systèmes mondiaux de taxation des entreprises à des systèmes territoriaux, aux États-Unis et dans les autres pays membres du G7, sont en train de façonner les régimes internationaux d’imposition des entreprises. Ces initiatives pourraient changer la donne, obligeant les entreprises à repenser leurs stratégies.

Modification du taux interbancaire de référence LIBOR

Le remplacement du taux LIBOR par un taux de référence alternatif pourrait affecter toutes les fonctions trésorerie d’entreprise traitant des instruments financiers liés à ces taux. Les effets peuvent être importants.

Perspectives des fusions et acquisitions d’entreprise

Les dirigeants s’attendent à une croissance exceptionnelle des fusions et acquisitions au niveau mondial dans un avenir proche. Face à une telle augmentation, les trésoriers d’entreprise devront probablement gérer les besoins en financement et liquidités d’une organisation plus complexe et établir des opérations intégrées.

La fonction trésorerie est l’une des fonctions clés de l’entreprise et cela n’est pas près de changer.
Paul DeCrane
EY Global Treasury Services Leader

Votre fonction trésorerie évolue-t-elle assez rapidement pour suivre le rythme ?

Pour faire face aux constantes évolutions de notre environnement, la fonction trésorerie doit désormais soutenir la mise en œuvre d’une stratégie commerciale plus large par le biais de diverses initiatives.

Automatisation de la trésorerie

Dans un environnement technologique en pleine mutation, les fonctions trésorerie peuvent aider leurs organisations à rationaliser leurs processus grâce à l’automatisation. Les organisations pourront ainsi gagner en efficacité, réduire leurs coûts et améliorer leurs niveaux de contrôle. Pour assurer les activités quotidiennes, il est essentiel de se tenir informé des nouveaux développements impulsés par les entreprises FinTech, mais aussi de normaliser, coordonner et simplifier les processus de trésorerie. L’élaboration d’une feuille de route IT claire et progressive en matière de trésorerie, la confirmation du bon fonctionnement des interfaces système et une étude de maturité de l’environnement actuel sont autant de moyens qui peuvent contribuer à améliorer la fonction de gestion de la trésorerie.

Gestion de la comptabilité et des contrôles

L’évolution des normes de comptabilité et de reporting a une incidence directe sur la fonction trésorerie. Les organisations doivent donc appréhender et appliquer les méthodes comptables attendues pour gérer leurs activités aux niveaux national et international.

Transformation des opérations de trésorerie

Il est important d’établir une structure organisationnelle solide, assortie d’un modèle de gouvernance clairement défini et tourné vers l’avenir. En cessant de jouer le rôle de centre de coûts pour devenir un centre de services à valeur ajoutée, la fonction trésorerie pourrait assumer plusieurs rôles stratégiques, comme améliorer la gestion du fonds de roulement et mettre en œuvre l’automatisation pour rendre le processus transactionnel plus efficace.

Exécution de stratégie et transactions d’entreprise

Les entreprises continuent à initier des stratégie et transactions stratégiques pour pénétrer de nouveaux marchés, élargir leurs gammes de produits, rééquilibrer leurs portefeuilles d’activités, vendre des actifs non essentiels et améliorer leurs modèles opérationnels. Les fonctions trésorerie participent de plus en plus à l’identification, la planification et l’exécution de ces stratégie et transactions stratégiques. Des connaissances techniques en trésorerie, une expérience dans l’exécution de stratégie et transactions stratégiques, la disponibilité de ressources déjà rares pour supporter chaque transaction, l’intégration à d’autres fonctions et une approche de gestion de projet efficace sont donc essentielles. La croissance de l’entreprise peut être entravée si la mise en œuvre de ces éléments n’est pas assurée.

Maximisation des analyses de trésorerie

Dans un contexte incertain, les risques liés aux prix du marché doivent être suffisamment identifiés, surveillés et gérés. Sans cela, les organisations risquent de faire face à des actifs volatils, des pertes financières et une réputation ternie. La fonction trésorerie est particulièrement bien placée pour gérer ces risques en tirant parti des outils d’analytics dont elle dispose. Elle peut ainsi protéger les actifs, informer les décisions d’affaires, débloquer de l’argent, financer l’activité et investir.

Évaluation des activités de trésorerie spécialisées

La fonction trésorerie assume de plus en plus de nouvelles responsabilités, telles que la création d’entités de paiement, l’affacturage de créances ou la gestion de régimes d’avantages sociaux et de portefeuilles immobiliers. Dans ce contexte, il est essentiel d’identifier les possibilités de gain de valeur que la fonction peut créer et de travailler à l’établissement des capacités nécessaires.

Lorsque vous prenez des décisions concernant les objectifs de votre service de trésorerie, il est important de prendre en compte l’incidence de chaque décision sur la fonction et sur l’organisation dans son ensemble. La fonction trésorerie offre de la visibilité sur les positions de liquidité, les règlements, les prévisions, les expositions et la gestion des risques d’une organisation. Il s’agit de l’une des fonctions les plus importantes de l’entreprise et cela n’est pas près de changer.

Ce qu'il faut retenir

En période de grande rupture, la fonction de gestion de la trésorerie doit impérativement disposer d’une structure de gouvernance tournée vers l’avenir. De nombreuses organisations débutent tout juste leur transformation et souhaitent être accompagnées pour construire le modèle opérationnel de demain.