7 min de temps de lecture 14 févr. 2019
Homme d’affaires penché sur son smartphone

Villes intelligentes et 5G : quatre transformations majeures sont à attendre

Alors que les réseaux 4G ont déclenché un véritable engouement pour les smartphones, les réseaux 5G pourraient avoir les mêmes effets sur les smart cities.

De Lyft à Airbnb, le nombre d’applications mobiles qui ont bouleversé notre mode de vie a explosé grâce aux réseaux 4G. Ce faisant, ils ont ouvert la voie aux économies du partage et des « petits boulots ».

Mais si la 4G fut un grand pas en avant dans la technologie des communications, la 5G sera un bond de géant. Avec une vitesse estimée autour de 20 Gbps (beaucoup plus élevée que la 4G), et des taux de latence inférieurs à une milliseconde, la 5G reliera les personnes et les lieux comme jamais auparavant.

Ce changement s’opèrera dans le contexte d’un monde de plus en plus urbain. D’ici à 2050, près de 70 % de la population mondiale sera urbaine, principalement composée de personnes à la recherche d’un logement, d’un emploi, de services et d’infrastructures pour leurs populations croissantes (et vieillissantes). La 5G offrira la connectivité qui va permettre de transformer la vie de millions de nouveaux citadins.

On estime que la 5G devrait couvrir la moitié de la population mondiale d’ici à 2024. D’ici 2030, pas moins de 125 milliards d’appareils et de capteurs IoT installés dans nos foyers, nos voitures, nos bureaux et nos rues seront interconnectés, révolutionnant les foyers et les environnements de travail.

La technologie ne concernera plus seulement les appareils que nous portons sur nous, comme les téléphones portables ; elle concernera également les réseaux qui pourront alors gérer tous les aspects de notre vie. Ces réseaux permettront aux villes de toutes tailles de devenir des plateformes intelligentes et dynamiques qui amélioreront la qualité de vie des populations citadines.

Une course en quatre étapes vers la première place

La 5G est pleine de promesses… Les pays qui l’adopteront en premier seront également les premiers à en récolter les fruits.

 

Parce que les États-Unis ont été un pays pionnier dans le déploiement de la 4G, les entreprises américaines ont été les premières à créer des applications proposant des services inédits et révolutionnaires. Une course en quatre étapes a été entamé afin de déployer les premiers réseaux 5G à grande échelle.

 

La Chine, les États-Unis, la Corée du Sud et l’UE ont lancé des réseaux pilotes dans quelques villes stratégiques.

 

Au regard des ressources financières qu'elle dégage, la Chine est de loin le pays le plus ambitieux en matière de 5G. Le gouvernement chinois investit en effet des centaines de milliards de dollars, notamment dans les infrastructures pour remporter la « course à la 5G » en commençant par le déploiement des réseaux 5G pilotes à Pékin, Shanghai et dans une dizaine d’autres villes. Actuellement, Pékin compte déjà plus de 300 stations 5G.

 

Les gouvernements ne sont pas les seuls à la manœuvre. Les entreprises du secteur des télécommunications multiplient également les efforts et les initiatives, notamment aux États-Unis et en Corée du Sud, en partenariat avec les villes et les pouvoirs publics. Aux États-Unis, les opérateurs privés de télécommunications collaborent avec les villes afin de déployer des réseaux pilotes et des laboratoires d’innovation pour créer des solutions urbaines intelligentes. Verizon a lancé l’un des premiers réseaux 5G au monde dans quatre villes, qui seront prochainement suivies par une dizaine d’autres villes. AT&T a lancé des réseaux dans une vingtaine de villes. Quant aux entreprises de télécommunications de Corée du Sud, elles collaborent actuellement avec le gouvernement, les villes et les institutions de recherche en vue de lancer des réseaux dans les plus grandes villes du pays.

 

De son côté, l’Union européenne a désigné 20 villes « cobayes » pour tester des applications 5G axées sur le consommateur dans le cadre de son plan d’action en faveur de la 5G. Celui-ci vise à déployer la 5G dans une ville de chaque État membre d’ici à 2020. Parmi les villes qui ont été choisies dans le cadre de ce programme, Barcelone qui a lancé un programme pilote destiné aux voitures connectées, à la santé, aux utilisations industrielles et au divertissement.¨

Les premiers pays à adopter une technologie sont aussi les premiers à en tirer profit.

Les quatre effets de la 5G dans les smart cities :

Au même titre que la machine à vapeur et l’électricité, la technologie sans fil 5G est universelle et va avoir un impact sur tous les aspects qui caractérisent la vie dans une smart city. Voici quatre façons dont la 5G va bouleverser le paysage urbain, et la manière dont les villes accueillent déjà le changement :

1. En aidant les personnes à se déplacer facilement dans les zones urbaines

Les réseaux 5G alimenteront les capteurs et les appareils qui prennent en charge les réseaux de mobilité des villes. Leur développement favorisera l’essor des véhicules autonomes et des réseaux de transport intelligents, réduisant le nombre de véhicules sur les routes.

Cette révolution a déjà commencé dans certaines parties du monde. Shanghai est la première ville chinoise à avoir développé un réseau de véhicules intelligents utilisant la 5G. Il devrait s’étendre sur 100 km² d’ici à 2020.

D’autres villes se dirigent déjà vers un avenir sans véhicules ou avec très peu de véhicules. À Phoenix, aux États-Unis, Waymo a lancé la première flotte de taxis autonomes au monde. Oslo est sur le point de bannir définitivement les voitures de ses centres-villes. De nombreuses autres villes suivent le mouvement, comme Berlin, Madrid et Mexico, qui réaménagent également leurs rues les plus encombrées afin de les réserver aux piétons et de les interdire aux véhicules.

2. En exploitant des données pour améliorer la gestion opérationnelle de la ville

Les réseaux 5G transmettront rapidement les données issues d’un grand nombre de capteurs et de réseaux IoT. Pour tenir compte de l’évolution de l’environnement, les villes pourront reconfigurer leurs services en temps réel.

Dans le cadre de son projet d’évaluation urbaine « Array of Things », Chicago expérimente ce concept à une échelle relativement modeste . Concrètement, un réseau de capteurs recueille des données en temps réel dans divers domaines, par exemple les conditions météorologiques, la circulation automobile, la pollution ou la collecte des déchets. Grâce à ces données collectées, les élus locaux collaborent ensuite avec des entreprises, des groupes de citoyens et des universités afin de prendre des mesures capables d’adapter la gestion opérationnelle de la ville.

3. En améliorant la sécurité publique et en automatisant les interventions d’urgence

En Corée du Sud, l’opérateur mobile KT développe actuellement une plateforme aéroportée destinée à la gestion des catastrophes et à la sécurité. La plateforme utilise des drones de surveillance et des robots pour mener des opérations de recherche et de sauvetage. Les sauveteurs seront également équipés de lunettes de réalité augmentée qui les relieront directement aux médecins, lesquels pourront les aider à prodiguer des soins d’urgence sur les lieux de l’accident.

Ce n’est qu'un exemple, parmi d’autres, d’une réalité naissante. Les technologies intelligentes reposant sur capteurs ouvrent la voie à bien d’autres technologies capables par exemple de détecter des problèmes potentiels de maintenance sur les réseaux d’infrastructure avant qu’ils n’entraînent une panne, ou de dévier la circulation rapidement après un accident ou des incidents divers. La conjugaison de l’augmentation des volumes de données, de l’accélération des analyses et des interventions rapides rendues possibles par la 5G pourrait révolutionner le fonctionnement des villes.

4. En comblant la fracture numérique

L’un des défis de l’urbanisation rapide est de veiller à ce que tous les habitants d’une ville aient accès aux mêmes possibilités et aux mêmes services, qu’il s’agisse du haut débit, de l’éducation ou de la santé, et qu’ils puissent profiter des services de mobilité et des opportunités économiques qui s’offrent à eux. Huawei et Safaricom, l’opérateur de réseau mobile kenyan, collaborent en vue de déployer services 5G à Nairobi et dans les zones rurales voisines. Ces services permettront aux personnes d’avoir accès à l’éducation, ainsi qu’à des programmes d’alphabétisation et de formation.

La 5G permettra également aux personnes d’accéder à des services de télésanté, tandis que des capteurs pourront surveiller leurs signes vitaux. Aux États-Unis, Verizon collabore avec l’université Columbia de New York pour tester des applications de chirurgie et de physiothérapie à distance, ainsi que pour proposer des services de télésanté au moyen de la 5G. Les technologies de ce type permettront aux prestataires de soins de santé de prodiguer des soins rapides à de nombreux patients, qui pourront passer leurs vieux jours chez eux.

Ce que les villes doivent faire pour se préparer à la 5G

À mesure du déploiement de la 5G, les villes deviendront des laboratoires d’expérimentation et d’innovation. Les possibilités seront infinies.

Imaginez un futur où des habitants qui portent des lunettes de réalité virtuelle sont capables de réparer leurs appareils ou remodeler leurs espaces de vie, avec l’aide d’un spécialiste à distance ; où les usagers transportant des appareils portables ont le pouvoir de passer facilement d’un scooter électrique à l’Hyperloop ; où les maires ont la possibilité de créer des « villes jumelles numériques » afin d’expérimenter des opérations urbaines, des investissements dans certaines infrastructures ou des aménagements d'infrastructures avant leur mise en œuvre.

À présent, imaginez que ces villes accueillent également un secteur de l’Internet industriel en plein essor, et que les entreprises puissent développer leurs propres réseaux 5G pour se connecter à toutes leurs branches d’activité, à leurs fournisseurs et à l’industrie au sens large. Cela ouvrira la voie à de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs, ainsi qu’à de nouveaux modèles commerciaux tels que la vente de la capacité de réseau excédentaire des entreprises.

La concrétisation de ce futur passionnant s’accompagnera de défis. La technologie 5G repose sur de denses réseaux FTTH, dont la construction est très coûteuse. Les élus municipaux, qui ont également des problèmes sociaux urgents à résoudre, ont grand besoin d’un budget pouvant être consacré aux réseaux.

 

Le déploiement des réseaux ne suffira pas pour opérer le changement. La transformation des écosystèmes urbains nécessitera la collaboration des conseils municipaux, des entreprises, des organisations de citoyens et des habitants en vue de résoudre les problèmes et d’améliorer la qualité de vie dans les villes.

 

Plus tôt les villes entameront ce processus, plus elles et leurs habitants en tireront avantage.

Ce qu'il faut retenir

La cinquième génération de réseaux mobiles pourrait permettre de réinventer les paysages urbains, en améliorant les conditions de vie des citadins. Les élus locaux doivent être ambitieux et avoir l'esprit ouvert à la collaboration de toutes les parties prenantes pour être des acteurs majeurs de la transformation des villes.