30 sept. 2020
Blitz Survey : COVID-19 : le confinement a accéléré le changement des habitudes de consommation numérique

COVID-19 : le confinement a accéléré le changement des habitudes de consommation numérique

Auteurs

EY Blitz Survey

Retrouvez l’essentiel des analyses d’EY dans un format court.

Etienne Costes

Associé EY Parthenon, Consulting, Télécommunications, Médias & Technologie leader, Western Europe Maghreb

En charge du secteur Telecom, Media and Technologie, passionné d’innovation.

30 sept. 2020

Hausse de la consommation, surf multi-écran, appels vidéo et plateformes SVOD... Le confinement a ancré chez les français de nouvelles habitudes de consommation numérique. Découvrez l'analyse d'Etienne Costes et les principaux enseignements de notre Blitz Survey.

Le 17 mars, le confinement s’imposait à toute la France, obligeant des millions de salariés, indépendants, entrepreneurs et leurs familles à poursuivre l’ensemble de leurs activités quotidiennes à leur domicile. Une situation inédite qui a eu pour effet de solliciter extensivement les réseaux et fournisseurs d’accès et de faire d’internet le point de contact quasi-exclusif avec le monde extérieur. EY a souhaité comprendre quelles conséquences cette période a eu sur les utilisateurs et leurs usages.

L'avis d'expert d'Etienne Costes, associé EY-Parthenon

Depuis le mois de mars, les ménages ont modifié leurs habitudes de consommation numérique. Les volumes consommés sont à la hausse, et beaucoup de foyers voient dans la fibre une évolution technologique bienvenue pour renforcer la stabilité de connexion (la stabilité est même préférée à la vitesse) et améliorer la fluidité de navigation. De manière générale, le confinement a contribué à ancrer dans le quotidien de beaucoup de Français des habitudes qui étaient encore surtout le fait des plus jeunes générations avant la crise. Surf multi-écran, appels en visio de groupe ou consommation de films et de vidéos en streaming, l’appétence pour des services de qualité se renforce. 

Qu’il s’agisse d’un changement de paradigme ou d’une opportunité temporaire, les résultats du sondage évoquent un intérêt grandissant pour de nombreuses catégories de services. 

C’est une occasion unique pour les opérateurs d’expérimenter de nouvelles offres, de modéliser les comportements et d’en tirer des enseignements pour concevoir leur future proposition de valeur.

Enseignements majeurs

Le nombre de personnes connectées par foyer s’est considérablement accru pendant la crise (+ 44 %), entraînant une détérioration de la qualité de connexion (+ 47 %).

Les foyers demandent plus de fiabilité, même si c'est au détriment de la vitesse. 

81% des foyers considèrent que leur abonnement internet a couvert leurs besoins pendant le confinement. 

Pour autant, les niveaux d'engagement restent relativement faibles : seuls 25% des foyers conseilleraient leurs fournisseurs d'accès à un tiers. 

Les réseaux sociaux ont été les grands gagnants de la bataille de l'attention. 

Plateformes OTT SVOD, TV et appels vidéo : la période du confinement a fait émerger de nouveaux cas d'usage au sein des foyers. 

Ce qu'il faut retenir

Le confinement a contribué à ancrer dans le quotidien de beaucoup de Français des habitudes qui étaient encore surtout le fait des plus jeunes générations avant la crise. Surf multi-écran, appels en visio de groupe ou consommation de films et de vidéos en streaming, l’appétence pour des services de qualité se renforce. 

C’est une occasion unique pour les opérateurs d’expérimenter de nouvelles offres, de modéliser les comportements et d’en tirer des enseignements pour concevoir leur future proposition de valeur.

A propos de cet article

Auteurs

EY Blitz Survey

Retrouvez l’essentiel des analyses d’EY dans un format court.

Etienne Costes

Associé EY Parthenon, Consulting, Télécommunications, Médias & Technologie leader, Western Europe Maghreb

En charge du secteur Telecom, Media and Technologie, passionné d’innovation.