3 min de temps de lecture 13 mai 2019

Les nouvelles aspirations des talents changent la culture d’EY

Par Morgane Reckel

Directrice associée Diversité & Inclusion France et Western Europe Maghreb

10 ans en conseil de la définition des orientations stratégiques à la transformation des organisations auprès de clients et secteurs variés. En charge de politique D&I d’EY région WEM et France.

3 min de temps de lecture 13 mai 2019

"Ma voix compte !" C’est en substance ce que nous dit la nouvelle génération de talents qui postule chez EY.

Contrairement à celles de leurs ainés, leurs attentes sont exprimées plus ouvertement. Ils veulent du sens, du collectif, du concret. Ils veulent savoir ce que fait l’entreprise pour contribuer avec elle à la société. Ils veulent avoir les coudées franches pour choisir leur destinée.

Dans ce nouvel environnement, la gestion des ressources humaines doit se réinventer. Il s’agit d’un défi de taille qui nécessite de créer et même de co-créer, avec les nouveaux talents, d’autres voies vers l’excellence.

Plus de latitude pour des carrières davantage sur mesure

Chez EY, nos efforts se portent vers une recherche toujours accrue de flexibilité. Il s’agit d’offrir plus de flexibilité aux parcours en donnant la possibilité à nos talents de grandir au sein d’une même spécialité ou de s’enrichir au contact de différents secteurs, d’aménager leur temps de travail pour poursuivre un projet de création d’entreprise ou de pratiquer un sport à haut niveau. Il s’agit de donner plus de latitude à chacun de nos collaborateurs, c’est à dire de leur permettre d’aménager leur emploi du temps et de favoriser le flexible working, pour privilégier le fond sur la forme et faciliter la gestion de l’équilibre vie professionnelle/vie privée.

Le changement est profond, guidé par l’idée qu’un collaborateur qui se réalise pleinement aura la motivation et l’énergie de faire avancer l’entreprise un cran plus loin.

Le changement s’accélère dès qu’il a trouvé des relais en interne

De la possibilité de s’engager au profit d’une cause d’intérêt général à celle de faire entendre sa voix au cours de shadow comex ou d’espaces d’échanges réguliers et informels, de très nombreuses initiatives ont été déployées chez EY. D’autres sont encore dans les cartons ! Et même si ces changements prennent du temps, car il ne suffit pas de décréter de nouvelles règles pour qu’elles soient suivies par toutes et tous loin s’en faut, notre culture d’entreprise s’est déjà réinventée. Nous observons même une accélération du changement grâce aux collaborateurs qui en deviennent les ambassadeurs les plus fervents après avoir testé et approuvé ces nouvelles façons de travailler.

De l’authenticité, du concret…

Bien entendu, transformer les comportements, impulser les changements est un travail de longue haleine, parfois difficile. C’est la raison pour laquelle communiquer est essentiel. En donnant la parole à ceux qui les vivent quotidiennement au sein de l’organisation, nous faisons en sorte qu’il n’y ait pas de décalage entre nos paroles et nos actes, en faisant preuve d’authenticité. C’est le sens de l’initiative TellmEY récemment mise en place.   

La culture d’entreprise, maison commune au milieu des transformations

Cette volonté de communiquer est d’autant plus forte – et d’autant plus utile - que nos environnements, nos repères ne sont plus les mêmes qu’hier. Technologies, métiers, comportements, tout bouge et évolue ensemble. De nouveaux métiers voient le jour, avec leurs codes et leurs clefs de succès qu’il nous faut intégrer. Des solutions technologiques changent la façon dont nous faisons notre métier. Nous déléguons par exemple déjà des tâches répétitives ou chronophages à des robots pour simplifier la saisie d’information ou répondre aux questions les plus récurrentes. Nous testons régulièrement de nouvelles technologies comme l’enregistrement d’entretiens de recrutement pour compléter l’examen du CV… Il faut composer avec tous ces changements, être capables de les anticiper pour les infuser dans l’organisation.

C’est ainsi que nous progressons tous ensemble. Si notre culture se modifie au contact des nouvelles générations celles-ci s’imprègnent également de la culture EY, de son fonctionnement, de ces atouts et de ses exigences. C’est dans ce dialogue et cet échange permanents que se crée une culture vibrante, vivante, un ADN commun qui nous permet d’affronter ensemble tous les défis.

 

Nous contacter

Contactez-nous pour en savoir plus.

Ce qu'il faut retenir

"Ma voix compte !" C’est en substance ce que nous dit la nouvelle génération de talents qui postule chez EY.

A propos de cet article

Par Morgane Reckel

Directrice associée Diversité & Inclusion France et Western Europe Maghreb

10 ans en conseil de la définition des orientations stratégiques à la transformation des organisations auprès de clients et secteurs variés. En charge de politique D&I d’EY région WEM et France.